Read: cp_crise_victoire


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------

CRISE ET VICTOIRE

Compilation réalisée par le département de la recherche de la Maison Universelle de Justice
Centre mondial baha'i


Table des matières

I. Les armées du monde ... lancent leur assaut de tous côtés...'Abdu'l-Bahá, cité dans l'Avènement de la justice divine, p.13
II. La marche irrésistible de la foi de Bahá'u'lláh Shoghi Effendi, Messages to America : Selected Letters and Cablegrams Addressed to the Bahá'ís of North America 1932-1946, p.51
III. La sécurité de notre précieuse foi... Shoghi Effendi, Messages to the Bahá'í World 1950-1957, p.123
Notes de la Maison Universelle de Justice
Notes de l'éditeur
Index


I. LES ARMÉES DU MONDE ... LANCENT LEUR ASSAUT DE TOUS COTÉS...'Abdu'l-Bahá, cité dans l'Avènement de la justice divine, p.13.

Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh

1. Au début de chaque révélation, l'adversité a prévalu, laquelle, par la suite, s'est transformée en une grande prospérité.
(l'Avènement de la justice divine - M.E.B. édition 1973 - p.108)

2. Considère les générations précédentes. Vois comment, chaque fois que l'Astre du jour de la générosité divine a répandu sur le monde la lumière de sa révélation, les peuples de son jour se sont levés contre lui et ont rejeté sa vérité. Ceux qui étaient considérés comme des dirigeants se sont invariablement efforcés d'empêcher leurs disciples de se tourner vers celui qui est l'océan de l'infinie générosité de Dieu...
Tu as su combien cruellement furent affligés les prophètes de Dieu, ses messagers et ses élus. Réfléchis un instant aux motifs et aux raisons d'une telle persécution. Jamais, dans aucune dispensation, les prophètes de Dieu n'ont échappé au blasphème de leurs ennemis, à la cruauté de leurs oppresseurs, aux accusations des savants de leur époque qui prenaient l'apparence de la droiture et de la piété. Jour et nuit, ils passèrent par de telles agonies que seule la science du seul vrai Dieu - exaltée soit sa gloire ! - sera jamais capable de les mesurer.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979 - XXIII, pp.39,40)

3. Sachez que, de temps immémorial, épreuves et tribulations furent le lot des élus de Dieu et de ses bien-aimés, de ses serviteurs qui sont détachés de tout sauf de Lui, de ceux qu'aucun négoce ni commerce ne détourne du souvenir du Tout-Puissant, de ceux qui ne parlent que lorsqu'Il a parlé et qui agissent conformément à son commandement. Telle fut dans le passé la méthode de Dieu, et telle elle demeurera dans l'avenir.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979 - LXVI, p.86)

4. ...Par ma vie! Mon coeur gémit et mes yeux versent des larmes amères sur la cause de Dieu et sur ceux qui ne comprennent pas ce qu'ils disent et imaginent ce qu'ils ne peuvent comprendre.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh, C, p.133)

5. Et si un rossignol (1) s'élevait au-dessus de l'argile du moi pour demeurer dans la charmille du coeur et raconter, en des mélodies arabes et de doux chants persans, les mystères de Dieu dont un seul mot ranime les morts et confère le Saint-Esprit aux ossements effrités de cette existence, alors tu verrais mille griffes d'envie et une myriade de becs haineux le poursuivre et, de toutes leurs forces, vouloir sa mort...
O mon ami! De nombreux chiens poursuivent cette gazelle du désert de l'unité, d'innombrables griffes agrippent cette grive de l'éternel jardin. D'impitoyables corbeaux guettent cet oiseau des paradis de Dieu, et le chasseur envieux traque ce daim des prairies de l'amour.
(les Sept Vallées et les Quatre Vallées - M.E.B. édition 1982 - pp.33, 53)

6. Il est clair et évident que toutes les fois où ont été révélées les manifestations de sainteté, les ecclésiastiques de leur temps ont empêché les hommes d'atteindre la voie de la vérité. De ceci témoignent toutes les Ecritures et les livres célestes. Il n'est pas un seul prophète de Dieu qui ne fût manifesté sans qu'il devint la victime de la haine implacable, de l'accusation, du rejet et de l'exécration des prêtres de son temps!...
Nous prédisons que, dans chaque cité, les habitants se lèveront pour supprimer la Beauté bénie, que les compagnons de ce seigneur de l'existence et ultime désir de tous les hommes fuiront devant l'oppresseur et chercheront refuge dans le désert, tandis que d'autres s'abandonneront et, avec un détachement absolu, sacrifieront leur vie dans son sentier.
(le Livre de la certitude - Presse Universitaire de France édition 1987 - pp.80,119)


Extraits des Ecrits et paroles de 'Abdu'l-Bahá

7. ...Le prestige de la foi de Dieu s'est immensément accru. Sa grandeur est à présent manifeste. Le jour approche où elle aura provoqué un formidable bouleversement dans le coeur des hommes. C'est pourquoi, réjouissez-vous, ô habitants d'Amérique! Réjouissez-vous dans la plus grande allégresse.
(The World Order of Bahá'u'lláh : Selected Letters, 2d rev. ed. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust 1974; p.79)

8. ...En ces jours, la cause de Dieu, de par le monde, gagne rapidement en puissance et, jour après jour, se propage jusqu'aux extrémités de la terre. C'est pourquoi ses adversaires, parmi toutes les tribus et tous les peuples du monde, deviennent agressifs, malveillants, envieux et cruellement hostiles. Il incombe aux bien-aimés de Dieu d'agir avec précaution et d'être extrêmement prudents en toutes choses - qu'elles soient grandes ou petites. Il leur appartient également de se consulter mutuellement et de résister ensemble aux attaques des fauteurs de troubles et des semeurs de discorde.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - 194, p.230)

9. O toi, bourgeon exalté de l'arbre divin!... Lorsque tu es méprisé et rejeté par les méchants, ne sois pas abattu et, devant le pouvoir et l'obstination des présomptueux, ne sois pas chagriné ou découragé, car telle est la voie des étourdis depuis la nuit des temps. O la misère des hommes! Aucun messager ne vient à eux qu'ils ne couvrent de mépris. (2)
En vérité, l'obstructionnisme et les attaques des ignorants ne font qu'exalter la parole de Dieu et propager au loin ses signes et ses témoignages. Sans cette opposition des dédaigneux, sans cette opiniâtreté des calomniateurs, sans cette véhémence des prédicateurs, sans ces cris et gémissements des grands et des petits, ces accusations d'incroyance portées par les ignorants, sans ce tumulte des insensés, comment la nouvelle de l'Avènement du Premier Point et de la brillante aurore de l'Astre du jour de Bahá aurait-elle jamais pu atteindre l'Est et l'Ouest? Comment la planète aurait-elle pu être remuée d'un Pôle à l'autre? Comment la Perse aurait-elle pu devenir le foyer de diffusion des splendeurs, et l'Asie Mineure, le centre du rayonnement de la beauté du Seigneur? Comment la flamme de la Manifestation aurait-elle pu se propager vers le sud? Par quel autre moyen les cris de Dieu auraient-ils pu être perçus dans le Nord lointain, et ses appels entendus sur les continents d'Amérique et d'Afrique noire? De quelle autre façon le chant du coq céleste aurait-il pu parvenir à ces oreilles? Comment les doux perroquets de l'Inde auraient-ils pu se poser sur cette douceur, ou les rossignols élever leur mélodie depuis le pays d'Iraq? Quoi d'autre pourrait faire danser les hommes en Orient comme en Occident, comment ce lieu consacré pourrait-il devenir le trône de la Beauté de Dieu? Par quel autre moyen le Sinaï pourrait-il contempler cette clarté ardente et la flamme de l'Avènement orner cette montagne? Comment la Terre sainte pourrait-elle devenir le marchepied de la Beauté divine et le vallon sacré de Towa, (3) le site d'excellence et de grâce, le lieu saint où Moïse se déchaussa? Comment les souffles célestes pourraient-ils être portés à travers la vallée de sainteté, comment les brises légères et parfumées qui soufflent des jardins d'Abhá pourraient-ils jamais être perçus par ceux qui demeurent sur l'Ile verdoyante? Comment auraient pu être accomplis les engagements des prophètes, les joyeuses nouvelles des saints messagers de jadis, les vibrantes promesses faites à ce lieu sacré par les manifestations de Dieu?
...Tous ces bienfaits et ces bénédictions, les moyens mêmes de proclamer la foi, sont nés du mépris des ignorants, de l'opposition des insensés, de l'entêtement des pauvres d'esprit et de la violence des agresseurs. Sans cela, la nouvelle de l'Avènement du Báb ne serait pas, jusqu'à présent, parvenue en des contrées toutes proches. C'est pourquoi nous ne devrions jamais être affligés par l'aveuglement des inconscients, par les attaques des insensés, l'hostilité des êtres vils, l'inconscience des religieux, les accusations d'infidélité proférées contre nous par les pauvres d'esprit. Tel a été leur comportement au cours des âges, et il n'en serait pas ainsi s'ils étaient de ceux qui savent, mais ils sont plongés dans les ténèbres de l'ignorance et sont loin de comprendre ce qui leur est dit. (4)
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - 195, pp.231-233)

10. ...les amis d'Occident auront, sans conteste, leur part des calamités qui frappent les amis d'Orient. Il est inévitable que, sur le chemin de Bahá'u'lláh, ils deviennent, eux aussi, les cibles de la persécution des oppresseurs...
Assurément, vous aussi maintenant devez, dans une certaine mesure, devenir mes associés et accepter votre part d'épreuves et de chagrins. Mais ces épisodes passeront, tandis que cette gloire immuable, cette vie éternelle demeureront à tout jamais. De plus, ces afflictions seront la cause de grands progrès.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - 196, pp.235,236)

11. ...en ce jour, les forces de tous les dirigeants religieux sont dirigées vers la dispersion de la congrégation du Très-Miséricordieux et la destruction de l'édifice divin. Les armées du monde, qu'elles soient d'ordre matériel, culturel ou politique, lancent de toutes parts leur assaut, car la cause est grande, très grande. Sa grandeur est aujourd'hui claire et manifeste aux yeux des hommes. Il incombe donc, à tous ceux qui se sont abrités à l'ombre de l'aile protectrice de la divine providence, de manifester, par sa divine et miséricordieuse assistance, une fermeté et une fidélité si évidentes qu'elles retiendront les regards et étonneront les esprits de tous.
A l'époque de l'ascension de l'Esprit (Jésus-Christ), le groupe de ceux qui acceptèrent la nouvelle révélation ne comptait guère que quelques âmes. L'inquiétude et le trouble auxquels donna lieu cet événement furent si intenses que, pour un temps, ces âmes furent totalement paralysées par leur émotion et leur confusion. Puis, quelques jours plus tard, une femme nommée Marie-Madeleine reprit confiance et, par son exemple, insuffla en eux une constance et une fermeté qui leur permit de se lever pour propager la parole de Dieu. Bien que d'apparence ils n'étaient que des pêcheurs et des teinturiers, par les saintes confirmations de la cause de Dieu, ils n'en portèrent pas moins au loin les divines fragrances, adoucissant le souffle de tous ceux qui respirèrent leur parfum en apportant une vie nouvelle à chaque coeur réceptif.
Ainsi prenez courage, ô vous amis fidèles de Dieu, à l'apparition de cette force puissante, impériale, pareille à un esprit qui a pénétré le corps du monde, le faisant vibrer de sa pulsation et faisant trembler les piliers de l'idolâtrie.
(Extrait d'une tablette récemment traduite).

12. ...de grandes foules se lèveront contre vous et manifesteront de l'agressivité, exprimeront mépris et dérision, éviteront votre compagnie et vous accableront de railleries. Cependant, le Père céleste vous illuminera à un point tel que, semblables aux rayons du soleil, vous dissiperez les sombres nuages de la superstition, brillerez glorieusement au milieu du ciel et illuminerez la surface de la terre. Vous devez affermir vos pas lorsque surviendront ces épreuves et faire montre d'endurance et de patience. Vous devez leur résister avec le plus grand amour et la plus grande bonté, considérer leur oppression et leur persécution comme des caprices d'enfants, et n'attacher aucune importance à leurs actes. En fin de compte, l'illumination du royaume vaincra l'obscurité du monde, et l'exaltation et la majesté de votre rang deviendront apparentes et manifestes... Soyez-en certains.
(Cité dans Bahá'í News [Star of the West], Vol.I, n°10, 8 septembre 1910, pp.1-2)

13. ...Avant longtemps, les méchants de ce pays se lèveront pour accabler d'accusations les vrais croyants et donner libre cours à leur malveillance à l'égard de la cohorte des fidèles. Chaque jour ils leur infligeront une blessure humiliante, chaque heure un coup douloureux. Blâmant les amis pour l'amour qu'ils portent à Bahá'u'lláh et 'Abdu'l-Bahá, ils estimeront leurs accusations, leur malveillance et leur mépris justifiés et n'épargneront aucun effort pour accabler les amis de tout le mal dont ils sont capables. Un tel comportement est conforme aux us et coutumes du passé : au cours des siècles écoulés, lors de l'apparition des saintes manifestations, les hommes n'agirent pas autrement et aujourd'hui, il est inévitable qu'ils renouvellent de tels actes ou, plutôt, qu'ils agissent avec une plus grande perversité qu'auparavant... Ainsi, il est certain que tu rencontreras l'adversité, que tu seras éprouvé et injurié pour l'amour de la Beauté bénie et pourtant, ces afflictions seront les bienfaits et les dons les plus purs, ainsi qu'un gage de ton acceptation au seuil divin.
(Extrait d'une tablette récemment traduite)

14. Mais après mon départ, certains, par rancoeur, pourront manifester leur opposition et vous persécuter. Dans les journaux, il se peut que des articles soient publiés contre la cause. Soyez fermement assurés. Soyez équilibrés et sereins, vous souvenant que ceci n'est que l'inoffensif gazouillis des moineaux et qu'il s'éteindra bientôt...
Par conséquent, mon intention est de vous avertir et de vous affermir contre les accusations, les critiques, la dérision et les insultes publiées dans les articles de journaux ou dans d'autres publications. N'en soyez pas perturbés. C'est la confirmation même de la cause, la source de progression du mouvement. Puisse Dieu confirmer le jour où une poignée de prêtres des différentes églises se lèveront et, à visage découvert, hurleront que les Bahá'ís s'égarent. Je voudrais voir ce jour, car c'est alors que se répandra la cause de Dieu. Bahá'u'lláh a déclaré que de telles personnes sont les messagers de la cause. De leurs chaires, ils proclameront que les Bahá'ís sont des insensés, qu'ils sont malveillants et impies; mais soyez fermes et inébranlables dans la cause de Dieu. Ils propageront le message de Bahá'u'lláh.
(Promulgation of Universal Peace : Talks Delivered by 'Abdu'l-Bahá during His Visit to the United States and Canada in 1912, 2d edition - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1982 - pp.428-430)


Extraits des Ecrits de Shoghi Effendi

15. ...je suis toutefois rassuré et soutenu par la conviction, jamais affaiblie dans mon esprit, que tout ce qui surviendra à la cause de Dieu, si inquiétant que ce soit dans ses effets immédiats, est empreint d'une infinie sagesse et tend de manière ultime à promouvoir ses intérêts dans le monde. En vérité, nos expériences du lointain passé, ainsi que des événements récents, sont trop nombreuses et variées pour autoriser le moindre doute quant à la vérité de ce principe fondamental - principe que, tout au long des vicissitudes de notre mission sacrée, nous ne devons jamais négliger ni oublier...
Certes, la cause, comme tout autre mouvement, a ses propres obstacles, complications et difficultés imprévues mais, contrairement à toute autre organisation humaine, elle inspire un esprit de foi et de dévouement qui ne peut que nous inciter à déployer des efforts sincères et renouvelés pour affronter ces difficultés et aplanir toute divergence qui peut et doit se produire.
(23 décembre 1922, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932, rev. ed. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1974 - pp.27, 28)

16. D'une part, les remarquables révélations du testament du Bien-Aimé, si frappantes sous tous ses aspects, si énergiques dans ses injonctions, ont défié et troublé les esprits les plus fins alors que la confusion toujours croissante du monde, menacé comme jamais auparavant par les forces de destruction, les féroces rivalités, les récentes agitations et les graves désordres, a presque brisé le coeur et étouffé l'ardeur de ceux-là mêmes qui croient avec le plus d'enthousiasme au destin de l'humanité.
Et cependant, combien de fois avons-nous semblé oublier les avertissements clairs et réitérés de notre Maître bien-aimé qui, en particulier au cours des dernières années de sa mission sur terre, a insisté sur les graves épreuves mentales qui assailliraient inévitablement ses bien-aimés de l'Occident - épreuves qui les purifieraient et les prépareraient à accomplir leur noble mission dans la vie.
(14 novembre 1923, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932; p.50)

17. Que la cause de Dieu connaisse, dans les jours à venir, plus d'une période éprouvante et passe par des stades critiques en préparation des splendeurs de sa suprématie promise dans le monde nouveau, cela a été, à maintes reprises, indéniablement affirmé par notre Maître disparu et nous est abondamment prouvé à tous par l'héroïque passé et l'histoire mouvementée de la cause.
(23 février 1924, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932; pp.60-61)

18. Nous ne pouvons croire qu'au fur et à mesure que le mouvement gagnera en force, en autorité et en influence, les souffrances et les problèmes auxquels il a dû faire face dans le passé diminueront et disparaîtront. Non, à mesure qu'il se développera et s'affermira, les défenseurs fanatiques des forteresses de l'orthodoxie, quelle que soit leur confession, réalisant l'influence pénétrante de cette foi en croissance, se lèveront et déploieront toutes leurs forces en vue d'éteindre sa lumière et de discréditer son nom.
(12 février 1927, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932; p.123)

19. Que chaque défenseur sincère de la cause de Bahá'u'lláh réalise que les tempêtes - que doit nécessairement affronter la foi de Dieu dans son combat au fur et à mesure que progressera la désintégration de la société - seront plus terribles que toutes celles qu'elle a connues jusqu'ici. Qu'il soit conscient que, dès que la pleine mesure de la prodigieuse affirmation de la foi de Bahá'u'lláh sera reconnue par les puissantes forteresses séculaires de l'orthodoxie, dont le but délibéré est de maintenir leur emprise sur la pensée et la conscience des hommes, cette toute jeune foi devra affronter des ennemis plus puissants et insidieux que les plus cruels tortionnaires et les ministres du culte les plus fanatiques qui l'ont persécutée dans le passé. Au cours des convulsions qui saisiront une civilisation mourante, quels ennemis surgiront qui renforceront les outrages déjà accumulés contre la cause?
Il suffit de se référer aux avertissements formulés par 'Abdu'l-Bahá pour réaliser l'ampleur et la nature des forces destinées à se mesurer à la sainte foi de Dieu. Aux moments les plus sombres de sa vie, sous le régime d'`Abdu'l-Hamíd, alors qu'il allait être déporté vers les régions les plus inhospitalières de l'Afrique du Nord et que l'heureuse lumière de la révélation Bahá'íe commençait seulement à briller sur l'Occident, lui, dans son message d'adieu au cousin du Báb, proféra ces paroles prophétiques et inquiétantes : Combien grande, très grande est la cause! Combien féroce est l'agression de tous les peuples et individus qui se ressemblent sur la terre! Bientôt, la clameur des foules à travers l'Afrique, à travers l'Amérique, les cris des Européens et des Turcs, les gémissements de l'Inde et de la Chine se feront entendre de près et de loin. Ils se lèveront, tous sans exception, pour résister de toutes leurs forces à la cause. Alors, les chevaliers du Seigneur, assistés par sa grâce céleste, affermis par la foi, aidés par le pouvoir de compréhension et renforcés par les légions de l'alliance, se lèveront et rendront manifeste la vérité du verset : Voyez la confusion qui s'est abattue sur les tribus des vaincus!
Si formidable que soit le combat que présagent ses paroles, elles témoignent aussi de la victoire totale que les défenseurs du plus Grand Nom remporteront finalement. Des peuples, nations, adeptes de diverses croyances se lèveront ensemble et successivement pour briser son unité, saper sa force et salir son saint nom. Ils attaqueront non seulement l'esprit qu'elle inculque, mais aussi l'administration qui est la voie, l'instrument, l'incarnation de cet esprit. En effet, plus l'autorité dont Bahá'u'lláh a investi la future confédération Bahá'íe deviendra manifeste, plus féroce sera le défi lancé de toutes parts aux vérités qu'elle enchâsse.
(21 mars 1930, dans The World Order of Bahá'u'lláh : Selected Letters, 2d edition rev. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1974 - pp.17-18)

20. La séparation qui s'est instaurée entre les institutions de la foi Bahá'íe et les organisations religieuses musulmanes qui lui sont opposées - un mouvement qui est né en Egypte et s'étend sans cesse à tout le Moyen-Orient et qui, en temps voulu, poussera son influence jusqu'en Occident - impose à chaque loyal défenseur de la cause l'obligation de s'abstenir de toute parole ou action qui pourrait porter préjudice à la position que nos ennemis ont proclamée et établie ces dernières années et ceci de leur plein gré. (9) Ce développement historique, dont les débuts n'auraient pu être reconnus ni même prévus dans les années qui ont immédiatement précédé l'ascension de 'Abdu'l-Bahá, peut être considéré comme ayant marqué la période de formation de notre foi et tracé la voie vers la consolidation de son ordre administratif. A mesure que ce mouvement gagnera en importance et recevra une impulsion accrue à cause de l'attitude et de l'action future des autorités civiles de Perse, il se répercutera inévitablement en Occident et incitera les dirigeants des églises et, finalement, les autorités civiles à défier les revendications et à reconnaître à la longue le statut indépendant de la religion de Bahá'u'lláh... Nos adversaires en Orient ont commencé le combat. Nos futurs opposants en Occident se lèveront à leur tour et le poursuivront ultérieurement. Dans l'attente de cet inévitable combat, notre devoir est de défendre l'intégrité de notre foi, sans équivoque, avec une loyauté sans faille, et de démontrer les aspects distinctifs de ses institutions divinement désignées.
(15 juin 1935, dans Messages to America : Selected Letters and Cablegrams Addressed to the Bahá'ís of North America, 1932-1946 - Wilmette : Bahá'í Publishing Committee, 1947 - pp.4-5)

21. Que les forces de l'irréligion, d'une philosophie purement matérialiste, d'un paganisme non dissimulé, aient été déchaînées, qu'elles s'étendent maintenant et, en se consolidant, qu'elles commencent à envahir certaines des plus puissantes institutions chrétiennes du monde occidental, nul observateur impartial ne peut refuser de l'admettre. Que ces institutions s'inquiètent de plus en plus, que certaines d'entre elles soient déjà vaguement conscientes de l'influence pénétrante de la cause de Bahá'u'lláh, qu'à mesure de la détérioration de leur propre force et du relâchement de leur discipline, elles observeront avec un désarroi de plus en plus profond la montée de son nouvel ordre mondial et qu'elles se décideront progressivement à l'attaquer, qu'une telle opposition contribuera à son tour à accélérer leur déclin, peu, s'il en est, sont ceux qui, parmi les observateurs attentifs des progrès de sa foi, seraient enclins à contester ces évidences...
Cette menace de laïcisation qui s'est emparée de l'islam et qui sape ses institutions encore existantes, qui a envahi la Perse, a pénétré en Inde et a levé sa tête triomphante en Turquie, s'est déjà manifestée à la fois en Europe et en Amérique et, à des degrés divers et sous des formes et des noms variés, lance un défi aux fondements de chaque religion établie...
(11 mars 1936, World Order of Bahá'u'lláh : Selected Letters; pp.180-181)

22. ...Lourdes de sens sont les années qui se dessinent devant nous tous. Les processus jumelés de désintégration interne et de chaos externe s'accélèrent de jour en jour et progressent inexorablement vers un point culminant...
La communauté du plus Grand Nom, le levain qui doit faire lever la masse, les élus qui doivent survivre à l'écroulement de l'ordre ancien, discrédité, chancelant, et aider au développement de l'ordre nouveau qui le remplace, se tient prête, vigilante, clairvoyante et résolue... Féroces et multiples seront les attaques par lesquelles les gouvernements, les races, les classes et les religions, jalouses de son prestige montant et effrayées par sa force d'unification, chercheront à réduire sa voix au silence et à saper ses fondements. Indifférente à la relative obscurité qui l'entoure actuellement et inébranlable devant les forces qui dans l'avenir seront déployées contre elle, cette communauté, je ne puis qu'en être assuré, poursuivra sa destinée sans dévier de son cours, impassible dans sa sérénité, inflexible dans sa résolution, inébranlable dans ses convictions, malgré les angoisses et les douleurs de l'âge de l'enfantement.
(5 juillet 1938, dans Messages to America : Selected Letters and Cablegrams Addressed to the Bahá'ís of North America 1932-1946; p.14)

23. ...Comment les débuts d'un bouleversement mondial peuvent-ils - en déchaînant des forces qui troublent si gravement l'équilibre social, religieux, politique et économique des sociétés organisées, en plongeant dans le chaos et la confusion des systèmes politiques, des doctrines raciales, des idéologies sociales, des normes culturelles, des communautés religieuses et des relations commerciales - comment ces troubles, à une échelle si vaste et sans précédent, peuvent-ils ne pas se répercuter sur les institutions d'une foi d'un âge si tendre dont les enseignements ont une portée directe et vitale dans chacune de ces sphères de la vie et du comportement humain?
Il n'est pas étonnant, par conséquent, que ceux qui portent haut les bannières d'une foi si pénétrante, d'une cause si dynamique, se trouvent eux-mêmes affectés par l'impact de ces forces bouleversant le monde entier. Il n'est pas étonnant qu'au centre d'un tourbillon de passions en lutte constante, ils trouvent que leur liberté a été restreinte, leurs principes méprisés, leurs institutions assaillies, leurs motifs diffamés, leur autorité compromise et leur revendication rejetée...
On ne devrait pas non plus passer sous silence les multiples occasions d'un ordre totalement différent que l'évolution de la foi elle-même, soit à son Centre mondial, soit sur le continent nord-américain ou même dans les régions les plus reculées de la terre, va nécessairement créer en faisant appel une fois de plus aux croyants américains pour jouer un rôle non moins remarquable que leur participation passée, par leurs contributions collectives à la propagation de la cause de Bahá'u'lláh. Je ne peux citer, pour l'instant et au hasard, que certaines de ces occasions éminemment remarquables dans une tentative d'examiner les possibilités du futur...
...la délivrance des communautés Bahá'íes des entraves de l'orthodoxie religieuse dans des pays islamiques tels que la Perse, l'Iraq et l'Egypte et par conséquent la reconnaissance, par les autorités civiles de ces Etats, du statut indépendant et du caractère religieux des assemblées nationales et locales Bahá'íes; les mesures de précaution et de défense qui devront être imaginées, coordonnées et mises en pratique afin de parer aux attaques inévitables que les efforts concertés des organisations ecclésiastiques de confessions diverses vont lancer progressivement et poursuivre inexorablement; et enfin, mais surtout, la multitude d'événements auxquels il faudra faire face, les obstacles qui devront être surmontés et les responsabilités assumées afin de permettre à une foi douloureusement éprouvée de passer par les étapes successives de l'obscurité totale à la répression active et à l'émancipation complète qui mènera, à son tour, à sa reconnaissance en tant que foi indépendante jouissant du statut d'égalité complète avec ses religions soeurs. Cette reconnaissance entraînera son établissement comme religion d'Etat et ouvrira la voie qui assurera les prérogatives et les droits associés à l'Etat Bahá'í fonctionnant dans la plénitude de ses pouvoirs, un stade qui, en fin de compte, atteindra son apogée dans l'apparition d'une confédération mondiale Bahá'íe entièrement animée par l'esprit et agissant uniquement en conformité parfaite avec les lois et les principes de Bahá'u'lláh...
Dans la conduite de cette double croisade, les vaillants combattants luttant au nom et pour la cause de Bahá'u'lláh doivent forcément rencontrer une résistance opiniâtre et subir maints revers. Leurs propres instincts, autant que l'acharnement des forces conservatrices, l'opposition des droits acquis et les obstacles d'une génération corrompue et avide de plaisirs, doivent être pris en considération, résolument repoussés et complètement vaincus. A mesure que leurs moyens défensifs en vue de la lutte imminente s'organisent et s'étendent, des torrents d'insultes et de dérision, des campagnes de condamnation et de fausses déclarations pourront se déchaîner contre eux. Leur foi, ils s'en rendront compte bientôt, aura été attaquée, leurs motifs mal interprétés, leurs buts diffamés, leurs aspirations tournées en ridicule, leurs institutions méprisées, leur influence amoindrie, leur autorité minée et leur cause, par moments, désertée par quelques-uns qui seront ou incapables d'apprécier la nature de leurs idéaux ou peu disposés à supporter le choc de la critique croissante qu'une telle lutte implique sûrement. A cause de 'Abdu'l-Bahá, avait prédit le Maître bien-aimé, maintes épreuves descendront sur vous. Des difficultés vous assailliront et des souffrances vous affligeront.
Que l'invincible armée de Bahá'u'lláh, qui doit livrer en son nom et pour l'amour de lui l'une de ses batailles les plus acharnées et les plus glorieuses à l'Ouest et dans un de ses foyers de troubles latents, ne craigne aucune critique qui puisse la prendre pour cible. Qu'elle ne se laisse décourager par aucune condamnation par laquelle la langue du calomniateur pourrait essayer d'avilir ses motivations. Qu'elle ne recule pas devant la progression menaçante des forces du fanatisme, de l'orthodoxie, de la corruption et du préjugé qui pourraient se liguer contre elle. La voix de la critique est une voix qui, indirectement, renforce la proclamation de sa cause. L'impopularité ne sert qu'à accentuer encore plus le contraste avec ses adversaires, tandis que l'ostracisme est lui-même une force magnétique qui doit, finalement, gagner à sa cause les ennemis les plus vociférateurs et les plus invétérés.
(25 décembre 1938, l'Avènement de la justice divine - M.E.B. édition 1973 - pp.9, 23-24, 57-58)

24. Une étude des traits caractéristiques d'un ministère tant béni que fructueux ne saurait omettre de mentionner les prophéties rapportées par la plume infaillible du Centre qualifié de l'alliance de Bahá'u'lláh. Ces prophéties annoncent les furieuses attaques que les progrès irrésistibles de la foi provoqueront en Occident, en Inde et en Extrême-Orient lorsqu'elle affrontera les ordres sacerdotaux séculaires des religions chrétienne, bouddhiste et hindoue. Elles prévoient le trouble dans lequel son émancipation des chaînes de l'orthodoxie religieuse entraînera les continents américain, européen, asiatique et africain.
(1944, Dieu passe près de nous - M.E.B. édition 1976 - p.305)

25. Peu importe le temps qui les sépare de l'ultime victoire, si ardue que soit la tâche, si terribles les efforts qui leur sont demandés, si obscurs les jours que, perplexe et cruellement éprouvée, l'humanité doit vivre à l'heure de son enfantement; si pénibles les épreuves auxquelles seront confrontés ceux qui doivent racheter son destin; si affligeantes les flèches que feront pleuvoir sur eux ses adversaires actuels ainsi que ceux que la Providence, par ses mystérieuses dispensations, suscitera de l'intérieur comme de l'extérieur; si cruelle l'épreuve de la séparation provisoire du coeur et du centre nerveux de leur foi que des troubles imprévisibles peuvent leur imposer dans l'avenir, je les adjure - par le sang précieux qui a coulé à si grande profusion, par les vies des innombrables saints et héros qui furent immolés, par le suprême, le glorieux sacrifice du Prophète-Héraut de notre foi, par les tribulations que son fondateur lui-même endura de son plein gré afin que puisse vivre sa cause, que son ordre puisse racheter un monde délabré et que sa gloire se répande sur la planète tout entière - je les adjure, tandis que s'approche cette heure solennelle, de se décider à ne jamais reculer, à ne jamais hésiter, à ne jamais relâcher leurs efforts, jusqu'à ce que tous les buts des plans à proclamer dans le futur aient été définitivement atteints.
(30 juin 1952, dans Messages to the Bahá'í World 1950- 1957 - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1971 - pp.38- 39)

26. ...Qu'ils avancent, sans être découragés ni par la clameur qu'élèveront certainement les interprètes de l'orthodoxie religieuse ni par les mesures restrictives que pourront imposer des dirigeants politiques, sans s'effrayer de leur nombre réduit face à la multitude de leurs adversaires en puissance. Qu'ils avancent dotés des armes efficaces que leurs propres mains ont lentement et laborieusement forgées dans l'attente de cette glorieuse et inévitable rencontre avec les forces organisées de la superstition, de la corruption et de l'incroyance; mettant toute leur confiance dans le pouvoir inégalé des enseignements de Bahá'u'lláh, dans la force conquérante de sa puissance et dans l'infaillibilité de ses glorieuses promesses si souvent réitérées...
(25 juin 1953, dans Citadel of Faith, Messages to America 1947-1957 - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1980 - p.120)

27. Les problèmes administratifs qui se posent à vous sont divers et complexes. L'opposition que doit forcément rencontrer une foi naissante, en particulier de la part des dirigeants de l'orthodoxie religieuse dans les pays musulmans du Nord, se fera plus nette et plus sévère à mesure que se multiplieront les institutions de cette foi.
(De l'écriture de Shoghi Effendi, en annexe à une lettre en date du 2 juillet 1956, écrite de sa part à une A.S.N. d'Afrique)


Extraits de lettres écrites de la part de Shoghi Effendi

28. ...Car l'histoire de la cause, surtout en Perse, illustre clairement la vérité selon laquelle de telles persécutions contribuent à affermir les croyants dans leur foi, en stimulant les forces spirituelles latentes en leur coeur et en éveillant en eux une nouvelle et plus profonde conscience de leurs devoirs et responsabilités à l'égard de la foi. En vérité, les progrès mêmes de la cause, en suscitant la haine et la jalousie des peuples et des nations, lui créent des difficultés et des obstacles que seul son esprit divin peut surmonter. 'Abdu'l-Bahá a déclaré avec insistance que l'inimitié et l'opposition du monde s'accroîtront en proportion directe du développement et du progrès de la foi. Plus grand sera le zèle des croyants et plus frappant l'impact de leurs succès, plus féroce sera l'opposition de l'adversaire.
(20 janvier 1935, à une A.S.N.)

29. Il est en effet tout à fait sensible aux difficultés que, non seulement dans votre centre mais à travers le monde, les amis rencontrent quotidiennement dans leurs tentatives visant à établir et à perfectionner la structure administrative de la foi. Il Considère toutefois que ces difficultés et ces obstacles sont inévitables, car ils sont inhérents au processus même par lequel la cause de Bahá'u'lláh est destinée à s'étendre et finalement à établir son influence dans le monde. Non seulement de telles difficultés sont inévitables, mais elles doivent être, en fait, considérées comme une épreuve émanant de Dieu, par laquelle les amis peuvent - et ils le feront assurément - enrichir et perfectionner les énergies spirituelles et morales latentes en eux et, ainsi, contribuer à l'établissement de cette civilisation divine que Dieu leur a promise.
Comme Bahá'u'lláh nous en a avertis à maintes reprises dans ses tablettes, les épreuves et les souffrances sont pareilles à l'huile qui alimente la lampe. La cause ne peut révéler sa pleine splendeur tant qu'elle n'a pas rencontré et réussi à surmonter les obstacles mêmes qui, de temps à autre, lui barrent la route et, pour quelque temps, semblent menacer ses fondements mêmes. De tels obstacles, de telles épreuves sont, en réalité, des bénédictions déguisées et, comme telles, sont appelées à promouvoir la foi.
(31 juillet 1935, à un croyant)

30. ...bien qu'il ait été réellement peiné d'apprendre l'opposition continuelle et malveillante que les ennemis de la cause à..., et en particulier le clergé, dirigent contre les croyants de ce centre. Il désire toutefois que vous exhortiez les amis à ne pas se laisser décourager le moins du monde, mais à poursuivre avec une détermination, une unité et une vigueur renouvelées leur tâche sacrée de propagation et d'établissement de la foi, confiants en l'avenir glorieux qui les attend. Plus le nombre des persécutions s'accroîtra et plus elles s'intensifieront, plus ils devraient avoir foi en l'unique mission que leur a confiée Bahá'u'lláh, et plus grand devrait être leur zèle à hâter son total accomplissement.
Cette cause, comme toute cause divine, ne peut être effectivement établie que si elle rencontre et triomphe des forces d'opposition qui l'assaillent. L'histoire de la foi en est par elle-même une preuve suffisante. Les épreuves et les persécutions ont toujours été, et continueront à être, le lot des élus de Dieu. Ceux-ci devraient cependant les considérer comme autant de bénédictions déguisées car, à travers elles, leur foi sera vivifiée, purifiée et affermie. Bahá'u'lláh compare de telles épreuves affligeantes à l'huile qui entretient la lampe de la cause de Dieu.
Ainsi, les amis ne devraient pas adopter une attitude de pure résignation face aux persécutions. Ils devraient plutôt bien les accueillir et les utiliser comme moyens de s'élever spirituellement et aussi de promouvoir la cause. Alors que la foi s'affermit et qu'elle suscite l'attention et la considération du monde extérieur, les amis doivent s'attendre à un accroissement similaire, sinon supérieur, des forces d'opposition qui, de toutes les directions - tant du monde séculier que religieux - s'accumuleront en vue de saper la base même de son existence. L'issue finale d'un tel combat, qui sera sûrement gigantesque, est claire pour nous, croyants. Une foi née de Dieu et guidée par son esprit divin et pénétrant ne peut finalement que triompher et s'établir fermement, si persistantes et insidieuses que soient les forces avec lesquelles elle doit lutter. Les amis devraient être confiants et agir avec la plus extrême sagesse et modération et, en particulier, s'abstenir de tout acte provocateur. L'avenir, assurément, leur appartient.
(24 juin 1936, à un croyant)

31. ...Ses craintes concernent plutôt les amis qui, faute de réaliser suffisamment le divin pouvoir qui opère mystérieusement dans la foi, sont enclins à considérer de tels développements comme sonnant le glas de la cause. Dans ses messages aux amis de ... durant ces dernières semaines, il a chaque fois souligné- et souhaite que vous fassiez de même dans votre correspondance et dans toutes vos conversations avec eux - le fait que la cause est appelée, tôt ou tard, à subir toutes sortes d'attaques et de persécutions, que celles-ci sont en fait vitales pour ses institutions et, en tant que telles, forment un élément inséparable et intrinsèque de son développement et de sa croissance. Comme nous le dit Bahá'u'lláh, les épreuves et les tribulations sont l'huile qui entretient la lampe de la cause et sont, en vérité, des bénédictions déguisées. Les amis devraient, par conséquent, être confiants que toutes ces attaques auxquelles est soumise la cause à ... jouent un rôle nécessaire à son développement et favoriseront même ses intérêts...
(31 août 1937, à un croyant)

32. ...Plus tard, lorsque les progrès mêmes de la cause d'une part et, de l'autre, le déclin correspondant des organisations ecclésiastiques inciteront inévitablement les dirigeants ecclésiastiques chrétiens à s'opposer avec véhémence à la foi et à en saper les fondements, les croyants auront alors une véritable occasion de défendre et de justifier la cause.
(25 mai 1938, à une A.S.N.)

33. Il semble tout à la fois étrange et pitoyable que l'Église et le clergé se montrent toujours, à chaque époque, les plus farouches adversaires de la vérité même qu'ils exhortent continuellement leurs disciples à s'apprêter à recevoir! Ils sont devenus si violemment attachés à la forme que la substance même leur échappe!
Cependant, des accusations comme celles que votre prêtre a portées publiquement contre vous et la foi Bahá'íe ne peuvent nuire aucunement à la cause, au contraire, elles ne contribuent qu'à propager son nom et à la désigner comme religion indépendante.
(17 février 1945, à un croyant)

34. Il est dommage que certains amis aient quitté la foi sous la pression des dirigeants de l'Église. Certes, il était inévitable que ceux-ci s'opposent à nous. Le Maître a prédit qu'il en serait ainsi et que la nature même des événements par lesquels la foi se développe et grandit, retirant des adeptes à l'Église, suscitera sa réaction contre nous. Nous devons garder à l'esprit le fait que, dans le passé, chaque attaque émanant des chefs religieux a été un moyen de développer la foi, car ceux qui prêtent l'oreille à ces attaques ne peuvent s'empêcher d'être touchés par la pureté et la sincérité de la foi.
(19 juin 1957, à un croyant)


Extraits de lettres rédigées par la Maison Universelle de Justice

35. Les merveilleuses victoires remportées au nom de Bahá'u'lláh ... et les triomphes redoublés obtenus par ses dévoués et ardents fidèles dans chaque pays contribueront, sans nul doute, à inciter les ennemis de la foi, à l'intérieur comme à l'extérieur, à attaquer celle-ci et à refroidir l'enthousiasme de ses partisans...
...le développement progressif de la foi de Dieu et sa marche en avant sont appelés à susciter des adversaires, présageant indubitablement l'opposition universelle à venir et donnant sans équivoque l'assurance de l'ultime victoire.
Nous ressentons avec force que ... le moment est venu pour eux (les amis) de saisir clairement le caractère inévitable des luttes critiques à venir, d'apporter leur soutien total à la cause en repoussant avec confiance et détermination les flèches qui seront lancées contre eux par leurs ennemis actuels et ceux que la Providence, par ses mystérieuses dispensations, suscitera de l'intérieur ou de l'extérieur, d'aider la foi de Dieu, de lui permettre de gravir de plus hautes cimes, de remporter de plus grands triomphes et de parcourir des étapes encore plus vitales sur son chemin prédestiné, vers la victoire totale et la suprématie mondiale.
(26 novembre 1974, à toutes les A.S.N.)


Extraits de lettres écrites de la part de la Maison Universelle de Justice

36. ...la Maison Universelle nous charge de vous dire qu'il faut s'attendre à ce que des livres soient Ecrits contre la foi pour tenter de dénaturer ses enseignements, de dénigrer ses réalisations, de vilipender ses fondateurs et ses dirigeants et de détruire ses fondements mêmes. Les amis ne devraient pas être trop préoccupés lorsque paraîtront ces livres et ne leur accorder aucune importance.
(30 mars 1976, à une A.S.N.)

37. Au fur et à mesure que votre travail d'enseignement et de proclamation progresse, il faut vous attendre à une confrontation toujours croissante avec les institutions religieuses plus anciennes de..., et c'est le genre de fermeté manifestée par ... qui suscitera le respect à l'égard de la cause et attirera les confirmations de Bahá'u'lláh.
(7 juin 1981, à une A.S.N.)

38. ...En ces jours, les Bahá'ís peuvent s'attendre à voir la flamme du fanatisme allumée parmi les ennemis de la foi dans des pays musulmans. Face à ces attaques, les amis devraient apprendre à associer l'esprit de fermeté et de courage, à l'amour et à la sagesse. Ils devraient éviter les discussions et les conflits et se comporter de manière à ne pas provoquer de représailles. Ils observeront, à cet effet, la discrétion dans leurs activités d'enseignement.
(22 août 1983, à une A.S.N.)

39. Étant donné la montée du fanatisme et du fondamentalisme à laquelle nous assistons dans la plupart des pays du monde, il peut être opportun que votre A.S.N. tente de préparer les Bahá'ís contre les attaques telles que celles contenues dans ce livre, (5) qui est si caractéristique du point de vue des églises chrétiennes. Tôt ou tard, comme vous le savez, ces églises s'opposeront à la cause.
Vous êtes donc priés d'envisager de charger une personne ou un groupe qualifié qui préparerait une documentation appropriée, peut-être une brochure, que pourront utiliser les amis afin de réfuter les déformations des enseignements Bahá'ís par des chrétiens.
(18 octobre 1984, à une A.S.N.)


II. LA MARCHE IRRÉSISTIBLE DE LA FOI DE BAHA'U'LLAH

Shoghi Effendi, Messages to America : Selected Letters and Cablegrams Addressed to the Bahá'ís of North America, p.51.

Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh

40. Dis : Les tribulations sont pour ma révélation un horizon. L'Étoile du matin de la grâce brille sur elles, répandant une lumière que ne peuvent obscurcir les nuages des futiles chimères des hommes ni les vaines imaginations de l'agresseur.
Suis les pas de ton Seigneur, et souviens-toi de ses serviteurs comme Il se souvient de toi, sans redouter la clameur des indifférents ni les épées de l'ennemi... Répands au loin les douces saveurs de ton Seigneur et n'hésite pas, ne fût-ce qu'un moment, à servir sa cause. Le jour approche où sera proclamée la victoire de ton Seigneur, celui qui toujours pardonne, le Très-Généreux.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979; XVII, p.30)

41. Voyez comment, en cette dispensation, les vauriens et les insensés ont naïvement imaginé que par des moyens tels que le massacre, le pillage et le bannissement, ils pourraient éteindre la lampe allumée par la Main du divin pouvoir ou éclipser l'Étoile du jour de la splendeur éternelle. Ils semblent ignorer complètement cette vérité, qu'une telle adversité est l'huile qui nourrit la flamme de cette lampe! Tel est le pouvoir divin de transformation. Il change tout ce qu'il Lui plaît de changer. Il a, en vérité, pouvoir sur toutes choses...
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979- XXIX, p.49)

42. ...Dis : Les furieuses tempêtes et les tourbillons du monde et de ses peuples ne peuvent ébranler les fondations sur lesquelles repose, solide comme le roc, la fermeté de mes élus. Par la grâce de Dieu! Qu'est-ce qui a pu pousser ces gens à réduire à l'esclavage et à emprisonner les bien-aimés de celui qui est la Vérité éternelle? ... Le jour cependant approche où les fidèles verront briller depuis l'aurore de gloire, en sa pleine splendeur, l'Étoile du matin de la justice. Ainsi t'instruit, de sa triste et cruelle prison, le Seigneur de tous les êtres.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979- CLXII, p.225)

43. ...A chaque nouvelle tribulation, il a manifesté une plus complète mesure de ta cause et exalté plus noblement ta parole.
(Prayers and Meditations by Bahá'u'lláh - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1979 - p.37)

44. ...S'ils tentaient de cacher sa lumière sur le continent, il élèverait assurément la tête en plein coeur de l'océan et, haussant la voix, proclamerait : Je suis l'Animateur du monde... Et s'ils le jetaient dans une sombre fosse, ils le retrouveraient assis sur les plus hautes cimes de la terre, criant à toute l'humanité : Voyez! le Désir du monde est venu dans sa majesté, sa souveraineté, son royaume transcendant! Et s'il était enterré dans les profondeurs de la terre, son esprit, s'élevant au plus haut du ciel, ferait retentir ces appels : Voyez la venue de la Gloire. Soyez témoins du royaume de Dieu, le plus Saint, le Miséricordieux, le Tout-Puissant!
(The World Order of Bahá'u'lláh : Selected Letters, 2d rev. edition - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1974- p.108)

45. En cet instant, Nous invoquons le souvenir de nos bien-aimés et Nous leur apportons la joyeuse nouvelle de l'inépuisable grâce de Dieu et de ce qui leur a été réservé dans mon Livre lumineux. Vous avez supporté la condamnation des ennemis pour l'amour de moi, et sur mon chemin vous avez enduré avec fermeté les atroces cruautés que les impies vous ont infligées. De cela je porte moi-même témoignage, et je suis l'Omniscient. Combien nombreux sont les lieux ennoblis par votre sang versé pour l'amour de Dieu! Combien de cités ont entendu la voix de vos lamentations et les gémissements de votre angoisse! Dans combien de prisons avez-vous été jetés par les armées de la tyrannie! Sachez, en toute certitude, qu'Il vous rendra victorieux, qu'Il vous exaltera parmi les peuples du monde et exposera au regard de toutes les nations votre rang éminent. Assurément, Il ne permettra pas que soit perdue la récompense de ses élus.
(Tablets of Bahá'u'lláh Revealed after the Kitáb-i-Aqdas rev. edition - Haïfa : Centre mondial Bahá'í, 1982 -
pp.246-247)

46. ...En vérité, Dieu rend sa cause victorieuse, tantôt avec l'aide de ses ennemis, tantôt avec le concours de ses élus. Concernant ces âmes pures et bénies, Notre plume de gloire a révélé ce qui surpasse le monde entier, ses trésors et tout ce qui existe en son sein. Bientôt les indifférents et les méchants paieront pour ce qu'ont perpétré leurs mains.
(Extrait d'une Tablette récemment traduite)

47. Tout ce qui se produit dans le monde de l'existence est lumière pour ses bien-aimés et feu pour les hommes de la sédition et des conflits. Même si toutes les privations du monde étaient endurées par un seul des amis de Dieu, il en tirerait encore avantage, tandis que la véritable privation serait subie par ceux qui sont entêtés, ignorants et méprisants. Bien que l'auteur du dicton suivant lui ait donné un autre sens, nous l'estimons approprié à l'exercice de l'immuable volonté de Dieu: Pair ou impair, tu gagneras ton pari. Les amis de Dieu gagneront et auront l'avantage en toutes circonstances. Ils atteindront à la vraie richesse. Dans le feu il demeurent froids et, de l'eau, ils émergent secs. Leurs affaires ne sont pas comme celles des hommes. Leur sort est le gain, quelle que soit la transaction. De ceci porte témoignage tout homme avisé doué d'un oeil qui voit et tout homme équitable doué d'une oreille qui entend.
(Extrait d'une Tablette récemment traduite)


Extraits Ecrits et de paroles de 'Abdu'l-Bahá

48. Les amis de Dieu sont soutenus par le royaume d'en haut et remportent leurs victoires grâce aux armées massées du guide suprême. Ainsi pour eux, chaque difficulté sera aplanie, chaque problème sera aisément résolu.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - 221 p.277)

49. ...Bientôt les régions de l'Occident deviendront aussi radieuses que les horizons de l'Orient, et le Soleil de Vérité brillera d'un éclat qui dissipera et fera disparaître les ténèbres de l'erreur. Grande sera la multitude qui se lèvera pour s'opposer à vous, vous opprimera, vous accablera de reproches, se réjouira de vos malheurs, vous rangera parmi ceux que l'on doit éviter et vous injuriera; et pourtant, votre Père céleste vous accordera une telle illumination spirituelle que vous deviendrez semblables aux rayons du soleil qui, lorsqu'ils dissipent les sombres nuages, surgissent pour inonder de lumière la surface de la terre. Il vous incombe, chaque fois que surviennent ces épreuves, de demeurer fermes, d'être patients et endurants. Au lieu de rendre coup pour coup, vous devriez répondre à l'opposition par une bienveillance et une bonté extrêmes et, en aucun cas, vous n'attacherez d'importance aux cruautés et aux préjudices, mais vous les considérerez plutôt comme des actes capricieux commis par des enfants. Car, à la fin, l'éclat du royaume vaincra les ténèbres du monde de l'existence, et le caractère saint, élevé de vos buts deviendra indubitablement manifeste. Rien ne demeurera caché : l'huile d'olive, bien que gardée à l'intérieur de la voûte la plus profonde, brûlera un jour de tout son éclat dans la lampe, au sommet du phare. Les petits deviendront grands et les faibles trouveront la force; ceux qui sont d'âge tendre deviendront les enfants du royaume, et ceux qui se sont égarés seront guidés vers leur céleste demeure.
(Extrait d'une tablette récemment traduite)

50. ...Tu m'as écrit concernant l'importance grandissante de la cause de Dieu dans ton pays. Il ne fait aucun doute que la foi de Dieu progressera de jour en jour dans cette région, car elle sera assistée par le pouvoir fortifiant du Saint-Esprit et par la confirmation de la parole de Dieu. Il n'est pas douteux non plus que des membres du clergé chrétien se lèveront contre elle avec une implacable hostilité, souhaitant vous nuire et vous opprimer, et cherchant à vous faire douter; car la propagation de la cause de Dieu fera pâlir leur étoile - comme jadis celle des pharisiens - et entraînera la perte de la dignité et de la considération dont ils jouissent à présent parmi les hommes.
Réfléchissez au temps de Jésus et aux actes perpétrés par les prêtres juifs et les pharisiens. De tels actes seront, aujourd'hui, répétés par ces ecclésiastiques chrétiens. Cependant, ne soyez pas troublés, soyez fermes et constants, car il est certain qu'une assemblée d'âmes se lèvera avec un amour infini pour entrer dans le royaume de Dieu. Ces âmes vous récompenseront des vexations, des humiliations et du mépris auxquels vous êtes soumis par le clergé : aux maux infligés par ce dernier, elles répondront par des actes de bienveillance jusqu'à ce que, finalement, comme l'ont montré les expériences du passé, les enfants du royaume acquièrent la suprématie, et que la victoire leur soit acquise. Demeurez confiants en cela.
(Extrait d'une tablette récemment traduite)

51. Tous ceux qui se lèvent pour servir la cause de Dieu seront persécutés et incompris. Il en a toujours été et il en sera toujours ainsi. Ne laissez ni vos ennemis ni vos amis troubler votre calme, détruire votre bonheur, vous décourager dans vos réalisations. Reposez-vous entièrement sur Dieu. Alors la persécution et la calomnie vous rendront d'autant plus radieux. Les desseins de vos ennemis se retourneront contre eux. Ce sont eux qui souffriront, et non pas vous. L'oppression est le vent qui attise le feu de l'amour de Dieu. Acceptez la persécution et la rancoeur. Un soldat peut porter des armes mais, tant qu'il n'a pas affronté l'ennemi au combat, il n'a pas mérité sa place au sein de l'armée du roi. Que rien ne vous abatte. Dieu vous assiste. Dieu est invincible. Soyez fermes dans la céleste alliance. Priez pour recevoir la force. Elle vous sera accordée en toutes circonstances.
(5 juin 1913, dans Star of the West, rev. edition, Vol.IV, n°5, p.88)

52. Et maintenant, si vous agissez conformément aux enseignements de Bahá'u'lláh, vous pouvez être assurés que vous serez aidés et fortifiés. Vous serez rendus victorieux dans toutes vos entreprises, et tous les habitants de la terre seront impuissants à vous résister. Vous êtes des conquérants, car le pouvoir du Saint-Esprit vous assiste. Au-dessus et au-delà de toutes forces physiques et phénoménales, le Saint-Esprit Lui-même vous aidera.
(1 août 1917, dans Star of the West, rev. edition, Vol.VIII, n°8, p.103 )


Extraits des Ecrits de Shoghi Effendi

53. ...Si, dans les jours à venir, ce pays devait être frappé par diverses afflictions et calamités; si, aux rigueurs du temps présent, devait s'ajouter le déclenchement de soulèvements civils étendus; si les perspectives déjà sombres du pays devaient se faire encore plus lugubres, vous ne devriez pas céder à l'agitation et au découragement ni vous laisser détourner - fût-ce de l'épaisseur d'un cheveu - du chemin sûr et droit que vous avez suivi jusqu'à présent. En d'autres termes, poursuivez vos efforts persistants, inlassables et constants pour accroître le nombre des institutions administratives Bahá'íes, pour consolider leurs fondements, accroître leur renommée et renforcer le respect et le rang dont elles jouissent. La délivrance de cette communauté innocente et traitée si injustement des liens de la captivité et des griffes de l'ennemi oppresseur ne peut qu'être accompagnée de troubles et de bouleversements. Ainsi, l'arrivée du peuple de Bahá à un rang qui lui vaudra l'honneur, le bien-être et la tranquillité véritables, lui attirera inévitablement l'hostilité et la résistance, l'opposition vocifératrice et les véhémentes protestations de tous ceux qui nourrissent à son égard inimitié et rancoeur. Si donc les eaux troubles de la mer d'adversité devaient se faire encore plus tumultueuses, si la tempête de la tribulation devait gagner en violence et assaillir de tous côtés la communauté cruellement éprouvée par de nouveaux désastres, sachez alors, sans hésitation et avec une conviction inébranlable, que l'heure de la délivrance, le temps fixé pour les glorieux accomplissements des promesses du passé est proche, et que les moyens d'assurer la suprême et écrasante victoire des disciples du plus Grand Nom en ce pays ont tous été conçus et préparés. Une fermeté d'intention et une résolution sans faille sont les qualités que devra obligatoirement manifester le peuple de Bahá s'il veut franchir avec succès les derniers stades restants et assister, aux plus hauts niveaux et d'une manière qui le remplira d'étonnement, à la réalisation de ses espérances les plus profondes et de ses désirs les plus chers. Telle est la voie de Dieu - et tu ne peux trouver de changement dans la voie de Dieu. (6)
(11 janvier 1928, aux membres de l'A.S.N. de Perse)

54. ...il nous appartient, tandis que nous observons de loin avec espoir le spectacle émouvant du combat de la foi de Bahá'u'lláh, de puiser réconfort et force durables dans la réflexion que, quoi qu'il advienne à cette cause, si cruelles et humiliantes que soient les épreuves qui, de temps à autre, peuvent sembler frapper la vie organique ou entraver les fonctions de la structure administrative de la foi Bahá'íe, chacune de ces épreuves ne peut finalement que s'avérer être une bénédiction déguisée conçue par une sagesse impénétrable à nous tous afin d'établir et de consolider la souveraineté de Bahá'u'lláh sur cette terre.
(1er janvier 1929, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932, rev. edition - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust 1974 - p.164)

55. ...Nombreuses et puissantes ont été les forces qui ont projeté, tant de l'intérieur que de l'extérieur, de terres proches ou lointaines, d'éteindre sa lumière et d'abolir son saint nom. Les uns ont abjuré ses principes et trahi sa cause de façon ignominieuse. D'autres ont proféré contre elle les plus terribles anathèmes que les dirigeants aigris de toute institution religieuse soient capables de proférer. D'autres encore l'ont accablée d'afflictions et d'humiliations que seule peut infliger l'autorité souveraine dans la plénitude de son pouvoir.
Tout ce que ses ennemis - tant déclarés que secrets - pouvaient espérer accomplir était de retarder son développement et de masquer momentanément ses objectifs. Or, ce qu'ils ont pu réellement accomplir fut de purifier sa vie, la stimuler plus profondément encore, galvaniser son âme, élaguer ses institutions et cimenter son unité. Un schisme, une scission permanente au sein de la grande masse de ses adeptes, cela, ils n'ont jamais pu le créer.
Ceux qui trahirent sa cause, ses défenseurs tièdes et timorés dépérirent et tombèrent comme des feuilles mortes, impuissants à voiler son éclat ou à mettre en péril sa structure. Ses adversaires les plus implacables, ceux qui l'attaquèrent de l'extérieur, furent précipités du pouvoir et, de la manière la plus surprenante, rencontrèrent leur destin. La Perse avait été la première à réprimer et à combattre la cause. Ses monarques étaient tombés lamentablement, leur dynastie s'était écroulée, leur nom exécré, la hiérarchie, qui avait été leur alliée et avait soutenu leur situation déclinante, avait été complètement discréditée. La Turquie qui avait, par trois fois, banni son fondateur et lui avait infligé un cruel emprisonnement à vie, avait subi l'une des plus graves épreuves et les révolutions les plus importantes de son histoire. Elle était passée du statut de l'un des plus puissants empires à celui d'une petite république asiatique, son sultanat effacé, sa dynastie renversée, son califat - la plus puissante institution de l'Islam - aboli.
Pendant ce temps, la foi, qui avait été l'objet de trahisons si monstrueuses et la cible de si pénibles attaques, brûlait les étapes, progressait, indomptée et jamais divisée par les coups qu'elle avait reçus. Au milieu des épreuves, elle avait inspiré à ses loyaux disciples une détermination que ne put saper aucun obstacle, si redoutable fût-il. Elle avait allumé en leur coeur une foi que nulle infortune, si cruelle fût-elle, n'eut pu étouffer. Elle avait instillé en leur coeur une espérance que nulle force, si déterminée fût-elle, n'eut pu briser.
(11 mars 1936, dans The World Order of Bahá'u'lláh; pp.195-196)

56. ...chaque épreuve apparente que la sagesse insondable du Tout-Puissant juge nécessaire d'infliger à sa communauté élue ne sert qu'à démontrer à nouveau sa solidarité essentielle et à consolider ses forces internes...
Envers de telles preuves de l'intervention d'une Providence toujours vigilante, ceux qui se sont identifiés à la communauté du plus Grand Nom doivent éprouver une reconnaissance éternelle. Devant chaque nouveau témoignage de sa bénédiction intarissable d'une part, et des épreuves qu'Il fait subir d'autre part, ils ne peuvent que puiser un espoir et un courage immenses...
Bien que numériquement faibles et encore limités dans vos expériences, vos pouvoirs et vos ressources, la force qui anime votre mission est sans limites dans sa portée et incalculable dans sa puissance. Même si les ennemis que doit susciter chaque accélération des progrès de votre mission sont féroces, nombreux et opiniâtres, si vous persévérez, les armées invisibles qui doivent, comme promis, se précipiter à votre secours, vous rendront capables, en définitive, de ruiner leurs espérances et d'anéantir leurs forces. Bien que les ultimes bénédictions qui doivent couronner l'accomplissement de votre mission ne fassent aucun doute et que les divines promesses que vous avez reçues soient fermes et irrévocables, l'ample récompense que doit récolter chacun d'entre vous doit dépendre de la manière dont vos efforts quotidiens auront contribué au développement de cette mission et à la proche venue de son triomphe.
(25 décembre 1938, l'Avènement de la justice divine - M.E.B. édition 1973 - pp.8, 25)

57. Chers Amis! Multiples, diverses et parfois extrêmement périlleuses ont été les crises tragiques provoquées au sein de la foi par la haine aveugle, la présomption sans limites, l'incroyable sottise, l'abjecte perfidie et l'ambition démesurée de l'ennemi. Une foi si jeune, enchâssant une promesse aussi inestimable, a subi des coups aussi rudes et perfides que tous ceux consignés dans l'histoire religieuse du monde, et cela, de la part de certains de ses membres les plus puissants et les plus renommés, des mains de ceux qui avaient été ses propagateurs, ses défenseurs et ses administrateurs les plus fidèles et les plus talentueux, venant des rangs de ses hommes de confiance les plus respectés et les plus éminents, qu'il s'agisse de compagnons, de secrétaires ou d'assistants désignés par le héraut de la foi, par son fondateur et par le Centre de son alliance, et même venant de ceux qui comptaient parmi les parents de la Manifestation, y compris le frère, les fils et les filles de Bahá'u'lláh et celui qui avait été désigné par le Báb lui-même.
De son histoire tumultueuse - dont chaque page ou presque décrit une nouvelle crise, est chargée du récit d'une nouvelle calamité, relate une vile trahison et est entachée par le récit d'indicibles atrocités - émerge, claire et incontestable, la suprême vérité selon laquelle, à chaque nouvelle explosion d'hostilité envers la foi, de l'intérieur comme de l'extérieur, une mesure correspondante de grâce munificente, soutenant ses défenseurs et confondant ses adversaires, a été providentiellement déversée, communiquant une nouvelle impulsion à l'essor de la foi, tandis que cet élan, à son tour, provoquait par ses manifestations une nouvelle hostilité dans des milieux jusqu'alors inconscients de la portée de ses affirmations. Cette hostilité accrue s'accompagnant d'une révélation du pouvoir divin encore plus impressionnante et d'une effusion de grâce céleste encore plus débordante qui, en permettant aux défenseurs de cette foi de remporter des victoires encore plus brillantes, créaient ainsi des problèmes d'une portée plus vitale encore et suscitaient des ennemis encore plus implacables contre une cause qui, en fin de compte, ne pourra que résoudre ces problèmes et écraser la résistance de ces ennemis par une révélation encore plus glorieuse de son pouvoir latent.
L'irrésistible progrès de la foi de Bahá'u'lláh, considéré sous cet angle et propulsé par les influences stimulantes qu'engendrent tout à la fois la force latente en son sein et la déraison de ses ennemis, se transforme en une série de pulsations rythmiques précipitées, d'une part par les accès explosifs de ses adversaires et, de l'autre, par les vibrations du pouvoir divin qui l'activent, avec une rapidité toujours accrue, le long de ce parcours prédestiné, tracé pour elle par la main du Tout-Puissant.
Étant donné que l'opposition à la foi - d'où qu'elle puisse provenir, quelque forme qu'elle puisse prendre, si violentes que soient ses explosions - est, de l'aveu général, la force motrice qui, d'une part, galvanise les âmes de ses courageux défenseurs et, de l'autre, puise pour eux à de nouvelles sources de cette énergie divine et inépuisable, nous, qui sommes appelés à représenter, à défendre et à promouvoir ses intérêts, nous devrions, loin de considérer toute manifestation d'hostilité comme une preuve de l'affaiblissement des piliers de la foi, l'acclamer tout à la fois comme un don de Dieu et une occasion envoyée par Dieu que nous pouvons utiliser, si nous demeurons intrépides, à la promotion de sa foi, à la mise en déroute et à l'élimination totale de ses adversaires.
L'âge héroïque de la foi - né dans l'angoisse, grandi dans l'adversité et s'achevant en des épreuves telles que celles qui ont marqué sa naissance - a été suivi par l'âge de formation qui doit voir la cristallisation progressive des énergies créatrices libérées par la foi et, en conséquence, l'émergence de cet ordre mondial pour lequel ces forces devaient agir.
L'opposition que doit provoquer cette cristallisation et cette émergence sera féroce et implacable. L'agitation qu'elles doivent susciter et susciteront, la jalousie qu'elles éveilleront certainement, les présentations dénaturées auxquelles elles seront impitoyablement soumises, les revers qu'elles devront subir tôt ou tard, les bouleversements auxquels elles doivent finalement donner lieu, les fruits qu'elles doivent recueillir en fin de compte, les bénédictions qu'elles doivent inévitablement dispenser et le glorieux âge d'or qu'elles doivent irrésistiblement introduire, commencent à peine à être faiblement perçus et deviendront de plus en plus manifestes et impressionnants à mesure que s'écroule l'ordre ancien sous le poids d'une révélation aussi prodigieuse.
(12 août 1941, dans Messages to America : Selected Letters and Cablegrams Addressed to the Bahá'ís of North America 1932-1946 - Wilmette : Bahá'í Publishing Committee, 1947 - pp.50-52)

58. ...Nous pouvons découvrir une gradation non moins nette dans le caractère de l'opposition qu'a dû rencontrer cette foi..., opposition qui, actuellement, par l'établissement d'un nouvel ordre divinement institué dans l'Occident chrétien et son impact initial sur les institutions civiles et ecclésiastiques, est en passe d'inclure, parmi ses partisans, des gouvernements établis et des organisations associées aux ordres sacerdotaux les plus anciens et les plus solidement enracinés de la chrétienté. Nous pouvons en même temps reconnaître, à travers les brumes d'une hostilité toujours grandissante, les progrès douloureux, quoique persistants, accomplis au sein de certaines communautés au travers des étapes d'obscurité, de proscription, d'émancipation et d'acceptation, étapes qui, au cours des siècles à venir, doivent obligatoirement aboutir à l'établissement de la foi et à la fondation, dans la plénitude de sa puissance et de son autorité, de la fédération mondiale Bahá'íe.
Malgré les atteintes portées à sa force naissante - au dehors par les détenteurs de l'autorité temporelle et spirituelle, et au-dedans par des ennemis au coeur pervers - la foi de Bahá'u'lláh, loin de se briser ou de fléchir, est devenue de plus en plus forte et a progressé de victoire en victoire. A vrai dire, lue correctement, son histoire peut être considérée comme se résumant en une série de pulsations, de crises et de triomphes alternés qui l'ont menée toujours plus près de sa destinée divinement fixée...
Les épreuves qui accompagnent le développement progressif de la foi de Bahá'u'lláh ont certes dépassé en gravité celles que les religions du passé ont endurées. A la différence de celles-ci cependant, ces épreuves n'ont aucunement réussi à entamer son unité ni à créer, même momentanément, une brèche dans les rangs de ses croyants. Non seulement elle a survécu à ces rudes expériences, mais elle en est sortie purifiée et intacte, douée d'une capacité plus grande pour affronter et surmonter toute crise que sa marche irrésistible pourrait engendrer dans l'avenir...
Quoi qu'il puisse arriver à cette foi de Dieu, encore dans l'enfance, au cours des futures décennies ou dans la suite des siècles, quels que soient les dangers, les tristesses et les adversités que déclenchera la prochaine phase de son développement mondial, quelle que soit l'origine des attaques que ses ennemis présents ou futurs pourront déchaîner contre elle, si importants que soient les revers et les échecs qu'elle subira, nous, qui avons eu le privilège de comprendre, selon les limites de notre esprit, la signification de ces prodigieux événements associés à sa naissance et à son établissement, nous ne pouvons douter que l'oeuvre déjà accomplie pendant les cent premières années de son existence soit suffisante pour garantir que cette foi continuera d'aller de l'avant, atteignant les plus hautes cimes, abattant tous les obstacles, découvrant de nouveaux horizons et remportant des victoires encore plus grandioses, jusqu'à ce que sa mission glorieuse, se poursuivant à travers la nuit des temps à venir, soit totalement accomplie.
(1944, Dieu passe près de nous - M.E.B. édition 1976 - Préface p.XIX, pp.395,396,398)

59. De telles réflexions, loin d'éveiller dans nos esprits et dans nos coeurs la moindre trace de perplexité, de découragement ou de doute, devraient renforcer les fondements de nos convictions, nous prouver le caractère incorruptible, les remarquables accomplissements et l'invincibilité d'une foi qui - malgré les attaques répétées lancées contre elle par de malveillants et redoutables ennemis ayant rang de rois, princes et ecclésiastiques, malgré les violentes épreuves internes qui l'ont secouée depuis plus d'un siècle, les défenseurs assez peu connus, les temps peu propices et la perversité des générations contemporaines à sa naissance et à son développement - a gagné en force, préservé son unité et son intégrité, diffusé sa lumière sur les cinq continents, édifié les institutions de son ordre administratif, étendu ses ramifications aux quatre coins du monde et lancé méthodiquement des campagnes à l'Est comme à l'Ouest.
Devant de tels résultats, devant une glorification si impressionnante et si majestueuse des pouvoirs invincibles inhérents à notre précieuse foi, nous ne pouvons qu'incliner la tête en signe d'humilité, de respect et de reconnaissance, renouveler notre engagement de fidélité envers elle et, chacun s'engageant en son propre coeur, nous résoudre à nous montrer fidèles à cet engagement et persévérer jusqu'au bout, jusqu'à ce que notre part terrestre de service envers une cause aussi transcendante et aussi inestimable ait été totalement accomplie.
(15 juin 1946, dans Messages to America : Selected Letters and Cablegrams Addressed to the Bahá'ís of North America 1932-1946, p.104)

60. En vérité, cette nouvelle épreuve qui, en vertu des mystérieuses dispensations de la Providence, a affligé la foi à ce moment inattendu, loin de porter un coup fatal à ses institutions ou à son existence, devrait être considérée comme une bénédiction déguisée, non comme une calamité mais comme une providence de Dieu, non comme une inondation dévastatrice mais comme une pluie douce sur une verte prairie, une mèche et de l'huile pour la lampe de sa foi, une nourriture pour sa cause, de l'eau pour ce qui a été planté dans le coeur des hommes, une couronne posée sur la tête de son messager en ce jour.
Quelle qu'en soit l'issue, cette soudaine agitation qui s'est emparée du monde Bahá'í et qui a ravivé les espérances et enhardi l'armée des adversaires de la foi - résolus à éteindre sa lumière et à l'effacer de la surface de la terre - a servi de sonnerie, dont le retentissement dans la presse du monde; les cris de ses ennemis vociférateurs, les protestations publiques des hommes de bonne volonté et des dirigeants qui les ont rejoints ont proclamé haut et loin son existence, rendant publique son histoire, dévoilant et défendant ses vérités, démontrant la nature de ses institutions et propageant ses buts...
Bien que la croisade spirituelle mondiale récemment lancée- et qui ne constitue que le plan mineur dans l'exécution du dessein du Tout-Puissant pour la rédemption de l'humanité - ait subi un sérieux revers par suite de ce tourbillon paralysant temporairement la grande majorité des disciples de Bahá'u'lláh dans sa ville natale (11), le plan universel de Dieu - évoluant mystérieusement et contrastant avec les processus méthodiques et bien connus d'un plan clairement conçu - a cependant reçu une impulsion dont seule la postérité pourra convenablement mesurer la puissance.
(20 août 1954, Citadel of Faith, Messages to America 1947- 1957 - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1980 - p.139, 140)

61. Si dures que soient leurs épreuves et si décourageante que puisse paraître la situation présente, ils doivent se souvenir que la foi à laquelle ils doivent fidélité a affronté, il n'y a pas si longtemps, des tempêtes bien plus violentes qui semblèrent parfois capables d'engloutir et de faire disparaître ses institutions naissantes. Tel un jeune arbre nouvellement planté, l'ordre administratif divinement conçu, ayant enfoncé profondément ses racines dans le sol allemand, a plié momentanément sous l'ouragan qui l'a si violemment balayé et, dès que la tempête se fut apaisée, s'est redressé et, croissant avec une nouvelle vigueur, a développé des branches et des rameaux qui, à présent, projettent leur ombre sur le pays tout entier et s'étendent même jusqu'au coeur de l'Autriche.
L'expérience d'un redressement aussi miraculeux, après une épreuve si dévastatrice, devrait à elle seule suffire à revigorer l'esprit de ceux qui l'ont vécue, ainsi qu'à la nouvelle génération encore assez proche de ces événements pour en apprécier l'extrême violence, de manière à les rendre capables non seulement de résister à des attaques encore plus rudes, mais à les pousser, jeunes et vieux, hommes et femmes, à lutter avec une vigueur redoublée et un dévouement plus profond, pour répondre aux besoins pressants et multiples de l'heure présente.
(Manuscrit de Shoghi Effendi, en annexe à une lettre datée du 14 août 1957, écrite de sa part à une A.S.N., dans The Light of Divine Guidance Vol.I -Hofheim-Langehain : Bahá'í Verlag Gmbh, 1982 - p.303-304)


Extraits de lettres écrites de la part de Shoghi Effendi

62. Il existe toujours une différence importante entre amis et amis éprouvés. Si précieuse que puisse être la première catégorie, l'avenir de la cause repose sur la seconde. Jusqu'à maintenant, les amis allemands étaient considérés comme des Bahá'ís pleins d'amour; désormais, ils peuvent être comptés parmi les amis éprouvés.
Dans chaque pays où surgissent de telles difficultés, elles aboutissent en général à une énergie accrue et un service plus intense à la cause.
(4 avril 1930, à un croyant, dans The Light of Divine Guidance, Vol.I, pp.34-35)

63. Les amis ... ne devraient pas se sentir désorientés, car ils ont reçu de Bahá'u'lláh l'assurance que, quels que soient le caractère et la nature des forces d'opposition auxquelles est confrontée sa cause, son triomphe ultime est absolument certain.
(30 août 1937, à un croyant)

64. ...Qu'ils sachent toutefois, en toute certitude, que les attaques du mécréant comme de l'oppresseur deviendront un moyen de promulguer cette divine cause, de proclamer la parole de Dieu et de consolider les fondements de sa foi sacrée, et que ses ennemis seront, en fin de compte, totalement confondus, que la cause de Dieu sortira victorieuse et que sa parole suprême régnera.
(21 octobre 1946, à un croyant)

65. Il apprécie très vivement l'assurance qu'a donnée votre assemblée de sa constante loyauté envers le testament du Maître. Comme vous pouvez l'imaginer, cette dissidence de la famille du Maître a constitué pour lui un coup très affligeant et très rude; mais bien que, pendant de nombreuses années, il l'ait couverte par son silence, il fut finalement contraint de parler ouvertement afin de protéger la foi. Pendant un siècle, notre cause bien-aimée a souffert de ces afflictions internes; et la manière dont les croyants, génération après génération, ont surmonté cette épreuve avec foi, loyauté et dévotion tenaces, constitue un des signes que ceci est la cause de Dieu divinement protégée par les alliances de Bahá'u'lláh et du Maître.
(30 juin 1949 à une A.S.N., dans The Light of Divine Guidance, Vol.I, p.149)

66. ...Il vous exhorte à ne pas être découragés ou déprimés, mais à être assurés que Bahá'u'lláh vous assistera. Chaque revers que subit cette cause est, invariablement, un moyen d'assurer une victoire future, car Dieu ne permettra jamais que sa foi soit éliminée ou déracinée.
(26 janvier 1950, à une A.S.L.)

67. Bien que ceci puisse s'avérer momentanément une gêne et un revers dans votre travail, il ne fait aucun doute que cela marque un pas en avant dans le progrès de la foi, car nous savons que notre foi bien-aimée doit, ultérieurement, entrer en conflit avec les orthodoxies bien établies du passé, et que ce conflit ne peut que mener vers de plus grandes victoires et, finalement, à l'émancipation, à la reconnaissance et à la suprématie.
(8 avril 1951, à un croyant)

68. La foi progresse actuellement à un rythme surprenant et avec une puissance formidable. Assurément, si elle est supprimée quelque part, le pouvoir de la cause est tel qu'elle doit naître ailleurs avec une force plus grande; ainsi, les persécutions des Bahá'ís de Perse ont fait déferler la foi sur l'Afrique. Ceci doit certainement être une consolation pour les souffrances des Bahá'ís de Perse.
(26 septembre 1955, à un croyant)


Extraits de lettres écrites par la Maison Universelle de Justice

69. ...Il ne faudrait pas supposer que les événements qui se sont déroulés dans toutes les parties du monde, y compris la terre sacrée d'Iran, se sont produits en tant qu'incidents isolés, sans aucun but ni finalité. Selon les paroles de notre bien-aimé Gardien, L'invisible main est au travail, et les convulsions qui se produisent sur la planète sont un prélude à la proclamation de la cause de Dieu. Ceci n'est qu'une des forces mystérieuses de cette suprême révélation qui fait trembler les membres du genre humain, confondant et secouant ceux qui sont ivres d'orgueil et de négligence...
A une époque aussi tourmentée, où l'humanité est désorientée et où les hommes les plus sages sont perplexes quant au remède à apporter, le peuple de Bahá, confiant en sa grâce infaillible et en sa direction divine, est assuré que chacune de ces torturantes épreuves a une cause, un but et un résultat déterminé et qu'elles sont toutes des instruments essentiels à l'établissement de l'immuable volonté de Dieu sur la terre. En d'autres termes, l'humanité d'une part est frappée par le fouet de son châtiment qui, inévitablement, rassemblera les peuples dispersés et vaincus de la terre et, d'autre part, la faible poignée de ceux qu'Il a nourri sous la protection de sa tendre direction continueront à édifier, en cet âge de formation et en cette période transitoire, au milieu de ces vagues tumultueuses, une forteresse inexpugnable qui sera l'unique et dernier refuge pour ces foules en perdition. C'est pourquoi les amis chers à Dieu, qui ont devant eux une vision si large et si nette, ne sont point perturbés par de tels événements ni effrayés par des bruits aussi assourdissants. Ils affronteront de tels bouleversements sans crainte ni agitation; ils ne seront pas détournés, ne fût-ce un instant, de leurs responsabilités sacrées.
(10 février 1980, aux croyants iraniens résidant dans d'autres pays à travers le monde)

70. Les ennemis invétérés de la foi s'imaginent que leurs persécutions vont disloquer ses fondements et ternir sa gloire. Hélas! hélas! Quelle n'est pas leur ignorance et leur sottise! Ces actes d'oppression, loin d'affaiblir la détermination des amis, ont toujours contribué à enflammer leur zèle et à les galvaniser. Comme le dit 'Abdu'l-Bahá : ...ils pensaient que leurs violentes interventions provoqueraient l'extinction et le silence, aboutiraient à la suppression et à l'oubli, alors que l'intervention dans les affaires touchant la conscience provoque la stabilité et la fermeté, et attire l'attention du regard et de l'âme des hommes, un fait maintes et maintes fois démontré par l'expérience.
Chaque goutte de sang versée par les vaillants martyrs, chaque soupir exhalé par les victimes silencieuses de l'oppression, chaque supplication offerte par les fidèles pour obtenir l'assistance divine ont libéré - et continueront mystérieusement à libérer - des forces sur lesquelles nul adversaire de la foi n'exerce de contrôle et qui, mues par une très vigilante Providence, ont contribué à faire connaître le nom et le renom de la foi aux peuples de l'humanité sur tous les continents, alors que des millions d'êtres humains avaient été jusque là totalement ignorants de l'existence de la foi ou n'avaient, de ses enseignements et de son histoire, qu'une perception superficielle et bien souvent erronée.
La persécution actuelle a eu pour effet de porter le nom et la nature de notre foi bien aimée à l'attention du monde comme jamais auparavant dans le cours de son histoire. Comme conséquence directe des protestations adressées par la communauté mondiale du plus Grand Nom aux dirigeants d'Iran, des représentations faites auprès des médias lorsque ces protestations étaient ignorées, des démarches effectuées directement par des institutions Bahá'íes, à l'échelon national et international, auprès de gouvernements, de communautés de nations, d'organisations internationales et des Nations unies elles-mêmes, la foi de Bahá'u'lláh a non seulement éveillé un écho de sympathie dans les assemblées mondiales, mais elle a vu ses mérites et la question de ses droits violés débattus, et des résolutions de protestation ont été adressées aux autorités iraniennes par des gouvernements souverains, isolément et en groupes. Les plus grands journaux du monde, suivis par la presse locale, ont présenté des comptes rendus favorables sur la foi à des millions de lecteurs, tandis que des stations de télévision et de radio introduisent de plus en plus dans leur programmation le thème des persécutions en Iran. Les éditeurs commerciaux commencent à passer commande de livres traitant de la foi...
En vérité, cette nouvelle vague de persécutions qui frappe le berceau de la foi peut Très bien être perçue comme une bénédiction déguisée, une providence dont la calamité est, comme toujours, supportée avec héroïsme par la communauté persane bien-aimée. Elle peut être considérée comme la toute dernière étape du grand plan de Dieu, comme une autre sonnerie de trompette destinée à réveiller les insouciants et comme une occasion en or offerte aux Bahá'ís pour démontrer une fois encore leur unité et leur solidarité aux yeux d'un monde déclinant et sceptique pour proclamer avec force le message de Bahá'u'lláh aux grands et aux humbles, pour démontrer le respect de notre foi envers l'islam et son prophète, pour affirmer les principes de non-ingérence dans les activités politiques et d'obéissance au gouvernement, qui sont au coeur même de notre foi, et pour procurer réconfort et consolation au coeur de ceux qui souffrent avec sérénité, ainsi qu'aux inébranlables héros qui sont aux premières lignes d'une communauté persécutée.
(26 janvier 1982, aux Bahá'ís du monde)

71. Shoghi Effendi percevait dans la vie organique de la cause une dialectique de victoires et de crises. Les triomphes sans précédent, engendrés par la fermeté indomptable des amis iraniens, provoqueront inévitablement de l'opposition pour mettre à l'épreuve et accroître notre force. Que chaque Bahá'í dans le monde soit assuré que, quoi qu'il puisse survenir à cette foi de Dieu en croissance, ce ne sera qu'une preuve incontestable du soin affectueux avec lequel le Roi de gloire et son Héraut martyr, grâce au Centre incomparable de son alliance et à notre Gardien bien-aimé, préparent ses humbles disciples au triomphe final et grandiose.
(2 janvier 1986, aux Bahá'ís du monde)

72. Le début de ce plan a coïncidé avec la recrudescence de la terrible persécution de la communauté Bahá'íe en Iran, un effort délibéré pour éliminer la cause de Dieu dans le pays de sa naissance. L'héroïque fermeté des amis persans a été le ressort essentiel de l'immense attention internationale centrée sur la cause, la portant par la suite à l'ordre du jour de l'Assemblée générale des Nations unies ce qui, accompagné par une publicité mondiale dans tous les médias, a réalisé son émergence de l'obscurité qui a caractérisé et abrité la première période de son existence. Ce processus spectaculaire a déterminé la Maison Universelle de Justice à adresser une déclaration sur la paix à tous les peuples du monde et à prévoir sa présentation à tous les chefs d'Etat et à l'ensemble des dirigeants.
(Ridvan 1986, aux Bahá'ís du monde)


III. LA SÉCURITÉ DE NOTRE PRÉCIEUSE FOI...

Shoghi Effendi, Messages to the Bahá'í World, 1950-1957, p.123)

Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh

73. ...Dis : O peuples de Dieu! Prenez garde à ce que les forces de la terre ne vous inquiètent ou que la puissance des nations ne vous affaiblisse, que le tumulte des faiseurs de discorde ne vous décourage ou que les détenteurs de la gloire terrestre ne vous attristent. Soyez comme une montagne dans la cause de votre Seigneur, le Tout-Puissant, le Très-Glorieux, l'Infiniment-Libre. Dis : Prenez garde, ô peuples de Bahá, que les puissants de la terre ne vous dérobent votre force ou que les dirigeants du monde ne vous remplissent d'effroi. Placez votre confiance en Dieu et abandonnez vos affaires à ses soins. En vérité, Il vous rendra victorieux par le pouvoir de sa vérité. Il a la puissance de faire ce qu'Il veut, et dans sa main sont les rênes de l'omnipotence.
(l'Avènement de la justice divine - M.E.B. édition 1973 - p.108)

74. ...Il incombe à tous les hommes - chacun dans la mesure de ses capacités - de réfuter les arguments de ceux qui ont attaqué la foi de Dieu. Ainsi en a décrété celui qui est le Tout- Puissant, l'Omnipotent. Que celui qui désire servir la cause du seul vrai Dieu la soutienne par la plume et la parole plutôt que par l'épée ou la violence...
Si un homme devait se lever pour défendre dans ses Ecrits la cause de Dieu contre ses assaillants, si minime que soit sa part, un tel homme sera tellement honoré dans le monde à venir que l'assemblée d'en haut enviera sa gloire. Nulle plume ne peut décrire l'éminence de son rang et aucune langue ne peut en décrire la splendeur. Car quiconque se tient ferme et inébranlable dans cette révélation sainte, glorieuse et exaltée recevra un pouvoir tel qu'il deviendra capable de faire face et de résister à tout ce qui est au ciel et sur la terre. De ceci, Dieu Lui-même est témoin.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979 - CLIV, p.217)

75. Nous exhortons les membres de la Maison Universelle de Justice et leur ordonnons d'assurer la protection et la sauvegarde des hommes, des femmes et des enfants. Il leur incombe d'avoir la plus grande considération pour les intérêts des personnes, en tout temps et en toutes circonstances. Béni soit le dirigeant qui secourt le prisonnier, et le riche qui veille sur le pauvre, et le juste qui garantit les droits de l'opprimé contre le méchant, et bienheureux l'homme de confiance qui observe ce que lui a prescrit l'Ordonnateur, l'Ancien des jours.
(Tablets of Bahá'u'lláh Revealed after the Kitáb-i-Aqdas, rev. ed. - Haïfa : Bahá'í World Center, 1982 - pp.69 70)

76. Et de même, il dit : Dites à ceux qui ont le coeur craintif: soyez forts, ne craignez point, contemplez votre Dieu. (7) Ce verset béni est une preuve de la grandeur de la révélation et de la grandeur de la cause, puisque le son de la trompette doit, inévitablement, répandre la confusion à travers le monde, la crainte et les tremblements parmi tous les hommes. Heureux celui qui a été illuminé par la lumière de la confiance et du détachement. Les tribulations de ce jour ne l'entraveront ni ne l'effrayeront. Ainsi a parlé la Langue du Verbe, comme il a été ordonné par celui qui est le Très-Miséricordieux. Il est, en vérité, le Fort, le Tout-Puissant, le Vainqueur, l'Omnipotent.
(Epistle to the Son of the Wolf, rev. ed. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1979 - p.147)

77. Vous devriez exhorter tous les amis à la patience, à l'acquiescement et à la tranquillité, en disant : O vous bien-aimés de Dieu en ce pays! Vous êtes glorifiés dans tous les mondes de Dieu en vertu de votre relation à celui qui est l'éternelle Vérité mais, dans votre vie terrestre, qui passe tel un moment fugitif, vous êtes affligés par l'humiliation. Pour l'amour du seul vrai Dieu, vous avez été outragés et persécutés, vous avez été emprisonnés, et vous avez sacrifié votre vie sur son chemin. Cependant vous ne devriez pas, en raison des actes tyranniques de quelques âmes étourdies, transgresser les limites des commandements de Dieu en entrant en conflit avec quiconque.
Tout ce qui vous est survenu l'a été pour l'amour de Dieu. Ceci est la vérité et ne fait aucun doute. Vous devriez, par conséquent, laisser tous vos soucis entre ses Mains, placer votre confiance en Lui et vous reposer sur Lui. Assurément, Il ne vous abandonnera pas. Ceci non plus ne fait aucun doute. Aucun Père n'abandonnerait ses fils à des bêtes voraces, nul berger ne laisserait son troupeau être dévoré par les loups. Il ferait certainement tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les siens.
Si toutefois, pendant quelques jours, conformément à la sagesse de Dieu qui englobe toutes choses, les affaires extérieures devaient suivre leur cours contrairement à notre désir le plus cher, ceci n'aurait ni conséquence ni importance. Notre intention est que tous les amis fixent leur regard sur l'horizon suprême et s'attachent à ce qui a été révélé dans les Tablettes. Ils devraient éviter strictement la sédition et s'abstenir de fouler le sentier des dissensions et des luttes. Ils devraient défendre le seul vrai Dieu - exalté soit-Il! - par les armées de la tolérance, de la soumission, de la droiture, des bonnes actions, des paroles les plus choisies et les plus délicates.
(The Bahá'í World, Vol.XVIII - Haïfa : Bahá'í World Center 1986 - pp.10-11)


Extraits des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá

78. O armée de Dieu! Lorsque frappe le malheur, soyez patiente et sereine. Quelles qu'affligeantes que puissent être vos souffrances, demeurez imperturbable et, nantie d'une parfaite confiance en la munificente grâce divine, bravez la tempête des tribulations et des épreuves cruelles.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - p.73)

79. C'est pourquoi les bien-aimés de Dieu doivent, laborieusement, à la sueur de leur front, élever, nourrir et entretenir cet arbre de l'espérance. Où qu'ils se trouvent, que de tout leur coeur ils viennent en aide et soient les compagnons de ceux qui leur sont proches ou Très éloignés. Qu'avec des qualités semblables à celles du ciel ils fassent progresser les institutions et la religion de Dieu. Qu'ils ne perdent jamais courage, ne soient jamais abattus ni affligés. Plus ils rencontrent d'antagonisme, plus ils doivent manifester leur propre bonne foi; plus ils ont à faire face aux tourments et aux calamités, plus généreusement ils doivent transmettre à la ronde la coupe d'abondance. Tel est l'esprit qui deviendra la vie du monde, telle est la lumière répandue en son coeur; et celui qui serait ou agirait autrement ne serait pas digne de servir au seuil sacré du Seigneur.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - p.256)

80. O vous, bien-aimés du Seigneur! Le plus important est de protéger la vraie foi de Dieu, de préserver sa loi, de sauvegarder sa cause et de servir son Verbe...Ma suprême obligation cependant m'incite nécessairement à défendre et à préserver la cause de Dieu. Ainsi, à mon plus grand regret, je vous conseille en ces termes : gardez la cause de Dieu, protégez sa loi et ayez la plus grande crainte de la discorde.
(le Testament de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1970 -p.7, 40)


Extraits des Ecrits de Shoghi Effendi

81. Il leur incombe (aux assemblées) d'être vigilantes et prudentes, discrètes et attentives, et de protéger à tout moment le temple de la cause contre les flèches des semeurs de discorde et les attaques de l'ennemi.
(12 mars 1923, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932, p.38)

82. ...A mesure que le mouvement gagne en prestige, renommée et influence, que parallèlement les ambitions, la méchanceté et la malveillance des étrangers et des ennemis s'accroissent, il devient plus important, pour chaque croyant et chaque assemblée spirituelle, d'être sur ses gardes afin de ne pas être les innocentes victimes des desseins maléfiques des malveillants, des égoïstes et des ambitieux.
En ce qui concerne la publication d'articles et de brochures sur les questions controversées et politiques du moment, je désire rappeler à mes collaborateurs chèrement aimés, qu'au stade actuel, alors que la cause est encore dans sa tendre enfance, toute note ou analyse détaillée faite par les amis sur des sujets qui sont au premier plan du débat général pourrait souvent être mal interprétée dans certains milieux, éveiller la suspicion et donner lieu à des malentendus qui nuiraient à la cause. De telles analyses pourraient créer une conception erronée de l'objectif réel, de la vraie mission et du caractère fondamental de la foi Bahá'íe. Tout en nous efforçant de soutenir loyalement et d'exposer consciencieusement nos principes sociaux et moraux dans toute leur essence et leur pureté, dans tous leurs rapports avec les diverses activités de la société humaine, nous devrions nous assurer qu'aucune référence directe ou critique particulière dans notre exposé des fondements de la foi ne tende à s'opposer à une institution existante ou ne contribue à identifier un mouvement purement spirituel aux basses revendications et contestations de sectes, de factions et de nations en conflit. Nous devons nous efforcer, dans toutes nos paroles, d'allier la discrétion et la noble réserve du sage à la franchise et à la loyauté passionnée de l'ardent défenseur d'une foi inspiratrice. Tout en refusant de prononcer la parole qui nous aliénerait inutilement une personne, un gouvernement ou un peuple, nous devrions, avec intrépidité et sans hésitation, soutenir et affirmer dans leur intégralité les vérités dont la connaissance est, selon nous, d'une nécessité vitale et urgente pour le bien et l'amélioration du genre humain.
(10 janvier 1926, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932, p.102)

83. Nous ne pouvons nous montrer dignes de notre cause que si, dans notre comportement individuel et dans notre vie en société, nous imitons avec assiduité l'exemple de notre Maître bien-aimé, que les terreurs de la tyrannie, les tempêtes d'insultes incessantes, le fardeau des humiliations, n'ont jamais fait dévier - fût-ce de l'épaisseur d'un cheveu - de la loi révélée de Bahá'u'lláh.
(12 avril 1927, dans Bahá'í Administration : Selected Messages 1922-1932, p.132)

84. ...Soyez en outre assurés sans l'ombre d'un doute que, si opiniâtres que puissent être les efforts des ennemis de la foi de Dieu pour éteindre sa flamme, ils ne réussiront qu'à la faire brûler plus ardemment, à faire briller sa lumière avec plus d'éclat et à intensifier sa chaleur. Les sages et les clairvoyants qui observent, étroitement mais discrètement, les progrès de la foi et qui sont résolus à la soumettre à la recherche et à l'examen les plus minutieux, ne seront ni ébranlés ni influencés par ces prétentions absurdes et sans fondement, ces publications calomnieuses et ces déclarations contradictoires. Aussi, loin de se laisser aveugler par une telle propagande contre les vérités de la cause, ils n'en seront que plus incités à poursuivre leurs recherches et leurs enquêtes avec plus de minutie et d'enthousiasme qu'auparavant, à se familiariser avec les enseignements, les principes et les aspirations des disciples de Bahá'u'lláh et même, par la grâce et la direction du Seigneur tout-puissant et omniscient, à se lever, en cas de besoin, pour la défense et la protection de la cause, à mettre en déroute les armées de la suspicion, du doute et du malentendu, à raser jusqu'en ses fondations l'édifice de la calomnie et du mensonge, et à démontrer et établir aux yeux du monde entier la réalité sacrée, exaltée et indomptable de l'irrésistible foi de Dieu. Ces divers événements affligeants, créés et provoqués par les ennemis de la cause et ceux qui lui veulent du mal - leurs rumeurs insidieuses, leurs rapports diffamatoires, leurs attaques flagrantes et sans scrupules - devraient être considérés comme des dispositions et des instruments de la Providence, destinés à hâter l'Avènement de ce jour promis, de cette victoire puissante et irrésistible et de ce triomphe évident, qui ont été si clairement prédits dans les Écritures et si explicitement et énergiquement énoncés par la Plume du Très-Haut.
(Août 1927, aux membres de l'A.S.N. de Perse)

85. ...La permanence et la stabilité qu'atteint une association, un groupe ou une nation résulte - et dépend - de la solidité et de la valeur des principes sur lesquels se basent l'administration de ses affaires et la direction de ses activités. Les principes directeurs des Bahá'ís sont : l'honnêteté, l'amour, la charité et la loyauté, l'élévation du bien commun au-dessus des intérêts particuliers, la pratique de la piété, de la vertu et de la modération. Alors leur sauvegarde et leur bonheur sont fondamentalement assurés. Tous les malheurs qu'ils peuvent éprouver, ourdis par les ruses de l'intrigant et du malveillant, passeront, telles des vagues et, aux souffrances succédera la joie. Les amis sont sous la protection de l'irrésistible pouvoir et de l'impénétrable providence de Dieu. Il ne fait aucun doute que chaque âme bénie qui met sa vie en harmonie avec cette force qui gouverne tout donnera de l'éclat à son oeuvre et récoltera une ample récompense. Les actes de ceux qui ont choisi de s'opposer à la cause ne devraient point susciter notre antipathie, mais plutôt nos prières afin de les guider. Telle fut la manière d'agir des Bahá'ís dans le passé, et il doit en être ainsi, aujourd'hui et toujours.
(18 décembre 1928, à une A.S.N.)

86. Qu'ils s'abstiennent de s'associer, en paroles ou en actes, aux activités politiques de leur nation respective, à la politique de leur gouvernement et aux plans et programmes de partis et de factions. Au milieu de telles controverses, ils ne doivent ni porter de blâme ni prendre parti, ne seconder aucun dessein et ne s'identifier à aucun système préjudiciable aux intérêts de cette solidarité mondiale qu'ils ont pour but de préserver et de promouvoir. Qu'ils prennent garde de devenir les instruments de politiciens sans scrupules ou d'être pris au piège des machinations traîtresses des comploteurs et des perfides parmi leurs compatriotes. Qu'ils modèlent leur vie et règlent leur conduite de manière à ce qu'aucune accusation de dissimulation, de fraude, de corruption ou d'intimidation, si mal fondée soit-elle, ne puisse être portée contre eux. Qu'ils s'élèvent au-dessus de tout particularisme et de toute partialité, au-dessus des vains conflits, des calculs mesquins, des passions fugitives qui agitent la surface et attirent l'attention d'un monde en mutation. Il doivent s'efforcer de distinguer, aussi clairement qu'ils le peuvent et, si nécessaire, avec l'aide de leurs représentants élus, les postes et les fonctions de nature diplomatique ou politique de ceux à caractère purement administratif qui ne sont, en aucun cas, affectés par les changements et les aléas qu'impliquent nécessairement, dans chaque pays, les activités politiques et gouvernementales. Qu'ils affirment leur détermination inébranlable de rester, fermement et sans réserve, dans la voie de Bahá'u'lláh, d'éviter les compromissions et les querelles inséparables de la carrière d'un politicien, et de devenir les dignes instruments de cette politique divine qui incarne le dessein immuable de Dieu pour tous les hommes...
Alors que s'élève le nombre des communautés Bahá'íes dans diverses parties du monde et que leur influence, en tant que force sociale, devient de plus en plus manifeste, il n'est pas douteux qu'elles seront de plus en plus sujettes aux pressions qu'exerceront les hommes détenant l'autorité et l'influence politiques, dans l'espoir d'obtenir le soutien dont ils auront besoin pour atteindre leurs buts. En outre, ces communautés éprouveront toujours davantage le besoin de bénéficier de la bonne volonté et de l'aide de leur gouvernement respectif dans leurs efforts visant à élargir leur champ d'activités et à consolider les fondations des institutions confiées à leur charge. Qu'ils prennent garde, dans leur ardeur à poursuivre les buts de leur cause bien-aimée, d'être amenés inconsciemment à marchander leur foi, à transiger sur leurs principes essentiels ou à sacrifier, en échange d'avantages matériels - dont pourraient bénéficier leurs institutions - l'intégrité de leurs idéaux spirituels. Qu'ils proclament - où qu'ils résident, si développées que soient leurs institutions et si profond leur désir d'appliquer les lois et les principes énoncés par Bahá'u'lláh - qu'ils subordonneront sans hésiter la mise en oeuvre de ces lois et l'application de ces principes aux nécessités et aux dispositions légales de leur gouvernement respectif. Tout en s'efforçant de gérer et de perfectionner l'administration de leur foi, il n'entre pas dans leurs intentions de violer les dispositions de la constitution de leur pays et encore moins de permettre au fonctionnement de leur administration de supplanter les gouvernements de leur nation respective.
Il faudrait également garder à l'esprit que l'extension même des activités dans lesquelles nous sommes engagés et la variété des communautés qui oeuvrent sous diverses formes de gouvernement, si fondamentalement différentes dans leurs règles, leurs politiques et leurs méthodes, font qu'il est absolument essentiel, à tous ceux qui sont les membres déclarés d'une de ces communautés, d'éviter toute action qui pourrait, en éveillant les soupçons ou en suscitant l'antagonisme d'un gouvernement, impliquer leurs frères dans de nouvelles persécutions ou compliquer la nature de leur tâche. Par quel autre moyen une foi d'une telle envergure, qui dépasse les limites politiques et sociales, qui englobe en son sein une si grande variété de races et de nations, qui devra compter de plus en plus, à mesure qu'elle progresse, sur la bonne volonté et le soutien de divers gouvernements rivaux de la terre, je me demande par quel autre moyen une telle foi pourrait parvenir à préserver son unité, à sauvegarder ses intérêts et à assurer le développement régulier et sans heurt de ses institutions?
Une telle attitude, cependant, n'est pas dictée par un opportunisme égoïste, mais motivée, en premier lieu et surtout, par le principe selon lequel les disciples de Bahá'u'lláh n'accepteront en aucun cas d'être mêlés, individuellement ou collectivement, à des affaires qui impliqueraient la plus légère déviation des vérités et des idéaux fondamentaux de leur foi. Ni les accusations que pourraient porter contre eux les ignorants et les malveillants, ni l'attrait des honneurs et des récompenses ne les inciteront jamais à abandonner leur devoir ou à dévier de leur chemin. Que leurs paroles proclament et que leur conduite atteste que ceux qui suivent Bahá'u'lláh, dans quelque pays qu'ils résident, ne sont motivés par aucune ambition égoïste, qu'ils ne sont ni assoiffés de pouvoir ni inquiétés par les vagues d'impopularité, de méfiance ou de critique que pourrait provoquer une stricte adhésion à leurs principes.
(21 mars 1932, dans The World Order of Bahá'u'lláh : Selected Letters, 2d rev. edition - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1974 - pp.64-67)

87. Une telle droiture doit se manifester avec une puissance toujours accrue dans chaque décision que les représentants élus de la communauté Bahá'íe, à quel titre que ce soit, peuvent être appelés à prendre. Elle doit constamment se refléter dans les relations d'affaires de tous ses membres, dans leur vie privée, dans toute espèce d'emploi et dans tout service qu'ils pourront, à l'avenir, rendre à leur gouvernement ou à leurs compatriotes. Elle doit servir d'exemple dans le comportement de tous les électeurs Bahá'ís lorsqu'ils exercent leurs fonctions et leurs droits sacrés. Elle doit caractériser l'attitude de chaque croyant loyal par la non-acceptation de postes politiques, par la non-identification aux partis politiques, par l'abstention des controverses politiques et par la non-affiliation aux organisations politiques et aux institutions ecclésiastiques...
Elle doit être démontrée par l'impartialité de chaque défenseur de la foi envers ses ennemis, par son équité à reconnaître tout mérite que pourrait posséder cet ennemi et par l'honnêteté d'honorer toute obligation qu'il pourrait avoir envers lui.
Rien ne peut mieux démontrer aux peuples des deux continents la vitalité juvénile et le vibrant pouvoir animant la vie et les institutions de la foi naissante de Bahá'u'lláh qu'une participation intelligente, continue et effective de la jeunesse Bahá'íe de toutes races, classes et nationalités dans les domaines de l'administration et de l'enseignement Bahá'ís. C'est par une telle participation que l'on pourra le mieux convaincre les censeurs et les ennemis de la foi qui observent, avec plus ou moins de scepticisme et de ressentiment, le processus d'évolution de la cause de Dieu et de ses institutions, de l'indubitable vérité selon laquelle une telle cause est intensément vivante, qu'elle est profondément ancrée et que sa destinée est assurée.
(25 décembre 1938, dans l'Avènement de la justice divine - M.E.B. édition 1973 - pp.38-39,92)

88. Des obstacles, variés et nombreux, surgiront pour entraver la marche en avant de cette communauté (l'Australie). Des revers peuvent ternir momentanément l'éclat de sa mission. Les forces de l'orthodoxie religieuse pourront bien, ultérieurement, se liguer contre elle. Les interprètes de théories et de doctrines fondamentalement opposées à ses principes religieux et sociaux peuvent défier sa force toute neuve avec opiniâtreté et violence. L'ordre administratif - l'arche destinée à préserver son intégrité et à garantir sa sécurité - doit, sans délai et sans exception, demander aux membres de cette communauté d'être attentifs à ce que ses idéaux soient continuellement chéris en leur coeur, ses buts étudiés et constamment gardés à l'esprit, ses demandes entièrement satisfaites, ses lois scrupuleusement observées, ses institutions soutenues sans réserve, sa glorieuse mission proclamée au loin, et son esprit, devenir l'unique motivation de leur vie.
(De l'écriture de Shoghi Effendi, en annexe à une lettre en date du 22 août 1942, dans Letters from the Guardian to Australia and New Zealand, 1923-1957 - Sydney : N.S.A. of Australia, 1970 - pp.80-81)

89. ...J'ai été gravement préoccupé par les luttes et les effusions de sang - avec leurs misères, leurs chagrins et leurs ruines - qui ont affligé ces derniers mois tout le sous- continent indien. Les désordres qui ont suivi cette grande crise dans la vie de la population constituent une épreuve à laquelle la communauté des inébranlables disciples de Bahá'u'lláh dans ce pays doit résolument faire face. Cette communauté doit prouver la qualité de sa foi, la profondeur de son dévouement, la force de son unité, la solidité de ses institutions et le caractère héroïque de sa détermination. Elle ne doit ni s'inquiéter ni hésiter dans l'exécution de son plan. Les disciples de Bahá'u'lláh, protégés par les institutions que leurs mains ont façonnées, abrités dans la forteresse de leur amour pour Bahá'u'lláh et de leur dévouement à sa foi, doivent suivre sans relâche, avec vigilance et fermeté d'intention, la marche fixée par le plan qu'ils ont eux-mêmes établi. Encouragés par le succès initial déjà remporté depuis la mise en oeuvre de ce plan, si secoués qu'ils soient par la situation présente et malgré les dangers du chemin qu'ils suivent - ils doivent progresser, sans crainte des persécutions, du mépris ou des calomnies, vers les buts rayonnants qu'ils se sont eux-mêmes fixés.
(Manuscrit de Shoghi Effendi, en annexe à une lettre en date du 24 octobre 1947, écrite de sa part à l'A.S.N. de l'Inde, dans Dawn of a New Day - New Delhi : Bahá'í Publishing Trust, 1970 - p.127)

90. ...Récents événements, triomphant achèvement série entreprises historiques telles que construction superstructure tombeau du Báb, dédicace maison adoration Occident, célébrations à travers monde année sainte, convocation quatre conférences internationales d'enseignement, lancement croisade dix ans, dispersion sans précédent ses vaillants acteurs face globe, extraordinaire progrès campagnes Afrique Pacifique, édification ordre administratif Péninsule Arabie coeur monde musulman, déconfiture puissants antagonistes berceau foi, érection archives internationales présageant établissement siège mondial ordre administratif Terre sainte ont contribué enflammer intarissable animosité opposants musulmans, suscité nouveau groupe adversaires chrétiens et ennemis internes anciens, nouveaux briseurs alliance, nouvelles tentatives arrêter marche cause Dieu, présenter faussement ses buts, disloquer ses institutions administratives, étouffer zèle, saper loyauté ses défenseurs. Preuves hostilité accrue extérieur, machinations persistantes intérieur présagent combat acharné destiné opposer armée lumière à forces obscurité tant religieuses que séculières prédit langage sans équivoque 'Abdu'l-Bahá nécessiter cette heure cruciale association plus étroite Mains cinq continents corps élus représentants communautés nationales Bahá'íes monde entier, investigations conjointes activités scélérates ennemis internes, adoption mesures sages efficaces pour contrer leurs plans perfides protéger masse croyants arrêter propagation influence néfaste. Appelle Mains (8) A.S.N. chaque continent séparément établir désormais contact direct, délibérer lorsque faisable aussi fréquemment que possible, échanger rapports à soumettre à leurs conseils auxiliaires, comités nationaux respectifs exercer vigilance sans relâche, remplir sans défaillance tâches sacrées inéluctables. Sécurité précieuse foi préservation santé spirituelle communautés Bahá'íes vitalité foi chacun de ses membres, fonctionnement correct ses institutions laborieusement érigées, réussite ses entreprises à travers monde, accomplissement son ultime destinée dépendant tous, directement faire face manière appropriée, lourdes responsabilités actuellement incombant membres ces deux institutions occupant avec Maison Universelle Justice après institution Gardiennat premier rang hiérarchie administrative divinement ordonnée ordre mondial Bahá'u'lláh.
(Câble [les mots intercalaires ont été supprimés afin de se conformer au texte original] en date du 4 juin 1957, dans Messages to the Bahá'í World 1950-1957 - Wilmette :Bahá'í Publishing Trust, 1971 - pp.122-123)


Extraits de lettres écrites de la part de Shoghi Effendi

91. ...Indubitablement, à mesure que l'influence de la foi de Dieu deviendra plus pénétrante, ceux qui souhaitent entraver ses progrès seront plus nombreux; de nouveaux adversaires de plus en plus redoutables apparaîtront. Des semeurs de discorde, sous des déguisements extraordinaires, chercheront subrepticement à aiguillonner tous ceux qui nourrissent du ressentiment ou des intentions malveillantes à l'encontre de cette cause, et ils hisseront l'étendard de la sédition. Dans ces circonstances, il est essentiel d'une part que les amis soient prêts et attentifs et, d'autre part, qu'ils suscitent la vigilance et affermissent la fidélité de leurs compagnons dans la foi afin de préserver l'intégrité de la parole de Dieu et de maintenir l'harmonie et l'unité parmi ses bien-aimés. En cela réside le suprême devoir des amis de Dieu et le moyen le plus noble par lequel ils peuvent rendre service à sa cause.
(24 mai 1927, à un croyant, extrait d'une lettre non traduite antérieurement)

92. Dans des conditions aussi affligeantes, vous devriez prendre conscience, plus profondément que jamais, de votre suprême obligation qui est de protéger la communauté de toutes nouvelles injustices et agressions, et d'adhérer, scrupuleusement et intelligemment, à l'esprit et aux principes de l'administration.
(12 juillet 1937, à un croyant)

93. La question de la réfutation d'attaques et de critiques dirigées contre la cause par la presse est, selon lui, du ressort de l'A.S.N. Cette institution devrait décider, soit directement soit par l'intermédiaire de ses comités, de l'opportunité de répondre à de telles attaques. Elle devrait également examiner avec attention et transmettre toute déclaration que les amis souhaiteraient envoyer à la presse à cet effet. Ce n'est que par une telle surveillance et un tel contrôle de toutes les activités de presse Bahá'íes que les amis peuvent espérer éviter la confusion et les malentendus dans leur propre esprit et dans celui du public qu'ils peuvent atteindre par la presse.
(28 septembre 1938, à un croyant)

94. ...Il incombe aux amis d'affronter ces difficultés avec constance et fermeté, gratitude et patience, unité et solidarité. Il leur appartient d'endurer avec courage ces désastres successifs, de traverser avec succès les derniers stades du parcours qui leur est destiné, et de ne pas s'inquiéter ni se décourager à cause des souffrances et des épreuves, de l'injustice et de l'oppression qu'ils sont contraints de subir. Qu'ils gardent à l'esprit, à tout moment, l'avertissement suivant, clair et solennel, donné par la plume du Centre de l'Alliance et, qu'avec un coeur tranquille, un esprit radieux, une intention ferme et une résolution tenace, ils attendent le déroulement et l'accomplissement de la parole du Maître :
Prenez garde aux pleurs des enfants maltraités et des orphelins ainsi qu'aux soupirs des victimes de l'oppression, de peur que leurs larmes ne se transforment en déluge et que leur souffle ne s'enflamme.
Les troubles violents, les affligeantes épreuves et les dangers accablants qui assaillent actuellement la troupe obstinée des malveillants, des faiseurs de discorde et des oppresseurs issus de toutes les couches de la société, de votre pays ou des pays voisins, et qui ont attaqué de toutes parts leurs peuples, rois et sujets, gouvernements et citoyens, résultent de ces graves offenses et des violations commises dans ce pays par le tyran et l'agresseur. A présent, un siècle plus tard, le résultat funeste de ces actes est devenu manifeste, et leurs néfastes conséquences ont été révélées aux yeux de tous. Le jour approche rapidement où les armées de la haine et de l'iniquité seront appelées à répondre de leurs actes : avant longtemps, elles subiront les manifestations de la colère vengeresse d'un Dieu tout-puissant et irrésistible.
En conseillant les amis et en transmettant des condoléances aux victimes de ce dernier outrage, votre assemblée devrait les exhorter à s'accrocher, maintenant comme jamais auparavant, à la corde solide des ordonnances et des enseignements sacrés de Dieu, à ne jamais dévier - fût-ce de l'épaisseur d'un cheveu - du droit chemin, et d'attendre l'Avènement du jour où il Lui plaira d'accomplir son décret prédéterminé. Il est, en vérité, le Protecteur des outragés et, en vérité, Il est le Sauveur de tous ceux qui demeurent fermes et inébranlables.
(2 juillet 1942, à l'A.S.N. de Perse)

95. La cause de Dieu doit être protégée des ennemis de la foi et de ceux qui sèment les graines du doute dans le coeur des croyants, et la plus grande de toutes les protections est la connaissance...
(11 mai 1948, à une A.S.N., dans The Light of Divine Guidance, Vol.I - Hofheim-Langenhain : Bahá'í-Verlag GmbH, 1982 - p.134)

96. ...les croyants ont besoin d'être approfondis dans leur connaissance et l'importance qu'ils accordent aux alliances de Bahá'u'lláh et de 'Abdu'l-Bahá, qui sont la forteresse de la foi de chaque Bahá'í et qui les rendent capables de supporter chaque épreuve et de résister aux attaques des ennemis extérieurs à la foi ainsi qu'aux ennemis de l'intérieur, aux personnes insidieuses, tièdes, beaucoup plus dangereuses, qui ne sont pas réellement attachées à l'alliance et, en conséquence, soutiennent l'aspect intellectuel des enseignements tout en sapant les fondements spirituels sur lesquels repose la cause de Dieu tout entière.
(14 avril 1949, à un croyant, dans The Light of Divine Guidance, Vol.II - Hofheim-Langenhain : Bahá'í-Verlag Gmbh, 1985 - p.84)

97. Les attaques menées par des missionnaires et autres personnes telles que ... devraient absolument être réfutées publiquement et avec vigueur par votre Assemblée ainsi que par les assemblées locales.
(18 août 1949, à une A.S.N.)


Extrait d'une lettre écrite par la Maison Universelle de Justice

98. La nécessité de protéger la foi des attaques de ses ennemis n'est, en général, pas ressentie par les amis parce que de telles attaques, en particulier en Occident, ont été, jusqu'à ce jour, de caractère intermittent. Nous savons, toutefois, que ces attaques iront en s'accroissant, deviendront concertées et universelles. Les Ecrits de notre foi laissent clairement présager non seulement une intensification des intrigues ourdies par des ennemis de l'intérieur, mais également une recrudescence de l'hostilité et de l'opposition de ses ennemis extérieurs, tant religieux que laïques, à mesure que notre foi bien-aimée poursuit sa marche vers l'ultime victoire. C'est pourquoi, à la lumière des avertissements de Shoghi Effendi, les corps auxiliaires pour la protection doivent constamment garder un oeil vigilant sur ceux qui sont connus comme ennemis ou dont on sait qu'ils ont été expulsés de la foi, enquêter discrètement sur leurs activités, avertir intelligemment les amis de l'opposition qui viendra inévitablement, démontrer comment chaque crise survenue au sein de la foi de Dieu s'est toujours avérée une bénédiction déguisée, préparer les amis aux durs combats qui sont destinés à déployer l'armée de lumière contre les forces d'obscurité et, lorsque l'influence de l'ennemi s'étendra et atteindra leur bercail, les membres de ces corps auxiliaires devront être vigilants face aux plans visant à étouffer le zèle et à saper la loyauté des croyants et, par l'adoption de mesures sages et efficaces, contrecarrer ces plans et arrêter l'extension de leur influence. Par-dessus tout, les membres des corps auxiliaires pour la protection devraient s'appliquer à approfondir les amis dans la connaissance de l'alliance et à développer leur amour et leur loyauté envers celle-ci, à répondre avec franchise et clarté, conformément aux enseignements, à toute question qui pourrait préoccuper un des croyants, à entretenir la profondeur et la force spirituelle de leur foi et de leur certitude, et à promouvoir tout ce qui intensifiera l'esprit d'amour et d'unité au sein des communautés Bahá'íes.
La tâche primordiale des auxiliaires pour la propagation consiste toutefois à diriger l'attention des croyants vers les buts de tous les plans qui leur ont été présentés, à les encourager et à les aider à promouvoir le travail d'enseignement dans les domaines de la proclamation, de l'expansion, de la consolidation et du travail des pionniers, à favoriser les contributions aux fonds et à agir en qualité de porte-drapeaux des enseignants de la foi, en les menant vers de nouveaux accomplissements dans la diffusion du message de Dieu aux autres êtres humains...
Il doit être rappelé, en outre, que ces mêmes fonctions sont remplies par les assemblées nationales et locales et leurs comités, qui ont à l'heure actuelle la grande responsabilité de l'exécution effective des plans d'enseignement et de l'administration, de la consolidation et de la protection des communautés Bahá'íes. Les membres des corps auxiliaires doivent donc veiller soigneusement à ce que leur travail renforce et complète celui des institutions administratives.
(10 octobre 1976, au Centre international d'Enseignement)


Extraits de lettres écrites de la part de la Maison Universelle de Justice

99. ...Une des fonctions vitales des corps auxiliaires pour la protection consiste à approfondir les amis dans la connaissance de l'alliance, à développer leur amour et leur loyauté envers celle-ci, à promouvoir l'esprit d'amour et d'unité au sein de la communauté Bahá'íe.
Il est du devoir des assemblées spirituelles locales et nationales de consulter les membres du corps auxiliaire pour la protection sur des questions touchant non seulement d'éventuels bris d'alliance, mais également sur des problèmes de désunion au sein de la communauté, sur le retrait des droits de vote ou toute autre question au sujet de laquelle vous estimez que l'avis et les conseils des corps pour la protection peuvent s'avérer utiles aux institutions de la foi. Naturellement, les membres des corps auxiliaires informent le Corps continental des conseillers et, ensuite, ces derniers prennent toutes les dispositions qu'ils jugent nécessaires.
Vous êtes libres, à tout moment, de consulter le Corps continental des conseillers et les membres du corps auxiliaire pour la protection sur toutes questions impliquant la sécurité de la foi dans votre région et sur laquelle vous avez besoin d'éclaircissements. Vous les trouverez toujours prêts à vous assister dans la solution de tels problèmes.
(1er octobre 1979, à une A.S.N.)

100. L'hostilité envers la foi est une chose à laquelle doivent s'attendre tous les Bahá'ís; notre manière de réagir est d'une grande importance. Vous êtes instamment priés d'éviter la confrontation et les différends, car ceux-ci ne feraient qu'accroître l'antagonisme. Conservez une attitude digne et amicale. Afin d'exposer des arguments bien fondés au moment opportun, vous aurez à coeur de vous informer davantage sur des questions touchant le christianisme et la foi Bahá'íe.
(12 septembre 1985, à une A.S.N.)

101. ...au fur et à mesure que la foi se fait mieux connaître, nous pouvons nous attendre à de l'opposition et à des persécutions. Néanmoins, dans nos exposés et nos relations, nous devrions toujours tenter d'établir des ponts vers autrui, afin que nos magnifiques enseignements puissent être compris et acceptés, et que leur pouvoir d'établir l'unité parmi les hommes puisse servir d'exemple.
(18 décembre 1985, à une A.S.N.)


NOTES DE LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE

1. Ceci est une référence à la propre manifestation de Bahá'u'lláh.
2. Qur'án 36 : 29.
3. Qur'án 20 : 12. Le Qur'án y fait également référence sous l'appellation de Val sacré.
4. cf. Qur'án 4 : 80.
5. A Guide to Cults and New Religions, par John Boykin.
6. Qur'án, súrih des confédérés, verset 62 et súrih de la victoire, verset 23.
7. Isaïe 35 : 4.
8. Les Corps continentaux des conseillers ... sont chargés de fonctions spécifiques relatives à la protection et à la propagation de la foi dans les zones de leur juridiction. Ils oeuvrent comme le Gardien bien-aimé l'a établi pour les Mains de la cause, lorsqu'il a décrit dans ses communications les responsabilités qu'on leur demande d'assumer en collaboration avec les A.S.N. Nous attirons particulièrement votre attention sur son message du 4 juin 1957. (Tiré d'une lettre de la Maison Universelle de Justice du 24 juin 1968 à un Corps continental des conseillers.)


NOTES DE L'ÉDITEUR

9) L'islam sunnite a lui aussi désavoué tout lien entre lui et la foi Bahá'íe. Déjà en 1925, la cour religieuse de Beba en Egypte faisait paraître la décision suivante : La foi Bahá'íe est une religion nouvelle, entièrement indépendante, avec ses propres croyances, principes et lois qui diffèrent et sont totalement en contradiction avec les croyances, les principes et les lois de l'islam. Aucun Bahá'í ne peut par conséquent être considéré comme musulman et vice versa, de même qu'un bouddhiste, un brahmane ou un chrétien ne peut être considéré comme musulman et réciproquement. Cité par Shoghi Effendi dans Dieu passe près de nous p.354.
10) Le plan de dix ans.

11) Vague de persécutions en Iran; entre autres, Mull Falsafí accompagné des autorités iraniennes détruisent le centre Bahá'í de Téhéran en 1955.



INDEX
Une liste partielle de quelques thèmes principaux présentés dans la compilation est indiquée ci-dessous. Les numéros cités font référence aux numéros des extraits inclus dans la compilation.

Adversaires de la foi ecclésiastiques, théologiens, mouvements et chefs religieux
6, 11, 18, 19, 20, 22, 23, 26, 27, 32, 34, 37, 38, 50, 55, 58, 59, 97, 98.
chefs politiques et gouvernementaux 11, 20, 22, 26, 55, 58, 59, 98.
peuples et nations13, 19, 22.
à l'intérieur de la foi 25, 55, 57, 58, 59, 65, 90, 98.
Assistance divine
48, 51, 52, 56, 57, 65, 69, 73, 76, 85.
Attitude envers ceux qui s'opposent à la foi
9, 12, 23, 30, 36, 49, 50, 77, 79, 83, 87, 100.
Crises
attitude envers 13, 15, 29, 31, 40, 47, 54, 57, 60, 63, 70, 71, 84.
but de 30, 31, 69.
futures 6, 12, 17, 19, 22, 23, 24, 49, 57, 58, 86, 98.
inéluctabilité des 1, 3, 6, 10, 13, 19, 29, 30, 34, 50, 88, 101.
(à) Ouest 10, 16, 20, 23, 49, 58.
(dans le) passé 2, 9, 11, 13, 50, 57, 58.
pulsations rythmiques 57, 58, 71.
raisons des 5, 7, 8, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 27, 28, 35,37, 57, 71, 90, 91.
Nature des attaques
accusations, critiques 23, 49.
articles et publications contre la foi 14, 36, 84.
attaques contre les institutions de la foi 19, 23, 60.
tests mentaux 16.
fausses déclarations 23, 84.
physique 19, 49, 72.
ridicule 13, 36.
Opposition, ses effets sur la foi
attire l'assistance divine 35, 37, 43, 57.
consolide et purifie la communauté 55, 56, 57, 64, 84.
constitue un recul provisoire 57, 60, 66, 67, 68.
démontre l'invincibilité de la communauté 59.
assure une victoire complète 19, 22, 30, 47, 49, 56, 57,58, 84.
établit l'ordre mondial 23, 58.
favorise l'émergence de l'obscurité 72.
favorise la propagation de la foi 9, 10, 14, 29, 33, 34,44, 60, 61, 64, 70, 84.
affermit les croyants 28, 57, 62, 70, 84.
sur ceux qui attaquent la foi 23, 41, 56, 57, 60, 64, 84, 94.
Protection de la foi
80, 81, 82, 85, 86, 91, 92, 95, 96, 98.
Réponse de croyants à l'opposition
affermir l'administration 53, 79, 89.
attention et prudence 8, 38, 91.
approfondissement 95, 96.
consultation 8.
éviter l'argumentation 38, 79, 86.
éviter le compromis 77, 86.
fermeté 11, 23, 25, 26, 49, 56, 70, 79, 89.
maintenir l'intégrité de la foi 20, 23, 53, 77, 82, 85, 86,87, 88, 92.
patience 49, 77, 78, 79.
préparation de sujets 39.
réfuter les arguments des opposants 74, 97, 100.
unité 8, 91.
Rôle des institutions Bahá'íes dans la protection de la foi
39, 75, 81, 82, 90, 93, 94, 95, 98, 99.
Victoire de la foi
40, 42, 45, 46, 49, 50, 56, 59, 63, 71.


ISBN 2-87203-011-5
(c) Maison d'Éditions Bahá'íes
205, rue du Trône
1050 Bruxelles
D/1547/1988/4
ISBN 2-87203-011-5
Imprimé en Belgique


Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN