Read: cp_alliance_divine


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------

ALLIANCE DIVINE

Compilation réalisée par le département de la recherche de la Maison Universelle de Justice
Centre mondial baha'i


Table des matières

I. Une alliance: ...un pacte liant l'homme à Dieu...
II. ...l'alliance majeure que chaque manifestation de Dieu établit avec ses disciples...
III. L'alliance mineure: ...que Bahá'u'lláh a conclue avec ses disciples au sujet de 'Abdu'l-Bahá...
IV. L'alliance mineure: ...que 'Abdu'l-Bahá a perpétuée par l'ordre administratif...
V. L'adhésion à l'alliance mineure garantit que la foi peut demeurer unie et pure.
VI. Le pouvoir de l'alliance.
Notes de l'éditeur.
Notes de la Maison Universelle de Justice.


I. UNE ALLIANCE : ...UN PACTE LIANT L'HOMME A DIEU...


1. Le premier devoir que Dieu prescrit à ses serviteurs est la reconnaissance de celui qui est l'aurore de sa révélation et la source de ses lois, qui représente la divinité à la fois dans le royaume de sa cause et dans le monde de la création. Quiconque accomplit ce devoir a atteint le souverain bien... Il convient à tout homme ayant atteint ce rang sublime, cette cime de la gloire transcendante, d'observer chaque commandement de celui qui est le Désir du monde. Ces deux devoirs sont inséparables. L'un ne va pas sans l'autre.
Ceux que Dieu a doués de clairvoyance reconnaîtront aisément que les préceptes qu'il a édictés constituent le moyen le plus élevé de maintenir l'ordre dans le monde et la sécurité des peuples... Hâtez-vous, ô hommes d'entendement, d'y étancher votre soif. Ceux qui ont rompu l'alliance de Dieu en violant ses commandements et qui se sont détournés de Lui, ceux-là ont gravement failli aux yeux de Dieu, celui qui possède tout, le Très-Haut.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979 - CLV, p.218)


2. ...Ne suivez donc pas vos désirs terrestres et ne rompez pas l'alliance de Dieu, ne brisez pas votre engagement envers Lui. Avec une ferme résolution, de toute l'affection de votre cœur et de toute la force de vos paroles tournez-vous vers Lui et ne marchez point dans les voies de l'insensé... Ne brisez pas le lien qui vous unit à votre Créateur et ne soyez pas de ceux qui ont failli et qui se sont écartés de ses sentiers.
(Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1979 - CLIII, p.216)


3. Grande est ta félicité, car tu as été fidèle à l'alliance de Dieu et à son testament... Consacre-toi au service de la cause de ton Seigneur, chéris son souvenir en ton cœur et célèbre sa louange de manière telle que toute âme indocile et négligente puisse être tirée de son sommeil.
(Tablets of Bahá'u'lláh revealed after the Kitáb-i-Aqdas, rev. edition - Haïfa : Bahá'í World Center, 1982 - p.262)


4. ...vous devez vous comporter de manière à vous détacher comme un soleil brillant au milieu d'autres âmes. Si l'un d'entre vous entrait dans une ville, il devrait y devenir un centre d'attraction, par sa sincérité, sa loyauté et son amour, par son intégrité, sa bonne foi, la confiance qu'il inspire et sa tendre bienveillance à l'égard de tous, afin que les habitants de cette ville puissent s'écrier : Cette personne est sans aucun doute un Bahá'í, car ses manières, son comportement, sa conduite, sa moralité et sa nature reflètent les qualités d'un Bahá'í. C'est seulement lorsque vous parviendrez à cet état qu'on pourra dire que vous avez été fidèles envers l'alliance et le testament. En vérité, il a contracté, par des textes irréfutables, une alliance avec nous tous, exigeant de nous que nous agissions en conformité avec ses instructions et ses conseils sacrés.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - extrait 35, p.70)


II. ...L'ALLIANCE MAJEURE QUE CHAQUE MANIFESTATION DE DIEU ÉTABLIT AVEC SES DISCIPLES...

Le modèle

5. Le Seigneur de l'univers n'a jamais suscité un prophète ni envoyé un livre sans avoir établi son alliance avec tous les hommes, exigeant leur acceptation de la prochaine révélation et du prochain livre, car les effusions de sa générosité sont incessantes et illimitées.
(Sélections des Écrits du Báb - M.E.B. édition 1984 - p.80)


6. Abraham - que la paix soit sur lui! - conclut une alliance concernant Moïse et apporta la bonne nouvelle de sa venue. Moïse conclut une alliance concernant le Christ promis et annonça au monde la bonne nouvelle de son Avènement. Le Christ établit une alliance concernant le Paraclet et annonça sa venue. Le prophète Muhammad fit une alliance concernant le Báb, et le Báb fut le Promis de Muhammad, car celui-ci donna la nouvelle de son Avènement. Le Báb établit une alliance concernant la Beauté bénie, Bahá'u'lláh, et apporta la bonne nouvelle de son Avènement, car la Beauté bénie était le Promis du Báb. Bahá'u'lláh établit une alliance concernant un Promis qui se manifestera après mille ans ou des milliers d'années. Cette Manifestation sera le Promis de Bahá'u'lláh et apparaîtra après mille ans ou des milliers d'années. En outre, Bahá'u'lláh, par sa plume suprême, établit une grande alliance et un testament avec tous les Bahá'ís, par lesquels ceux-ci reçurent l'ordre de suivre le Centre de l'Alliance après son ascension et de ne pas dévier - fût-ce de l'épaisseur d'un cheveu - de leur obéissance envers lui.
c('Abdu'l-Bahá dans Bahá'í World Faith - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1976 - p.358)


L'Avènement de Bahá'u'lláh

7. O mon Seigneur, voici le jour que tu as annoncé à toute l'humanité comme le jour où tu te révélerais toi-même, où tu répandrais ton éclat et brillerais ardemment sur toutes tes créatures. Tu as, en outre, conclu une alliance avec elles dans tes livres, tes écritures, tes manuscrits et tes tablettes concernant celui qui est l'aurore de ta révélation, et tu as désigné le Bayán comme le héraut de cette Très grande et infiniment glorieuse révélation et de cette apparition resplendissante et infiniment sublime.
(Prayers and Meditations by Bahá'u'lláh - Wilmette: Bahá'í Publishing Trust, 1979 - p.275)


L'alliance de Bahá'u'lláh concernant la prochaine Manifestation.

8. En vérité, Dieu suscitera celui qu'Il rendra manifeste et, après lui, celui qu'Il voudra, de même qu'Il a suscité des prophètes avant le Point du Bayán. En vérité, Il a pouvoir sur toutes choses.
(Sélections des Écrits du Báb - M.E.B. édition 1984 - p.133)


9. Quiconque, avant l'expiration de mille ans révolus, se réclamera d'une révélation directe de Dieu, est assurément un menteur et un imposteur... Si un homme apparaissait ... avant que mille ans se soient écoulés - chaque année se composant de douze mois selon le Qur'án et de dix-neuf mois de dix-neuf jours chacun selon le Bayán - et qu'un tel homme révélait à vos yeux tous les signes de Dieu, rejetez-le sans hésitation!
(Bahá'u'lláh, cité dans la Dispensation de Bahá'u'lláh- M.E.B. édition 1970 - p.64)


10. ...Des siècles, ...non, des âges innombrables doivent s'écouler avant que le Soleil de Vérité brille à nouveau dans sa splendeur estivale ou qu'il apparaisse une fois encore dans l'éclat de sa gloire printanière... Quant aux manifestations qui apparaîtront dans les temps futurs dans l'ombre des nuages,... sachez, en vérité, qu'en ce qui concerne leur relation à la Source de leur inspiration, elles seront à l'ombre de l'Ancienne Beauté. Toutefois, par rapport à l'époque à laquelle elles apparaissent, chacune d'entre elles agit selon sa volonté.
('Abdu'l-Bahá, dans The World Order of Bahá'u'lláh - Selected Letters, p.167)


III. L'ALLIANCE MINEURE : ...QUE BAHA'U'LLAH A CONCLUE AVEC SES DISCIPLES AU SUJET DE 'ABDU'L-BAHA...

Désignation

11. ...Il est du devoir des Aghsán, des Afnán et de ma parenté de tourner leur visage, tous sans exception, vers la plus Grande Branche. Considérez ce que nous avons révélé dans notre Livre le plus saint : Quand l'océan de ma présence aura reflué et que le livre de ma révélation sera achevé, tournez-vous vers celui que Dieu a désigné et qui est issu de l'Antique Racine. Ce verset sacré ne concerne nul autre que la plus Grande Branche (`Abdu'l-Bahá). Nous vous avons ainsi révélé avec bienveillance notre volonté toute-puissante, et je suis, en vérité, le Miséricordieux, l'Omnipotent.
(Bahá'u'lláh, cité dans la Dispensation de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1970 - pp.67,68)


12. ...Conformément au texte explicite du Kitáb-i-Aqdas, Bahá'u'lláh a fait du Centre de l'Alliance l'interprète de sa parole. Une alliance si ferme et si puissante que, depuis l'origine des temps jusqu'à ce jour, aucune dispensation religieuse n'en a produit de semblable.
('Abdu'l-Bahá, cité dans la Dispensation de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1970 - p.71)


13. Aujourd'hui, le plus important, c'est la fermeté dans l'alliance, car la fermeté dans l'alliance épargne les différends... Bahá'u'lláh a stipulé non pas que je suis le Promis, mais que 'Abdu'l-Bahá est l'interprète du Livre et le Centre de son alliance, et que le Promis de Bahá'u'lláh apparaîtra dans mille ans ou des milliers d'années. Ceci est l'alliance que Bahá'u'lláh a conclue. Si une personne s'en écarte, elle n'est pas acceptable au seuil de Bahá'u'lláh. En cas de différends, 'Abdu'l-Bahá doit être consulté. Tous doivent graviter autour de son bon plaisir. après 'Abdu'l-Bahá, lorsque la Maison Universelle de Justice sera instaurée, elle épargnera les différends.
('Abdu'l-Bahá, cité dans Star of the West, Vol.IV, n°14, p.237; novembre 1914)


14. Étant donné que de grandes différences et divergences de croyances confessionnelles étaient apparues dans le passé - chaque homme ayant une idée nouvelle l'attribuant à Dieu - Bahá'u'lláh a désiré qu'il n'y ait, parmi les Bahá'ís, aucune cause ni aucun motif de désaccord. Ainsi, de sa propre plume, il écrivit le livre de son alliance. S'adressant à ses proches et à tous les peuples du monde, il dit : En vérité, j'ai désigné celui qui est le Centre de mon alliance. Tous doivent lui obéir. Tous doivent se tourner vers lui. Il est l'interprète de mon livre, et il connaît mon dessein. Tous doivent se tourner vers lui. Tout ce qu'il dit est juste car, en vérité, il connaît les textes de mon livre. Nul autre que lui ne connaît mon livre. Le but de cette déclaration est qu'il n'y ait jamais de différends ou de divergences parmi les Bahá'ís et qu'ils soient toujours unis et en accord... Ainsi, quiconque obéit au Centre de l'Alliance désigné par Bahá'u'lláh a obéi à Bahá'u'lláh, et quiconque lui désobéit a désobéi à Bahá'u'lláh...
Prenez garde! Prenez garde! De crainte que quelqu'un ne parle de sa propre autorité ou ne crée quelque chose venant de lui. Prenez garde! Prenez garde! Aux termes de l'alliance explicite de Bahá'u'lláh, vous ne devriez pas vous soucier d'une telle personne. Bahá'u'lláh évite de telles créatures.
(The Promulgation of Universal Peace : Talks Delivered by 'Abdu'l-Bahá during His Visit to the United States and Canada in 1912, 2d ed. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1982 - pp.322-323)


15. Il est, et il doit être considéré, à jamais et avant tout, comme le centre et l'axe de l'incomparable alliance universelle de Bahá'u'lláh et comme son œuvre la plus exaltée, le miroir immaculé de sa lumière, le parfait exemple de ses enseignements, l'infaillible interprète de sa parole, la personnification de tout idéal Bahá'í, l'incarnation de toute vertu Bahá'íe, la Branche la plus puissante issue de l'Antique Racine, le bras de la loi de Dieu, l'être autour duquel tous les noms gravitent, le ressort essentiel de l'unité de l'humanité, le symbole de la plus grande paix, la lune de l'astre central de cette Très sainte dispensation - titres et épithètes implicites, qui trouvent leur expression la plus élevée et la plus juste dans le nom magique 'Abdu'l-Bahá. Au-dessus et au-delà de ces appellations, il est le mystère de Dieu, une expression choisie par Bahá'u'lláh lui-même pour le désigner et qui, tout en ne nous permettant pas de lui attribuer le rang de prophète, indique comment les caractéristiques de la nature humaine, incompatibles avec la connaissance et la perfection surhumaines, ont été confondues et sont en parfaite harmonie en la personne de 'Abdu'l-Bahá.
(Shoghi Effendi; extrait d'une lettre du 8 février 1934, dans la Dispensation de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1970 - p.66)


16. Bahá'u'lláh, le révélateur de la parole de Dieu en ce jour, la source de l'autorité, l'origine de la justice, le créateur d'un nouvel ordre mondial, le bâtisseur de la plus grande paix, l'inspirateur et le fondateur d'une civilisation mondiale, le juge, le législateur, l'unificateur et le rédempteur de l'humanité tout entière, Bahá'u'lláh a proclamé l'Avènement du royaume de Dieu sur la terre, a formulé ses lois et ses ordonnances, a énoncé ses principes et a prescrit ses institutions. Afin de diriger et de canaliser les forces libérées par sa révélation, il a institué son alliance, dont la puissance a préservé l'intégrité de sa foi, maintenu son unité et stimulé son expansion dans le monde tout au long des ministères successifs de 'Abdu'l-Bahá et de Shoghi Effendi. Elle continue a remplir son rôle vivificateur par l'entremise de la Maison Universelle de Justice dont le but fondamental - en tant que l'un des deux successeurs de Bahá'u'lláh et de 'Abdu'l-Bahá - est d'assurer la continuité de cette autorité divinement léguée émanant de la source de la foi, de sauvegarder l'unité de ses disciples et de maintenir l'intégrité et la souplesse de ses enseignements.
(Maison Universelle de Justice, The Constitution of the Universal House of Justice - Haïfa : Bahá'í World Center, 1972 - p.3-4)


Le caractère unique de l'alliance de Bahá'u'lláh

17. Quant à la principale caractéristique de la révélation de Bahá'u'lláh - un précepte spécifique que n'avait donné aucun des prophètes du passé - c'est la nomination et la désignation du Centre de l'Alliance. Par cette désignation et cette disposition, il a sauvegardé et protégé la religion de Dieu des divergences et des schismes, en rendant impossible à quiconque la création d'une nouvelle secte ou d'une faction dans la croyance.
(The Promulgation of Universal Peace : Talks Delivered by 'Abdu'l-Bahá during His Visit to the United States and Canada in 1912; pp.455-456)


18. Pour diriger et canaliser ces forces mises en liberté par ce processus providentiel et pour assurer leur action harmonieuse et continue après son ascension, un instrument divinement choisi, revêtu d'une autorité indiscutable, organiquement relié à l'auteur même de la révélation, était indispensable. Cet instrument, Bahá'u'lláh l'a précisément fourni en créant l'alliance, institution qu'il a fermement établie avant son ascension. C'est cette même alliance qu'il avait prévue dans son Kitáb-i-Aqdas - et à laquelle il a fait allusion en adressant son dernier adieu aux membres de sa famille appelés à son chevet pendant les jours qui précédèrent immédiatement son ascension et qu'il donna sous forme d'un document spécial qu'il appela le Livre de mon alliance - qu'il confia, pendant sa dernière maladie, à son fils aîné 'Abdu'l-Bahá.
Écrit entièrement de sa main ... ce document unique - qui fait époque et que Bahá'u'lláh désigne comme sa plus grande Tablette et qu'il appelle le Livre pourpre dans son épître au fils du Loup - ne peut trouver d'équivalent dans les Écritures d'aucune dispensation antérieure, pas même dans celles du Báb. Car nulle part, dans les livres qui se rapportent à n'importe quel système religieux du monde, pas même dans les Écrits de l'auteur de la révélation Bábíe, nous ne trouvons un seul document établissant une alliance dotée d'une autorité comparable à l'alliance que Bahá'u'lláh institua lui-même.
(Shoghi Effendi, dans Dieu passe près de nous - M.E.B. édition 1976 - pp.227-228)


19. ...Il y a, toutefois, une grande différence entre cette dispensation et les précédentes, car Bahá'u'lláh a écrit que c'est le jour qui ne sera pas suivi de la nuit (Dieu passe près de nous, p.234). Il nous a apporté son alliance qui assure un centre permanent de direction divine en ce monde. La foi Bahá'íe n'a pas manqué d'hommes ambitieux qui auraient saisi les rênes de l'autorité et dénaturé la foi à des fins personnelles, mais, dans chaque cas, ils se sont brisés et leurs espérances ont été anéanties contre le roc de l'alliance.
(14 janvier 1979, d'une lettre écrite de la part de la Maison Universelle de Justice à un croyant)


IV. L'ALLIANCE MINEURE : ...QUE 'ABDU'L-BAHA A PERPÉTUÉE PAR L'ORDRE ADMINISTRATIF...

Deux successeurs

20. O mes amis affectueux! après la disparition de cet opprimé, il incombe aux Aghsán (branches), aux Afnán (rameaux) de l'Arbre sacré, aux Mains (piliers) de la cause de Dieu et aux bien-aimés de la Beauté de 'Abhá, de se tourner vers Shoghi Effendi - la jeune branche issue des deux arbres sanctifiés et sacrés, le fruit de l'union des deux rejetons de l'arbre de sainteté - car il est le signe de Dieu, la branche choisie, le gardien de la cause de Dieu, celui vers lequel doivent se tourner tous les Aghsán, les Afnán, les Mains de la cause de Dieu, ainsi que ses bien-aimés. Il est l'interprète des paroles de Dieu et, après lui, le premier-né de ses descendants directs lui succédera.
(le Testament de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1970 - p.22)


21. Et maintenant, en ce qui concerne la Maison de Justice que Dieu a instituée comme source de tout bien et qu'il a affranchie de toute erreur, elle doit être élue au suffrage universel, c'est-à-dire par les croyants. Ses membres doivent être les manifestations de la crainte de Dieu, les aurores du savoir et de la compréhension; ils doivent être fermes dans la foi de Dieu et bienveillants envers toute l'humanité.
(le Testament de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1970 - p.29)


22 ...Vers le Très saint Livre, tous doivent se tourner, et tout ce qui n'y est pas expressément mentionné doit être déféré à la Maison Universelle de Justice. La décision que celle-ci prendra, soit à l'unanimité, soit à la majorité des voix, est réellement la vérité et le dessein de Dieu Lui-même.
(le Testament de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition - p.41)

23. ...Ils (Bahá'u'lláh et 'Abdu'l-Bahá) ont aussi, en termes énergiques et sans équivoque, désigné comme leurs successeurs choisis ces deux institutions jumelles : la Maison de Justice et le Gardiennat, successeurs destinés à faire appliquer les principes, à promulguer les lois, à protéger les institutions, à adapter la foi loyalement et intelligemment aux nécessités de la société en évolution, et à parachever l'incorruptible héritage que les fondateurs de la foi ont légué au monde.
(Shoghi Effendi, extrait d'une lettre du 21 mars 1930 dans The World Order of Bahá'u'lláh - Selected Letters, 2d rev. ed. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1974 - pp.19-20)


24. ...aux termes de l'alliance de Dieu, Shoghi Effendi fut, durant son ministère en qualité de gardien de la cause, le sommet de l'autorité de la foi vers lequel tous devaient se tourner... Ceci s'applique également à la position occupée par la Maison Universelle de Justice dans ses rapports avec les amis.
(9 novembre 1981, extrait d'une lettre écrite à un croyant de la part de la Maison Universelle de Justice)


Autorité

25. La jeune branche sacrée, le Gardien de la cause de Dieu, ainsi que la Maison Universelle de Justice qui doit être établie par des élections universelles, sont toutes deux sous la garde et la protection de la Beauté de 'Abhá, sous la sauvegarde et l'infaillible direction de Sa Sainteté, le Glorifié (que ma vie leur soit offerte à tous deux). Tout ce qu'ils décident vient de Dieu. Quiconque n'obéit pas au Gardien ou à la Maison Universelle de Justice n'a pas obéi à Dieu; quiconque se révolte contre lui et contre elle s'est révolté contre Dieu; quiconque s'oppose à lui s'est opposé à Dieu; quiconque entre en contestation avec elle est entré en contestation avec Dieu; quiconque se dispute avec lui s'est disputé avec Dieu; quiconque le renie a renié Dieu; quiconque ne croit pas en lui n'a pas cru en Dieu; quiconque s'écarte, se sépare ou se détourne de lui s'est, en vérité, écarté, séparé et détourné de Dieu.
(le Testament de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1970 -pp.22,23)


26. ...il a été établi de façon claire et indubitable que le Gardien de la foi a été fait l'interprète de la parole et que la Maison Universelle de Justice a été investie du pouvoir de légiférer sur des sujets non expressément révélés dans les enseignements. L'interprétation du Gardien, agissant dans sa propre sphère de compétence, est aussi péremptoire que les décrets de la Maison Universelle de Justice, dont le droit et les prérogatives exclusifs sont de se prononcer et de rendre l'ultime jugement sur des lois et des ordonnances que Bahá'u'lláh n'a pas expressément révélées. Aucune de ces deux institutions ne peut, ni ne voudra jamais empiéter sur le domaine sacré et prescrit de l'autre. Aucune ne cherchera non plus à amoindrir l'autorité spécifique et incontestable dont toutes deux ont été divinement investies.
(Shoghi Effendi, la Dispensation de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1970 - p.91)


27. ...Les préceptes de Bahá'u'lláh établissent clairement que dans la conduite des affaires administratives de la foi et dans l'élaboration des lois destinées à compléter celles du Kitáb-i-Aqdas, les membres de la Maison Universelle de Justice ne sont pas responsables envers ceux qu'ils représentent. Il ne leur est pas permis d'être influencés par les sentiments, par l'opinion générale ni même par les convictions de la masse des croyants ou de leurs électeurs directs. Ils doivent, dans une attitude de recueillement, se conformer à ce que leur conscience leur dicte et leur suggère. Il peuvent et doivent en vérité se tenir au courant des conditions prédominantes dans la communauté, ils doivent aussi peser, sans passion, tout cas soumis à leur examen en se réservant le droit de prendre librement une décision. L'incontestable promesse de Bahá'u'lláh est que Dieu, en vérité, leur inspirera sa volonté. Ce sont eux, et non ceux qui les ont élus directement ou indirectement, qui ont été désignés pour être les dépositaires de la direction divine, âme et ultime sauvegarde de cette révélation.
(Shoghi Effendi, extrait d'une lettre du 8 février 1934 dans la Dispensation de Bahá'u'lláh - M.E.B. édition 1970 - p.97)


L'ascension de Shoghi Effendi

28. Au moment de la disparition de notre bien-aimé Shoghi Effendi, il était évident, vu les circonstances et les exigences explicites des Écrits sacrés, qu'il lui avait été impossible de désigner un successeur conformément aux dispositions du testament de 'Abdu'l-Bahá.
(La Maison Universelle de Justice, extrait d'une lettre du 9 mars 1965 dans Wellspring of Guidance : Messages 1963- 1968 - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1976 - p.44)


29. après une étude recueillie et attentive des Écrits sacrés traitant de la désignation du successeur de Shoghi Effendi en qualité de gardien de la cause de Dieu, et après une consultation prolongée tenant compte des points de vue des Mains de la cause de Dieu résidant en Terre sainte, la Maison Universelle de Justice estime qu'il est impossible de désigner un deuxième gardien destiné à prendre la succession de Shoghi Effendi ni de légiférer dans ce sens.
(La Maison Universelle de Justice, extrait d'une lettre du 6 octobre 1963 dans Shoghi Effendi Wellspring of Guidance : Messages 1963-1968, p.11)


La Maison Universelle de Justice

30. L'alliance de Bahá'u'lláh est intacte; son pouvoir, qui englobe tout, est inviolé. Ces deux particularités uniques qui la différencient de toutes les alliances religieuses du passé sont efficaces et inaltérées. La parole révélée, dans sa pureté originelle, amplifiée par les interprétations divinement guidées de 'Abdu'l-Bahá et de Shoghi Effendi, demeure immuable, non falsifiée par des croyances ou des dogmes conçus par l'homme ni par des déductions insoutenables ou des interprétations non autorisées. La voie de la direction divine - en apportant la souplesse dans toutes les activités de l'humanité - demeure ouverte au travers de cette institution fondée par Bahá'u'lláh et dotée par lui d'une autorité suprême d'un pouvoir de guide infaillible, et dont le Maître a écrit : A cette institution, toutes choses doivent être déférées. Combien est évidente la vérité de l'affirmation de Bahá'u'lláh : La Main d'omnipotence a établi sa révélation sur une fondation durable. Les tempêtes des luttes humaines sont impuissantes à saper ses bases, et les théories chimériques des hommes ne parviendront point à porter atteinte à sa structure.
(La Maison Universelle de Justice, extrait d'une lettre d'octobre 1963 dans Wellspring of Guidance: Messages 1963-1968; p.90)


31. La Maison Universelle de Justice, dont le Gardien a dit qu'elle serait considérée par la postérité comme le dernier refuge d'une civilisation chancelante, est actuellement, en l'absence du Gardien, la seule institution au monde infailliblement guidée vers laquelle tous doivent se tourner, et sur laquelle repose la responsabilité d'assurer l'unité et le développement de la cause de Dieu conformément à la parole révélée.
(La Maison Universelle de Justice, extrait d'une lettre du 27 mai 1966 dans Wellspring of Guidance : Messages 1963-1968; p.90)


32. L'infaillibilité de la Maison Universelle de Justice, agissant dans son domaine propre, n'a pas été liée à la présence du Gardien de la cause parmi ses membres...
Cependant, en dehors de sa fonction de membre et de dirigeant sacré à vie de la Maison Universelle de Justice, le Gardien, œuvrant à l'intérieur de sa Sphère d'action, avait le droit et le devoir de définir le domaine de l'action législative de la Maison Universelle de Justice. En d'autres termes, il avait le pouvoir de décider si telle question étai ou non déjà traitée dans les Écrits sacrés et, par conséquent, s'il était du ressort de la Maison Universelle de Justice de légiférer en la matière.
Ainsi se pose la question : en l'absence du Gardien, la Maison Universelle de Justice risque-t-elle de s'écarter de son domaine propre et de tomber dans l'erreur? Ici, nous devons nous rappeler trois choses : premièrement, Shoghi Effendi, durant les trente-six années de son gardiennat, a déjà apporté d'innombrables explications complétant celles qui avaient été formulées par 'Abdu'l-Bahá et par Bahá'u'lláh lui-même. Comme il en a déjà été fait part aux amis, l'acte législatif de la Maison Universelle de Justice est toujours précédé d'une étude attentive des Ecrits et des interprétations sur tout sujet à propos duquel elle se propose de légiférer. deuxièmement, la Maison Universelle de Justice, elle-même assurée d'être guidée par Dieu, est Très consciente de l'absence du Gardien et n'abordera les sujets soumis à législation que lorsqu'elle sera certaine qu'ils entrent dans la sphère de sa juridiction, un domaine que le Gardien a, en toute confiance, qualifié de clairement défini. troisièmement, nous ne devons pas oublier la déclaration écrite du Gardien concernant ces deux institutions : Aucune d'elles ne peut empiéter - et n'empiétera jamais - sur le domaine sacré et prescrit de l'autre.
(La Maison Universelle de Justice, extrait d'une lettre du 27 mai 1966 dans Wellspring of Guidance : Messages 1963-1968; pp.82-84)


33. Outre sa fonction législative, la Maison Universelle de Justice a été investie des fonctions plus générales de protection et d'administration de la cause; c'est ainsi qu'il lui incombe de résoudre des questions obscures et de statuer sur des affaires qui ont engendré des différends.
(D'une lettre du 7 décembre 1969, dans Messages from the Universal House of Justice : 1968-1973 - Wilmette: Bahá'í Publishing Trust, 1976 - pp.38-39)


34. ...Selon les termes du Gardien : Il a été conféré à la Maison Universelle de Justice le droit exclusif de légiférer sur les sujets non expressément révélés dans les Ecrits Bahá'ís. Ses décrets, susceptibles d'amendement ou d'abrogation par la Maison de Justice elle-même, servent à compléter et à faire appliquer la loi de Dieu. Bien qu'elle ne soit pas investie de la fonction d'interprétation, la Maison de Justice est à même de faire tout ce qui est nécessaire à l'établissement de l'ordre mondial de Bahá'u'lláh sur cette terre. L'unité de la doctrine est maintenue par l'existence des textes authentiques des Écrits et des volumineuses interprétations apportées par 'Abdu'l-Bahá et Shoghi Effendi, en même temps que par l'interdiction absolue faite à quiconque d'émettre des interprétations faisant autorité ou inspirées, ou d'usurper la fonction de gardien. L'unité de l'administration est assurée par l'autorité de la Maison Universelle de Justice.
(La Maison Universelle de Justice, extrait d'une lettre du 9 mars 1965 dans Wellspring of Guidance : Messages 1963-1968; pp.52-53)


35. Dans la foi Bahá'íe, deux centres revêtus d'autorité ont été désignés vers lesquels doivent se tourner les croyants car, en réalité, l'interprète (3) de la parole est un prolongement de ce centre qui est la parole elle-même. Le Livre est le dépositaire de la parole de Bahá'u'lláh, tandis que l'interprète divinement inspiré est la voix vivante de ce Livre- c'est lui, et lui seul, qui peut énoncer avec autorité ce que signifie le Livre. Ainsi, l'un des centres est le Livre avec son interprète, et l'autre est la Maison Universelle de Justice, guidée par Dieu dans ses décisions concernant ce qui n'est pas explicitement révélé dans le Livre. Ce système de centres et les rapports qui les régissent est apparent dans toutes les phases du développement de la cause. Dans le Kitáb-i-Aqdas, Bahá'u'lláh déclare aux croyants, qu'après son ascension, ils devront se référer au Livre et à celui que Dieu a désigné, celui qui est issu de cette Antique Racine. Dans le Kitáb-i-'Ahd (le Livre de l'alliance de Bahá'u'lláh), il déclare nettement qu'il s'agit de 'Abdu'l-Bahá. Dans l'Aqdas, Bahá'u'lláh décrète également l'institution de la Maison Universelle de Justice et lui confère les pouvoirs nécessaires pour s'acquitter des fonctions pour lesquelles elle a été désignée. Le Maître, dans son testament, institue explicitement le Gardiennat qui, selon Shoghi Effendi, était clairement prévu dans les versets du Kitáb-i-Aqdas; il réaffirme et explique l'autorité de la Maison Universelle de Justice et invite les croyants, une fois encore, à se reporter au Livre : Chacun doit se tourner vers le Livre le plus saint, et tout ce qui n'y est pas expressément consigné doit être soumis à la Maison Universelle de Justice; et, tout à la fin du testament, il déclare : Tous doivent chercher la gouverne divine et se tourner vers le Centre de la cause et vers la Maison de Justice. Et celui qui se tourne vers quoi que ce soit d'autre est, en vérité, dans l'erreur grave.
(Extrait d'une lettre du 7 décembre 1969, dans Messages from the Universal House of Justice : 1968-1973; pp.42-43)


V. L'ADHÉSION A L'ALLIANCE MINEURE GARANTIT QUE LA FOI PEUT DEMEURER UNIE ET PURE.

36. ...le pouvoir de l'alliance protégera la cause de Bahá'u'lláh des doutes de ceux qui sont dans l'erreur. Elle est la forteresse inexpugnable de la cause de Dieu et le ferme pilier de la religion de Dieu. Aujourd'hui, aucune force ne peut préserver l'unité du monde Bahá'í si ce n'est l'alliance de Dieu; autrement, des divergences semblables à une gigantesque tempête submergeront le monde Bahá'í. Il est évident que l'axe de l'unité de l'humanité est le pouvoir de l'alliance et rien d'autre... C'est pourquoi, les croyants doivent en premier lieu affermir leurs pas dans l'alliance, afin que l'appui de Bahá'u'lláh les soutienne de toutes parts, que les cohortes de l'assemblée suprême deviennent leurs défenseurs et leurs aides, et que les exhortations et les conseils de 'Abdu'l-Bahá, semblables aux images gravées dans la pierre, demeurent permanents et indélébiles dans les tablettes de tous les coeurs.
(Tablets of the Divine Plan Revealed by 'Abdu'l-Bahá to the North American Bahá'ís, rev. ed. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1977 - p.49)


37. Avancez donc d'un pas assuré et consacrez-vous, avec une confiance et une certitude absolues, à disséminer les fragrances divines, à glorifier la parole de Dieu et à demeurer fermes dans l'alliance. Soyez assurés que, si une âme se lève avec une extrême persévérance, lance l'appel du royaume et, résolument, proclame l'alliance, ne serait-elle qu'une insignifiante fourmi, elle parviendra à chasser le formidable éléphant hors de l'arène et, ne serait-elle qu'une faible mite, elle mettra en loques le plumage du vautour rapace.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983- p.207)


38. La cause de Dieu progresse sans cesse, et nous pouvons envisager avec confiance le jour où cette communauté - lorsque Dieu le voudra - aura traversé les périodes prédites pour elle par le Gardien et aura édifié, sur cette planète tourmentée, les somptueuses demeures du royaume de Dieu dans lesquelles l'humanité pourra s'abriter de la confusion, de la ruine et du chaos qu'elle a elle-même provoqués; alors la violence et les haines de ce temps seront transformées en un sentiment durable de fraternité et de paix universelles. Tout ceci sera accompli au sein de l'alliance du Père éternel, l'alliance de Bahá'u'lláh.
(La Maison Universelle de Justice, message de Ridván 1973 aux Bahá'ís du monde)



39. Les Bahá'ís doivent s'attacher fermement à l'idée que la cause est en sécurité dans les mains de Dieu, que l'alliance de Bahá'u'lláh est incorruptible et qu'ils peuvent avoir pleine confiance en la capacité de la Maison Universelle de Justice à oeuvrer avec la sollicitude et sous la protection de la Beauté d'Abhá, à l'abri et sous l'infaillible direction de Sa Sainteté, l'Exalté.
(28 mai 1975, extrait d'une lettre écrite de la part de la Maison Universelle de Justice à un croyant)


VI. LE POUVOIR DE L'ALLIANCE.

40. Aujourd'hui, la puissance qui vibre dans les artères du monde est l'esprit de l'alliance - l'esprit qui est la source de la vie. La fraîcheur et la beauté de la vie deviennent manifestes en quiconque est vivifié par cet esprit; il est baptisé du Saint-Esprit, il renaît, il est libéré de l'oppression et de la tyrannie, de la négligence et de la dureté qui affaiblissent l'esprit, et il atteint à la vie éternelle.
Rends grâce à Dieu de ce que tu es ferme dans l'alliance et le testament, et que tu tournes la face vers le luminaire du monde, Sa Grandeur Bahá'u'lláh.
('Abdu'l-Bahá, cité dans Star of the West, Vol.XIV, n° 7, p.225; octobre 1923)


41. ...Il est indubitablement clair ... que le pivot de l'unité du genre humain n'est rien d'autre que le pouvoir de l'alliance.
Le pouvoir de l'alliance est comme la chaleur du soleil qui stimule et favorise le développement de toutes choses créées sur la terre. De la même manière, la lumière de l'alliance est l'éducatrice de la raison, de l'esprit, du coeur et de l'âme des hommes.
('Abdu'l-Bahá, cité dans Dieu passe près de nous - M.E.B. édition 1976 - p.228)


42. Aujourd'hui, le Seigneur des armées est le défenseur de l'alliance que protègent les forces du royaume; les âmes célestes offrent leurs services, et les anges du ciel la proclament et la propagent au loin. En y réfléchissant avec clairvoyance, nous verrons qu'en dernière analyse toutes les forces de l'univers servent l'alliance.
(Sélections des Ecrits de 'Abdu'l-Bahá - M.E.B. édition 1983 - p.225)


43. ...Aucun pouvoir ne peut éliminer les malentendus, si ce n'est celui de l'alliance. Le pouvoir de l'alliance englobe toutes choses et résout toutes les difficultés, car la Plume de gloire a explicitement déclaré que tout malentendu qui pourrait survenir devrait être soumis au Centre de l'Alliance.
('Abdu'l-Bahá, extrait d'une tablette récemment traduite)


44. N'était la puissance protectrice de l'alliance qui garde la forteresse imprenable de la cause de Dieu, il se formerait parmi les Bahá'ís, en un seul jour, mille sectes différentes comme ce fut le cas dans le passé. Mais, en cette dispensation bénie, afin de garantir la pérennité de la cause de Dieu et d'éviter la dissension au sein de son peuple, la Beauté bénie (que mon âme lui soit sacrifiée!) a rédigé l'Alliance et le Testament par sa plume suprême...
('Abdu'l-Bahá, cité dans Bahá'í World Faith - Wilmette: Bahá'í Publishing trust, 1976 - pp.357-358)


45. ... Plongée par ces actes mêmes (5) dans les mers tourmentées d'incessantes tribulations, pilotée par le puissant bras de 'Abdu'l-Bahá et armée par les initiatives hardies et la vitalité généreuse d'un groupe de disciples cruellement éprouvés, l'arche de l'alliance de Bahá'u'lláh a, depuis lors, poursuivi fermement sa route, dédaignant les tempêtes des cruels revers qui ont fait rage et qui continueront à l'assaillir à mesure qu'elle progressera vers le havre promis de sécurité et de paix.
(Shoghi Effendi, extrait d'une lettre du 21 avril 1933, dans The World Order of Bahá'u'lláh - Selected Letters, 2d rev. ed. - Wilmette : Bahá'í Publishing Trust, 1974 - p.84)


46. L'alliance est l'axe de l'unité du monde de l'humanité, car elle préserve l'unité et l'intégrité de la foi elle-même et l'empêche d'être disloquée par des individus persuadés que seule leur compréhension des enseignements est exacte - un sort qui fut celui de toutes les révélations du passé. En outre, l'alliance est enchâssée dans les Écrits de Bahá'u'lláh lui-même. Ainsi, comme vous le voyez clairement, accepter Bahá'u'lláh, c'est accepter son alliance; rejeter son alliance, c'est le rejeter.
(3 janvier 1982, extrait d'une lettre écrite de la part de la Maison Universelle de Justice à un croyant)


NOTES DE L'ÉDITEUR

(1) Aghsán: les fils et les descendants de Bahá'u'lláh. Afnán: les descendants du Báb.
(2) Lote-Tree dans le texte anglais, dont la traduction est micocoulier. Les caractéristiques de cet arbre des régions chaudes et tempérées consistent en ce qu'on utilise ses feuilles (fourrage), ses fruits (huile) et le bois lui-même pour faire de l'ébénisterie fine (instruments de musique).
(3) 'Abdu'l-Bahá


NOTES DE LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE

(4) Shoghi Effendi n'avait pas d'enfants, et tous les Aghsán survivants avaient brisé l'alliance.
(5) Événements liés à l'introduction de la foi en Occident.


ISBN 2-87203-010-7
(c) Maison d'Éditions Bahá'íes
205, rue du Trône
1050 Bruxelles
D/1547/1988/3
ISBN 2-87203-010-7
Imprimé en Belgique

Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN