Read: 1964 - Ridvan 121


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------
Traduction de courtoisie

LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE
Centre Mondial Bahá'í, Haïfa, Israël
Ridván 121 / 1964

Aux Bahá'ís du monde,

Amis chèrement aimés,

Le processus divinement animé que notre bien-aimé Gardien décrivit en termes si impressionnants, qui a " commencé il y a six mille ans, au début du cycle d'Adam, et qui est destiné à atteindre son objectif suprême au moment où la lumière de la Foi triomphante, brillant de toute sa puissance et de toute sa gloire, inondera et enveloppera la planète entière ", entre maintenant dans sa dixième et dernière phase.

La Croisade de Dix ans, récemment achevée dans une telle flambée de victoire et de réjouissances, constituait la neuvième partie de ce processus. Elle vit la Cause de Dieu bondir en avant, en un puissant effort de dix années au bout desquelles furent jetées les fondations de son Ordre administratif dans le monde, préparant ainsi la voie à l'éveil des masses qui doit caractériser les progrès futurs de la Foi.

Depuis le commencement de cette Dispensation, les commandements les plus pressants de la Parole de Dieu, exprimés successivement par le Báb et par Bahá'u'lláh, ont été d'enseigner la Cause. Selon ses propres paroles, 'Abdu'l-Bahá : " passa ses jours et ses nuits à faire progresser la Cause et à appeler les peuples à servir ". Shoghí Effendí, en accomplissant la mission sacrée qui lui était imposée, instaura l'Ordre administratif de la Foi, déjà implicite dans les Ecrits sacrés, et Il en fit un instrument d'enseignement pour mener à bien, au moyen d'une série de plans successifs, nationaux, internationaux et mondiaux, tout le Plan divin d'Abdu'l-Bahá. Enfin, il a clairement prévu, pour la dixième phase du processus déjà mentionné, phase extrêmement longue, une série de plans qui seront lancés par la Maison Universelle de Justice, et s'étendront sur des époques successives de l'Age de Formation et des Ages d'Or de la Foi.

Le premier de ces Plans est à présent devant nous. Débutant au Ridván 1964, alors que les souvenirs du glorieux Jubilé de 1963 bouillonnent encore dans nos cœurs, il doit, pendant sa carrière de neuf années, être le témoin d'une immense expansion de la Cause de Dieu et d'une participation universelle de tous les croyants à la vie de la Cause.

Au Centre mondial de la Foi, les tâches de ce Plan comprennent : publication d'un résumé et d'une codification du Livre le plus saint, le Kitáb-i-Aqdas ; rédaction de la constitution de la Maison Universelle de Justice, développement de l'Institution des Mains de la Cause de Dieu, en consultation avec le Corps des Mains de la Cause, en vue de 1'extension à venir de ces deux fonctions : protection et propagation ; continuation de la collation et de la classification des Ecritures sacrées bahá'íes, ainsi que des Ecrits de Shoghi Effendi ; poursuite des efforts en vue de l'émancipation de la Foi des entraves de l'orthodoxie religieuse, et de sa reconnaissance comme religion indépendante ; préparation d'un plan convenable pour le développement et 1'embellissement de toute l'étendue des propriétés bahá'íes entourant les tombeaux sacrés ; agrandissement des jardins actuels du Mont Carmel ; développement des relations entre la Communauté bahá'íe et les Nations-Unies ; organisation de conférences océaniques et inter-continentales ; coordination des plans mondiaux pour commémorer, en 1967/68, le Centenaire de la Proclamation de Bahá'u'lláh aux rois et aux souverains, proclamation centralisée dans la Súry-i-Mulúk, révélée à Andrinople.

À l'échelle de la Communauté mondiale, le Plan comporte : ouverture de 70 territoires vierges et réintégration de 24 autres ; augmentation du nombre des Assemblées Spirituelles Nationales, piliers qui soutiennent la Maison Universelle de Justice, portant celles-ci à 108, soit neuf fois le nombre des A.S.N. qui s'engagèrent dans la première Croisade mondiale historique, en 1953 ; accroissement des Assemblées Spirituelles Locales au-dessus de 13.700, A.S.L. éparpillées à travers les territoires et les iles du monde, et dont au moins 1.700 devront étre incorporées ; multiplication des localités où résident des Bahá'ís jusqu'à un nombre dépassant 54.000 ; construction de deux autres Mashriqu'l-Adhkár, l'un en Asie et l'autre en Amérique latine ; acquisition de 32 Facultés d'enseignement, 52 Hazíratu'1-Quds nationaux, 54 terrains de dotation nationale, et de 62 emplacements pour la construction future de Temples ; large amplification de la reconnaissance des jours sacrés et des Certificats de mariage bahá'í ; traduction de la littérature dans 133 autres langues et enrichissement de cette littérature dans les langues principales comprenant déjà des traductions ; établissement de 4 nouveaux Trusts bahá'ís de Publication ; enfin, immense accroissement des ressources financières de la Foi.

Le développement vigoureux de la cause exige que cette grande expansion s'accompagne d'efforts consacrés de la part de chaque croyant, pour enseigner, vivre la vie bahá'íe, contribuer au Fonds et, en particulier, d'un effort persévérant pour comprendre de plus en plus la signification de la Révélation de Bahá'u'lláh. Selon les paroles de notre bien-aimé Gardien : "une chose, une seule chose assurera infailliblement le triomphe incontestable de cette Cause sacrée, à savoir, le degré auquel notre propre vie intérieure et notre caractère personnel reflèteront, dans leurs différents aspects, la splendeur de ces principes éternels proclamés par Bahá'u'lláh".

Expansion et participation universelle sont les deux objectifs de cette phase initiale de la seconde époque du Flan divin, et tous les buts assignés aux 69 Communautés Nationales convergent vers ces deux objectifs.

Le processus de coopération entre les A.S.N., déjà amorcé par le bien-aimé Gardien, sera appliqué, au cours de ce plan, à plus de 200 projets distincts et, développé davantage, pourra assumer une grande importance dans les phases futures de l'Age de Formation.

Une fois de plus, chers amis, nous entrons dans la bataille, mais avec une armée incomparablement plus grande que celle engagée dans la Croisade mondiale en 1953. A cette petite force de 12 Communautés nationales, devenues maintenant des vétérans, se sont ajoutées 57 Légions nouvelles, chacune étant sous l'égide d'une A.S.N., et chacune destinée à devenir un vétéran de cette campagne et des suivantes. Cette Croisade commença avec un peu plus de 600 A.S.L. dont la plupart étaient situées en Perse, en Amérique du Nord et en Europe ; actuellement, les fronts intérieurs comprennent près de 4600 A.S.L. dispersées à travers les continents et les îles de la terre.

Nous commençons ce plan avec une force acquise considérable que démontrent, par exemple, l'éclosion, depuis le Ridván dernier, de plus de 4000 nouveaux Centres et de 13 A.S.N. ainsi que, dans quelques pays, une entrée par troupes entières dans la Cause de Dieu, entrée prédite par 'Abdu'l-Bahá et qu'Il attendait si ardemment. Les Portes-Flambeaux de ce plan de neuf ans sont ces mêmes personnes divinement choisies, ces âmes éprouvées et victorieuses qui portèrent l'étendard de la Croisade mondiale, les Mains de la Cause de Dieu, dont les avis et les conseils ont été inestimables dans l'élaboration de ce plan. Soutenues par leurs " délégués, assistants et conseillers ", les Membres des Conseils auxiliaires, Elles inspireront et protégeront l'armée de Dieu ; elles guideront, par-delà toute violation, et soutiendront, jusqu'au terme des ressources disponibles, ces Communautés qui luttent sur des terrains pierreux et réfractaires, de façon à ce qu'en 1973, une Communauté mondiale victorieuse, solidement constituée, organiquement unie, consacrée au service de Dieu et au triomphe final de sa Cause, puisse entreprendre les célébrations dignes du Centenaire de la Révélation du Très-Saint Livre.

Aussi, que chacune des 69 communautés se saisisse de ses devoirs, qu'elle considère immédiatement comment remplir ceux-ci au mieux, pendant le court délai attribué, et qu'elle soulève sa troupe de pionniers, qu'elle se consacre à une tâche assidue et qu'elle s'adonne à sa mission. L'occasion présente est magnifique.

En effet, quelles que soient les convulsions que l'obstination d'un âge matérialiste et athée puisse encore déchaîner dans le monde, si douloureux puissent être les effets dûs à " 1'enroulement du présent ordre de choses " sous l'action des plans et des efforts de la Communauté du Plus-Grand Nom, nous devons saisir les occasions de l'heure et avancer, avec la certitude que toutes choses sont entre ses Mains puissantes, et que, si seulement nous jouons notre rôle, une victoire complète et inconditionnelle sera inévitablement la nôtre.


LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE.




Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN