Read: 1967 - Ridvan 124


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------
Traduction de courtoisie

MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE
Centre mondial bahá'í, Haïfa, Israël.
Ridván 124 / 1967


Aux bahá'ís du monde entier

Amis bien-aimés,

A l'issue de la troisième année du Plan de neuf ans, notre reconnaissance émue va de tout cœur à Bahá'u'lláh pour les faveurs divines par lesquelles Il a manifestement soutenu et confirmé sans relâche les efforts dévoués de ses serviteurs sous tous les cieux, et, sans hésitation aucune, nous affirmons notre confiance dans la communauté du Plus Grand Nom, qui peut et veut remporter une victoire totale par sa détermination et ses efforts empreints de sacrifice.

L'année dernière, nous avions lancé un appel pour, former en 1967 onze nouvelles Assemblées Spirituelles Nationales. Toutes ces Assemblées seront élues pendant la période de Ridván. Nous accueillons avec beaucoup de joie les Assemblées Spirituelles Nationales des bahá'ís d'Algérie et de Tunisie, avec siège à Alger ; de la République du Cameroun, avec siège à Victoria ; du Swaziland, du Lesotho et du Mozambique, avec son siège à Mbabane ; de Zambie avec siège à Lusaka ; de Belize, avec son siège à Belize ; des Iles Vierges et Sous-le-Vent (Leeward & Windward, Antilles), avec siège à Charlotte Amalie ; de l'Arabie du Sud-Est, avec siège à Bahrayn ; du Laos, avec siège à Vientiane ; du Sikkim, avec siège à Gangtok ; de Taiwan, avec siège à Taipeh ; des Iles Gilbert et Ellice, avec siège à Tarawa. Le Centre mondial de la Foi sera représenté à chacune des Conventions nationales par une Main de la Cause de Dieu, qui présentera un message de la Maison Universelle de Justice accueillant les nouvelles communautés nationales et leur remettant leur part à accomplir des buts du Plan de neuf ans.

En ce Ridván, quatre-vingt-une des 108 Assemblées Spirituelles Nationales et plus de six mille des 13737 Assemblées Spirituelles Locales prévues pour 1973, auront été établies ; on annonce 28217 localités sur un total de 54102 à atteindre en 1973 ; quinze d'entre les soixante-cinq enregistrements d'Assemblées nationales ont été atteints ; dix-sept des cinquante-deux Hazíratu'l-Quds nationaux, sept des soixante-deux terrains pour temples, treize des cinquante-quatre dotations nationales, quatorze des trente-deux instituts d'enseignement ont été acquis ; 123 enregistrements d'Assemblées locales sur les 973 prévus ont été réalisés ; l'acquisition de 24 Hazíratu'l-Quds locaux en Inde, dix-sept au Kenya, neuf en Ouganda, deux en Afrique du Sud, deux en Turquie et un certain nombre dans la République démocratique du Congo-Kinshasa a été conclue, tandis que du terrain pour huit autres a été acheté au Kenya, quatre au Cameroun, deux au Pakistan et un à l'Ile Maurice ; dans huit pays, des dotations locales supplémentaires aux buts du Plan ont été acquises.

L'Islande, la Corée, le Libéria, le Grand Duché du Luxembourg et la Rhodésie reconnaissent maintenant le certificat de mariage bahá'í ; la République dominicaine, la Guyane, Hawaii, l'Islande, l'Italie, le Kenya et le Luxembourg reconnaissent les jours fériés bahá'ís. Une Ecole d'été a été ouverte au Libéria et une autre, non prévue au Plan, au Canada, du terrain pour d'autres écoles d'été a été acquis en Argentine, en Ethiopie et aux Iles Samoa. Vingt-cinq nouveaux idiomes ont été ajoutés à la liste des langues dans lesquelles des publications bahá'íes sont disponibles, ce qui porte le total à 397. Le nombre de territoires ouverts maintenant à la Foi a atteint le chiffre de 311, avec les nouvelles régions où des bahá'ís se sont récemment établis soit l'Archipel de Chiloé, Bonaire, Iles Phœnix et Saint Martin, et deux nouveaux territoires supplémentaires à ceux prévus au Plan, c'est-à-dire l'Ile de Melville, en Australasie et celle de Montserrat, dans les Antilles (Windward).

Après des difficultés prolongées, l'Assemblée Spirituelle Nationale d'Iran a enfin été en mesure de prendre possession de la forteresse historique de Chihríq, cette citadelle triste et solitaire qui devint la dernière résidence terrestre du Báb, et de laquelle Il fut conduit vers son martyre à Tabríz. La réalisation de la reconnaissance tant espérée de la Foi en Italie constitue une magnifique victoire qui a pour résultat non seulement l'enregistrement de l'Assemblée Spirituelle Nationale, mais aussi celui de toutes les Assemblées Spirituelles Locales en Italie et la possibilité d'établir la Maison d'éditions de cette Assemblée Spirituelle Nationale. En Islande, la foi bahá'íe a été reconnue comme une des religions de cette île. Ceci permettra l'enregistrement de l'Assemblée Spirituelle Locale de Reykjavik, mais aussi à son président d'effectuer des mariages et des enterrements bahá'ís, d'exempter la Foi de certains impôts, d'observer les jours fériés bahá'ís et de préparer le chemin en vue de l'enregistrement de. L'Assemblée Spirituelle Nationale de ce pays quand elle sera formée. Le nombre total des Assemblées Spirituelles Locales, des groupes et localités prévus au Plan pour 1973 a déjà été atteint dans cinquante-trois territoires et îles sous 1a direction de vingt-six Assemblées Spirituelles Nationales ; cinq territoires ont formé le nombre requis d'Assemblées Spirituelles Locales et sept ont atteint le nombre de localités qui leur a été assigné.

Depuis que l'appel a été lancé l'an dernier, l'enseignement itinérant international touchant aux cinq continents et presque toutes les communautés nationales a été entrepris. Soixante dix-huit projets ont été réalisés en Europe, quarante-trois en Amérique, vingt-sept en Asie, vingt-cinq en Australasie, ce qui représente avec ceux d'Afrique un total de quelque deux cents projets. Il faut espérer que cette activité stimulante, si chère au cœur du bien-aimé Maître, s'étendra constamment,

A la base de toutes ces réalisations concrètes, il y a une activité constante à travers le monde dans le domaine de l'enseignement et de l'administration comme un mouvement perpétuel comparable à la houle de la mer, qui, au sein de la communauté bahá'íe, est la véritable raison de sa croissance. Les Assemblées Spirituelles Nationales et Locales font face à des problèmes difficiles ; elles élaborent de nouveaux plans ; elles assument leurs responsabilités dans le cadre de communautés qui croissent en nombre et en sagesse ; des comités s'efforcent d'atteindre les buts ; la jeunesse bahá'íe se voue avec empressement et dévouement à des activités ; des bahá'ís, individuellement, et leur famille fournissent leur part d'efforts pour la Cause en donnant le Message, organisant une réunion - tous ces fidèles services attirent la bénédiction de Bahá'u'lláh et, plus ils sont soutenus par la prière et une intense consécration, plus ils s'étendent et libèrent dans le monde une charge spirituelle à laquelle aucune force sur terre ne peut résister et qui, en définitive, produira le triomphe total de la Cause. C'est de cette vitalité organique de la Foi, qui se ressent avec tant de plaisir au Centre mondial, que nous aimerions partager l'immense joie avec chaque croyant.

Au Centre mondial de la Foi, la codification du Kitáb-i-Aqdas et la collation d'autres Textes importants continuent. Le travail très important qui consiste à préparer la Constitution de la Maison Universelle de Justice est en bonne voie. L'entretien et l'extension des jardins entourant les Sanctuaires sacrés à Haïfa et à Bahjí continuent. La publication du volume XIII de l'encyclopédie " The Baha'i World " a été entreprise ; cet ouvrage s'étend sur les activités de la Foi pendant neuf ans, de 1954 à 1963, soit presque la période entière du Plan décennal, et il comprend un article étendu sur le bien-aimé Gardien dû à Amatu'l-Bahá Rúhíyyih Khánum. Le programme échelonné de nos rapports avec les Nations Unies est activement poursuivi. Une autre réalisation importante supplémentaire consiste en l'établissement d'un Centre audiovisuel bahá'í international chargé de fournir du matériel d'enseignement et d'approfondissement à toutes les Assemblées Spirituelles Nationales et de conserver et répertorier ce matériel audiovisuel.

Pendant toute l'année, les services rendus par nos bien-aimées Mains de la Cause ont brillé d'un éclat infaillible. Les encouragements constants qu'elles prodiguent aux Assemblées Spirituelles Nationales et aux croyants de partout pour les inciter à poursuivre les buts du Plan et à acquérir une meilleure compréhension de la véritable signification de la Révélation de Bahá'u'lláh, contribuent grandement aux progrès du Plan et influencent profondément l'évolution de la communauté bahá'íe. Ces quelques croyants consacrés et intrépides qui sont entrés dans l'histoire par leur nomination à ce haut ministère, constituent véritablement le précieux héritage que nous a laissé le bien-aimé Gardien ; et, tandis que les années s'écoulent, l'honneur et le respect qui leur est dû en vertu de leur rang élevé augmentent, et l'affection et l'admiration que suscitent leurs fidèles services s'ancrent plus profondément chez les amis.

Pour répondre à certaines nécessités, deux changements ont été opérés dans la disposition des Mains cette année. La Main de la Cause, M. John Robarts, est retournée dans l'Hémisphère Ouest avec affectation spéciale au Canada, d'où il est natif, et la Main de la Cause, M. William Sears est retourné en Afrique. D'autre part, nous sommes heureux d'annoncer que la Main de le Cause, M. Tárázu'lláh Samandarí, dont les yeux furent réjouis par sa rencontre avec Bahá'u'lláh, représentera la Maison Universelle de Justice à la Conférence intercontinentale de Chicago, pour remplacer la Main de la Cause, feu M. Leroy Ioas.

Sur le plan international, le grand projet de construction du temple panaméen a commencé par le choix d'un modèle présenté par un architecte anglais, M. Peter Tillotson. M. Robert McLaughlin, ancien membre de l'Assemblée Spirituelle Nationale des Etats-Unis et doyen émérite de l'Ecole d'Architecture de l'Université de Princeton, a été nommé conseiller architectural de la Maison Universelle de Justice pour la construction de ce temple. A noter qu'il fut membre du Comité technique pour la construction intérieure du premier temple occidental Wilmette. MM. McLaughlin et Tillotson se sont déjà rendus sur les lieux et travaillent en étroite collaboration. Des images et des plans du nouveau Temple seront bientôt publiés et les amis seront tenus au courant des progrès dons la construction de cette Maison d'adoration " située entre deux grands océans ", une région géographique dont 'Abdu'l-Bahá souligna l'importance à venir et d'où les enseignements une fois établis " uniront l'est et l'ouest, le nord et le sud ".

Le brillant exploit qu'avaient réalisé les pionniers au cours de la deuxième année du Plan est en train de produire ses effets bienfaisants, mais il faut toujours davantage de pionniers de manière urgente, et il en faudra aussi par la suite, dans toutes les parties du monde, pour consolider et développer la Foi dans les territoires récemment conquis de même dans ceux où la Foi a été établie à nouveau pendant les premières années du Plan. Les besoins immédiats se chiffrent à 209 pionniers qui devront s'établir dons quatre-vingt-sept territoires mentionnés sur 1a liste ci-jointe. C'est pourquoi un appel est maintenant lancé dans le but d'accomplir rapidement cette tâche. Chaque croyant peut servir dans ce domaine hautement méritoire et tous ceux qui se sentent pressés de répondre à cet appel sont priés d'étudier la liste des territoires ci-jointe et d'adresser leurs offres à leur Assemblée Spirituelle Nationale. De plus amples détails quant aux besoins dans chacun des territoires en question ont été envoyés aux Assemblées Spirituelles Nationales et aux Comités des pionniers.

Les besoins constants en pionniers, de même que la proclamation mondiale vers laquelle nous nous dirigeons, portant de manière impérative notre attention, dans chaque continent, vers les fronts intérieurs, car ils constituent les ressources en effectifs et en expérience administrative, c'est-à-dire les bases solides desquelles toute expansion prend son essor, dans son propre pays et à l'étranger. Le plus grand accroissement en nombre d'Assemblées Spirituelles Locales, de groupes et de croyants est nécessaire sur les fronts intérieurs et ces tâches doivent être conduites vigoureusement. Quelques Assemblées Spirituelles Nationales ont programmé ces buts importants en fixant un certain nombre à atteindre chaque année, permettant d'aborder les buts totaux de manière planifiée et progressive. Cette poursuite systématique et résolue des buts indigènes est vivement recommandée.

Les besoins pressants et croissants du Fonds bahá'í sont portés à l'attention de tous les croyants. Il y a actuellement de grands projets qui sont en voie d'accomplissement ou qui restent à entreprendre, projets qui exigent de très grandes sommes d'argent s'ils doivent être réalisés. Le temple panaméen - le premier des deux temples prévus au Plan de neuf ans - l'embellissement et l'extension du Centre mondial lui-même, qui entraînent une augmentation nécessaire et inévitable des facilités servant les besoins croissants de la Foi ; le soutien accordé dans de nombreuses parties du monde au programme d'enseignement d'importance vitale ; l'établissement et le développement des nouvelles Assemblées Spirituelles Nationales - toutes ces tâches sont autant de raisons urgentes pour que les amis de partout accordent leur assistance par des contributions régulières et empreintes de sacrifice. Si l'inflation s'étend de par 1e monde, l'augmentation du coût de la vie est compensée, du moins dans les pays riches, par une augmentation correspondante des revenus personnels. Les dépenses du Fonds bahá'í sont immanquablement et sérieusement affectées par cette situation inflationnaire ; on ne peut y remédier que par des contributions à la fois plus élevées et provenant d'un nombre plus élevé de donateurs. La Maison de Justice croit que les besoins financiers de la Cause devraient être comblés par la participation universelle des donateurs ; elle invite avec empressement les Assemblées Spirituelles Nationales et Locales de s'atteler vigoureusement à ce but et en faisant preuve d'imagination, tout en rappelant aux amis comment le bien-aimé Gardien a supplié chaque croyant " d'offrir sans hésitation, chacun selon ses propres moyens, sa part sur l'autel du sacrifice pour la Foi ". Le fait que nous seuls, bahá'ís, pouvons contribuer financièrement à la Cause constitua notre gloire et ce qui nous stimule.

Alors que nous nous approchons de la troisième phase du Plan de neuf ans, la perspective d'occasions captivantes s'ouvre à nous, à même de faire tressaillir de joie le cœur de tout ardent adepte de Bahá'u'lláh. Voici plus d'un siècle que nous travaillons laborieusement à l'enseignement de la Cause ; des sacrifices héroïques, des services dévoués, des efforts prodigieux ont été consentis pour établir les avant-postes de la Foi dans les principaux pays, territoires et îles du globe et pour ériger la charpente de l'ordre administratif autour de la planète. Mais la Foi de Bahá'u'lláh demeure encore inconnue de la plupart des hommes. Maintenant, en fin de compte, la communauté mondiale du Plus Grand Nom est appelée à lancer à l'échelle du globe et pour chaque couche de la société, une proclamation soutenue et intensive du message rédempteur qui annonce que le Promis est venu et que l'unité et bien-être de la race humaine constituent le but de sa Révélation. Cette campagne longue quant aux efforts qu'il faudra déployer pour la soutenir, commençant en octobre prochain pour commémorer le centenaire du retentissement des " notes d'ouverture " de la propre proclamation de Bahá'u'lláh et gagnant en importance pendant tout le reste du Plan de neuf ans, cette campagne pourrait bien devenir le fer de lance d'autres plans qui seront lancés continuellement jusqu'à ce que l'humanité reconnaisse et acclame avec reconnaissance son Rédempteur et son Seigneur. Il y a cent ans, Bahá'u'lláh lui-même s'adressa aux rois, aux dirigeants, aux chefs religieux et aux peuples de la terre. La Maison Universelle de Justice estime qu'il est de son devoir sacré de porter le Message à l'attention des dirigeants du monde actuel. C'est pourquoi elle leur remettra sous forme d'un livre l'essence de l'appel de Bahá'u'lláh. Sous le titre de La Proclamation de Bahá'u'lláh, une édition spéciale sera remise aux Chefs d'Etat ou début de la période de proclamation ; une édition générale sera disponible pour les amis en anglais, français, allemand, italien et espagnol.

Les Mains de la Cause de Dieu Amatu'l-Bahá Rúhíyyih Khánum, Ugo Giachery, Tárázu'lláh Samandarí, 'Alí Akbar Furútan, Paul Haney, Abu'l Qasim Faizi, qui représenteront la Maison Universelle de Justice aux Conférences intercontinentales d'octobre respectivement à Panama, Sydney, Chicago, Kampala, Francfort et à la Nouvelle-Delhi, se réuniront au Centre mondial en septembre, quelques jours avant la Fête de Mashíyyat. Les membres de la Maison de Justice joindront aux supplications des Mains les leurs au Sépulcre de Bahá'u'lláh à Bahjí et se réuniront avec elles au Manoir pour des consultations. De cet endroit sacré, ces Mains de la Cause feront un pèlerinage spécial au nom de tout le monde bahá'í à Andrinople où la Súriy-i-Mulúk a été révélée. Cent ans après l'événement historique qu'elles vont commémorer, elles se réuniront le 27 septembre dans la Maison de Bahá'u'lláh pour prier et méditer, tandis qu'au même moment les membres de la Maison Universelle de Justice, dans le Très Saint Sépulcre à Bahjí, procéderont à la même commémoration et prieront pour le succès des Conférences et du programme de proclamation. Le monde bahá'í tout entier commémorera entre les Conférences et Ridván 1968, le centenaire de l'ouverture de cette merveilleuse période de l'histoire humaine qui vit la Grâce divine inonder à profusion les hommes de ses trésors et s'ouvrir les portes du Royaume, faisant découvrir à tous ceux qui savaient voir un ciel nouveau et une terre nouvelle et la nouvelle Jérusalem qui descendait du Ciel.

Sitôt après la Fête de Mashíyyat, les Mains de la Cause se rendront d'Andrinople au lieu de leur Conférence, chacune d'elles emportant avec elle en précieux dépôt une photographie de la Beauté bénie, que chacun des participants aux Conférences pourra avoir le privilège de voir. Ces distinguées Mains s'adresseront en leur nom propre à la Conférence où elles sont déléguées et elles apporteront à chaque Conférence un message de la Maison Universelle de Justice qu'elles représentent.

Ces six conférences réunies pour commémorer l'ouverture de la Proclamation de Bahá'u'lláh et pour inaugurer une période de proclamation de son message par l'entière compagnie de ses fidèles, démontreront indubitablement à nouveau l'esprit joyeux qui règne lors de telles réunions entre amis et elles les renforceront dans leur détermination de saisir chaque moyen et occasion à leur portée pour faire retentir l'appel divin. Honorées par la présence des Mains de la Cause, points focaux de l'amour et des prières des amis de partout, aimants attirant les forces spirituelles que seules peuvent affermir leur travail, ces Conférences, il faut l'espérer avec confiance, seront de puissantes sources d'unité, d'enthousiasme spirituel et de préparation réaliste. Les Assemblées Spirituelles Nationales sont appelées à veiller à ce qu'elles soient représentées à la Conférence de leur continent de sorte qu'elles puissent partager leurs plans de proclamation avec d'autres Assemblées Spirituelles Nationales et discuter avec elles les buts qui restent du Plan de neuf ans.

A tous ces amis, dans de nombreux pays, qui souffrent à des degrés divers de restrictions et d'oppression qui les empêcheront totalement ou en partie de procéder à des commémorations publiques et à la proclamation qui doit suivre, nous envoyons un message particulier d'amour et de réconfort. Nous leur disons l'affection et l'admiration que leur portent leurs coreligionnaires qui, en signe de reconnaissance pour leur plus grande liberté, sont résolus à faire retentir une proclamation du divin Message à telle fin qu'elle pourrait ouvrir la voie de l'émancipation de la totalité de la communauté de la Foi.

La proclamation à l'échelle mondiale, l'océan inconnu sur lequel nous allons nous embarquer, ajoutera une dimension nouvelle à notre travail, une dimension telle que si elle se développe, elle complétera et renforcera le double processus d'expansion et de consolidation. Cette méthode d'enseigner qui surgit sitôt après l'édification de la charpente de l'ordre administratif, pourrait bien constituer le moyen de faire progresser le travail vital de la consolidation et la mise en valeur de la sagesse d'enseigner accumulée en cent ans, d'autant plus que le bien-aimé Gardien nous a appris à concevoir une activité systématique et planifiée. C'est pourquoi cette activité doit devenir partie intégrante de notre travail habituel dans ces pays où nous sommes libres de diffuser notre religion ; elle doit figurer dans nos budgets, être attribuée aux comités nationaux et locaux pour qu'ils l'étudient et l'exécutent et avant tout être coordonnée avec les programmes mis en train en vue d'atteindre les buts du Plan de neuf ans. Chaque effort de proclamation doit être soutenu par l'enseignement, particulièrement au niveau local où les annonces publiques devraient être faites parallèlement à de tels efforts. Cette coordination est essentielle, car rien ne serait plus décourageant pour des milliers de gens que d'entendre parler de la Foi et de ne pas savoir où s'adresser pour de plus amples renseignements.

Le bien-aimé Gardien a écrit : " S'efforcer d'obtenir une meilleure compréhension de la signification de la Révélation prodigieuse de Bahá'u'lláh, j'en suis fermement convaincu, reste la première obligation et l'objet des efforts constants de chacun de ses loyaux adhérents. " Cette affirmation place chaque croyant devant l'obligation de s'approfondir solidement dans la Cause. C'est pourquoi nous aimerions commenter la nature de cet approfondissement plutôt que son avantage.

Une connaissance détaillée et précise de la structure actuelle de l'Administration bahá'íe ou des statuts des Assemblées Spirituelles Nationales ou Locales, ou encore des nombreuses et diverses applications du droit bahá'í dans les différentes circonstances qui prévalent autour du monde, quoique précieuse en elle-même, ne peut pas être considérée comme le genre de connaissance qu'on se propose en parlant d'approfondissement. Il s'agit plutôt d'une compréhension plus claire du dessein de Dieu pour l'homme, et plus particulièrement de son but immédiat tel qu'il est révélé et ordonné par Bahá'u'lláh, un objectif aussi éloigné que possible des concepts actuels du bien-être et du bonheur de l'homme. Nous devrions constamment être sur nos gardes de crainte que le clinquant et le faux éclat d'une société opulente ne nous amènent à concevoir que de superficiels accommodements au monde moderne envisagés par des mouvements humanitaires ou publiquement proclamés dans la politique des hommes d'Etat éclairés - tels que la participation de tous les membres de la race humaine aux bénéfices d'un haut niveau de vie, de l'éducation, des soins médicaux, des connaissances techniques - accompliront d'eux-mêmes la mission glorieuse de Bahá'u'lláh. Il en va bien autrement.

Ces choses nous seront données en plus lorsque nous chercherons le Royaume de Dieu ; elles ne constituent pas les objectifs pour lesquels le Báb donna sa vie, Bahá'u'lláh supporta des souffrances que nul avant Lui n'avaient connues, le Maître et après lui le Gardien firent face à leurs épreuves et afflictions avec une force d'âme surhumaine. Leur vision est bien plus profonde et fondamentale ; elle pénètre la raison même de la vie de l'homme. Nous ne saurions mieux faire, a ce sujet, que d'attirer l'attention des amis sur certains thèmes traités par Shoghi Effendi dans son exposé tranchant " Le but d'un nouvel ordre mondial ". " Le principe de l'unité de l'humanité ", écrit-il, " implique un changement organique dans la structure de la société contemporaine, un changement tel que le monde n'en a pas vu de pareil. " Faisant allusion aux " changements historiques qui constituent les événements marquants dans l'histoire de la civilisation humaine ", il précise " qu'ils ne peuvent être considérés que comme des ajustements subsidiaires préparant cette transformation d'une majesté et d'une magnitude incomparables que l'humanité doit expérimenter en cet âge. " Dans un autre écrit, il définit la civilisation qui sera établie par Bahá'u'lláh comme une " civilisation d'une plénitude de vie telle que le monde n'a jamais vue et ne peut encore concevoir. "

Amis bien-aimés. Voilà le thème que nous devons chercher dans nos efforts en vue d'approfondir la Cause. Quel est le dessein de Bahá'u'lláh pour la race humaine ? Dans quel but se soumit-Il aux épouvantables cruautés et indignités qui lui furent infligées ? Qu'entend-Il par " une nouvelle race d'hommes " ? Quels sont les profonds changements qu'Il va produire ? Les réponses se trouvent dans les Ecrits sacrés de notre Foi et dans l'interprétation qu'en donnent 'Abdu'l-Bahá et notre bien-aimé Gardien. Que les amis se plongent dans cet océan, qu'ils organisent des classes d'études régulières pour leur examen constant et, pour renforcer leur effort, qu'ils se souviennent consciencieusement des exigences de la prière quotidienne et de la lecture de la Parole divine qui sont imposés aux bahá'ís par Bahá'u'lláh.

Ces efforts dévoués de la part des amis en vue de s'approfondir dans la Cause sont rendus nécessaires par le programme de proclamation qui approche. Lorsqu'il commencera à donner des fruits, une attention toujours plus soutenue sera portée aux revendications de Bahá'u'lláh et il faudra s'attendre à de l'opposition. " Combien grande, combien immense est la Cause " a écrit le Maître. " Combien violent est le massacre de tous les peuples et races de la terre. Avant longtemps, on entendra de loin et de près la clameur de la multitude à travers l'Afrique et l'Amérique, le cri de l'européen et du Turc, la plainte de l'Inde et de la Chine. Ils se lèveront tous pour résister de toutes leurs forces à Sa Cause. C'est alors que les chevaliers du Seigneur, assistés de la grâce venue d'En-haut, fortifiés par la foi, soutenus par le pouvoir de la compréhension et renforcés par les légions du Covenant, se lèveront et rendront manifeste la vérité de ce verset " Voyez la confusion qui s'est abattue sur les rangs des vaincus ! ".

Attentifs aux nombreuses expressions de l'amour divin enchâssées dans nos Ecritures et conscients de la nature extraordinaire de la, crise avec laquelle l'humanité est confrontée, nous faisons appel aux amis pour qu'ils prennent à nouveau conscience des grandes choses qui sont attendues de nous en ce jour. Nous rappelons que la Beauté bénie, Bahá'u'lláh, de même que son " Bien-aimé " avant Lui et qu' 'Abdu'l-Bahá après Lui ont supporté leurs souffrances en ce monde de sorte que le genre humain puisse être libéré des attaches matérielles et " qu'il atteigne la véritable liberté ", " qu'il prospère et s'épanouisse ", " atteigne la félicité et soit transporté de joie ". Et nous prions afin que les efforts des amis puissent contribuer à ce que cette gloire et cette félicité soient rapidement atteintes.


LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE


LISTE DE 67 TERRITOIRES OÙ IL FAUT 209 PIONNIERS


Remarque : cette liste ne comprend pas les 29 territoires qui dépendent de circonstances favorables pour y établir la Foi et le chiffre de 209 pionniers s'étend à 25 projets en voie d'achèvement.


AFRIQUE (35)

Botswana, Cameroun, Cape Verde (îles), République Centrafricaine, Chagos (archipel), Comores, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasa, Corisco (îles), Dahomey, Fernando Po (îles), Côte française des Somalis, Gambie, Ghana, Guinée, Côte d'Ivoire, Lesotho, Libye, Madagascar, Malawi, Nigeria, Réunion (île de la), Rhodésie, Sao Tomé & Principe (îles), Seyche1les, Somalie, Afrique du Sud, Sahara espagnol, Soudan, Swaziland, Tanzanie (continentale), Ouganda, Haute-Volta, Zambie, Zanzibar

AMERIQUE (23)

Anticosti (île), Argentine, Barbuda, Belize, Bolivie, Brésil, Cap Breton République Dominicaine, Equateur, Franklin, Guatemala, Honduras, Magdalen (île), Martinique, Mexique, Mocha (île), Panama, Paraguay, Pérou, St.Laurent (île), St.Pierre et Miquelon (île), Réserve Seri (Tiburon), Venezuela


EUROPE (5)

Autriche, Grèce, Hébrides int., Luxembourg, Spitzberg

ASIE (13)

Afghanistan, Ahsa, Al-Masirah, Cambodge, Ceylan, Imroz (île), Indonésie, Kuria Muria (île), Laos, Maldive (îles), Marmara, Philippines, Thaïlande


AUTRALASIE (11)

Samoa (terr.américain), Bathurst (île), Caroline (île), Cocos (île), Fidji, Marquise (îles), Nouvelle-Calédonie, Nouvelles-Hébrides, Archipel des Tuamotu, Tonga (île), Samoa Ouest


ANNEXE AU MESSAGE DE LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE Ridván 1967/124.

Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN