Read: 1994 - Ridvan 151


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------
Traduction de courtoisie

MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE
Centre mondial bahá'í, Haïfa, Israël.
Ridván 151 / 1994


Aux Bahá'ís du monde,

Amis chèrement aimés,

Voici maintenant derrière nous une année du Plan de trois ans, année durant laquelle l'agitation du monde a engendré dans les cœurs et les esprits l'espoir comme la crainte, l'optimisme comme le désespoir, l'admiration du courage des peuples comme la honte devant la cruauté où peut sombrer l'humanité. Au milieu de ces épreuves, les disciples de Bahá'u'lláh avancent résolument, avec une vision claire et en toute confiance, dressant la structure du Royaume de Dieu, emplissant la société d'un nouvel esprit, et démontrant à tout le monde l'effet revivifiant des Enseignements divins.

Au Centre mondial, le 23 mai vit le commencement d'une nouvelle période de cinq ans pour les membres du Centre International d'Enseignement. Lors de notre première réunion commune, nous avons applaudi les nombreuses initiatives qu'il avait poursuivies durant la période précédente et l'avons exhorté à les développer davantage. Importante parmi ces initiatives fut la direction d'ensemble donnée aux Conseillers continentaux de promouvoir la consultation aux niveaux local et national, au sein des institutions et parmi les croyants, conduisant ainsi à amorcer et entretenir des processus de croissance dans la communauté bahá'íe. La clarification progressive des différentes approches du travail d'enseignement en fut une autre. Au cours de l'année, ces actions ont intensifié l'élan que donnaient au développement de la Foi et de ses institutions les Conseillers, les membres du Corps auxiliaire et leurs assistants, renforçant ainsi le discernement et l'encouragement qu'ils procurent aux Assemblées Nationales et Locales et aux croyants individuels.

La renommée grandissante de la Foi aux yeux du monde, qui fait tourner l'attention vers le Centre mondial, met en évidence l'importance de terminer les Terrasses du Mausolée du Báb et les bâtiments du Centre administratif mondial de la Cause de Bahá'u'lláh. Depuis l'appel exceptionnel lancé au monde bahá'í de recueillir soixante-quatorze millions de dollars pour ce projet au cours du Plan de trois ans, la réaction a été réconfortante, et nous formulons l'espoir ardent que la continuation de cet esprit de sacrifice verra la rapide réalisation de ce but et assurera le progrès ininterrompu des travaux, attirant vers la Sainte Montagne de Dieu les regards admiratifs des visiteurs comme ceux des habitants.

L'étude du Kitáb-i-Aqdas illumine la vie de la masse des croyants. La compréhension de l'importance du respect des principes de la Foi et de l'obéissance à ses lois se développe. L'application universelle de la loi du Huqúqu'lláh a soulevé une réaction d'enthousiasme. La conscience des amis de leur obligation individuelle d'enseigner la Foi s'accroît. En remplissant leurs responsabilités spirituelles et en apprenant à compter davantage sur les confirmations de Bahá'u'lláh, ils trouvent que leur foi gagne une vitalité nouvelle, et leur cœur une autre confiance. Ce sont là des domaines où l'action de l'individu n'a besoin d'attendre ni encouragement ni aide. Seul, et aidé uniquement par le pouvoir du Tout-Puissant, chaque croyant est mis au défi de développer ces forces spirituelles qui contribueront sans bornes à l'évolution de la communauté.

Les ressources humaines de la Cause sont augmentées de deux façons. Des gens de capacité se sentent poussés à embrasser la Foi, renforçant les rangs de ceux qui servent déjà. Ceux-ci, de leur côté, ont enrichi leur expérience et acquis de plus grandes capacités par une étude plus sérieuse des Enseignements et leur expression en action. Reconnaissant le besoin d'un approfondissement plus systématique de leur compréhension des Enseignements et de leur application dans la société, les amis ont fait davantage usage d'ateliers et d'instituts, avec un succès remarquable. Au cours de l'année qui vient, ces deux processus complémentaires - attirer les gens de capacité et augmenter nos propres compétences - doivent progresser davantage, stimulant ainsi l'action individuelle et le développement harmonieux d'un large éventail d'activités pour la promotion de la Foi.

A mesure que se révèlent les potentialités des croyants individuels, les institutions bahá'íes locales et nationales augmentent aussi leur capacité à encourager la qualité de vie de leurs communautés et à concevoir et exécuter des programmes imaginatifs. Dans bien des endroits, des Assemblées Spirituelles Locales ont collaboré à l'enseignement de la Foi dans une région. De même, des Assemblées Nationales ont élaboré des projets innovateurs pour saisir les occasions que présentaient des évolutions en dehors de la Cause. Parmi quelques exemples de telles activités, dans des champs très différents, il y a le Projet de la lettre ouverte en Albanie ; la réaction à la réceptivité extraordinaire des autorités et de la population générale des républiques Sakha et Buryat en Sibérie : et l'accord signé entre l'Assemblée Spirituelle Nationale des Iles Marshall et le gouvernement local de l'Atoll de Majuro en réponse à la demande des autorités nationales que les bahá'ís assument la responsabilité du fonctionnement de cinq écoles élémentaires publiques.

L'évolution des institutions bahá'íes locales et nationales a rendu possible un degré accru de décentralisation dans l'administration du travail. Pour que ce processus bénéfique s'étende, néanmoins, la condition préalable cruciale dans la plupart des pays est l'amélioration rapide du fonctionnement des Assemblées Spirituelles Locales. Cela requiert l'attention soutenue de tous les croyants. Ces institutions bahá'íes locales, prescrites dans le Kitáb-i-Aqdas lui-même, constituent un réservoir de force et de direction qui amplifiera l'efficacité du travail de la Cause à mesure que s'accroît leur maturité.

Nous vivons au sein de populations qui ont désespérément besoin du Message de Bahá'u'lláh. C'est notre devoir de le présenter avec lucidité et conviction à autant d'âmes possibles. L'obscurité et la souffrance autour de nous sont non seulement les signes d'un besoin, mais nous présentent également une occasion dont nous ne devons pas manquer de nous servir. Transmettre le message n'est qu'un premier pas. Nous devons ensuite nous assurer qu'il est compris et mis en pratique, car, comme nous le lisons dans l'une des lettres écrites au nom du Gardien : " A moins que le public ne voie dans la communauté bahá'íe un vrai modèle, en action, de quelque chose de mieux que ce qu'il a déjà, il ne répondra pas en grands nombres à la Foi ". Lorsque les gens embrassent la Cause, ils devraient alors, au moyen des Enseignements, développer leurs relations les uns avec les autres et avec leurs concitoyens pour réaliser progressivement une véritable communauté bahá'íe, lumière et refuge pour les êtres en déroute.

Après les événements glorieux de l'Age héroïque de la Foi, l'entrée en troupes des peuples du monde dans la Cause de Dieu s'est d'abord produite en Afrique pendant le ministère de Shoghi Effendi, et s'est étendue ensuite à d'autres endroits. Progressivement, les communautés bahá'íes de ces régions apprennent par expérience et développent des méthodes et des programmes qui visent à rassembler ces grands nombres de croyants en communautés qui fonctionnent et à établir de solides bases pour une croissance continue. Pour les soutenir dans leurs efforts, pour aider les bahá'ís d'autres pays à instaurer et maintenir ce processus, et pour dissiper les malentendus qui entourent inévitablement un concept d'un tel défi, une compilation pour " Promouvoir l'entrée en troupes " a été publiée. L'étude et l'application des principes et des approches qui y sont décrits aideront sans aucun doute tous les enseignants et toutes les communautés bahá'íes, que ce soit dans un endroit où l'entrée en troupes est une réalité depuis bien des années ou là où n'en est apparu encore aucun signe. Dans ce dernier cas, ce qui aidera à convaincre les croyants individuels de la réalité et de la validité de ce processus et rendra les communautés bahá'íes capables de se préparer elles-mêmes spirituellement et matériellement à ce déferlement, c'est d'attendre avec impatience son avènement, de prendre les mesures qui en encourageront le commencement, et d'assurer les moyens qui en perpétueront la croissance. L'augmentation remarquable de la collaboration internationale au cours de cette dernière année, l'installation de pionniers, et le flot d'enseignants itinérants ont tissé de manière encore plus serrée l'étoffe de la communauté bahá'íe. Ouvrant la voie pour de tels accomplissements, Amatu'l-Bahá Rúhíyyih Khánum entreprit un voyage difficile pour encourager les croyants et proclamer la Foi, parcourant la Russie ou d'autres pays, anciens membres de l'Union Soviétique, des Etats Baltes à l'ouest jusqu'à la Sibérie à l'est, des républiques d'Asie centrale au sud jusqu'à Saint Pétersbourg et Yatusk au nord.

Ce Ridván, sept conventions nationales d'inauguration auront lieu. Nos représentants à ces événements historiques seront la Main de la Cause Amatu'l-Bahá Rúhíyyih Khánum pour l'élection de l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís du Cambodge à Pnom Penh, ainsi que celle de l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís de Mongolie à Oulan-Bator ; la Main de la Cause 'Alí-Muhammad Varqá pour l'élection de l'Assemblée Spirituelle Régionale des Bahá'ís de Slovénie et de Croatie à Ljubljana ; la Conseillère Lauretta King pour l'élection de l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís du Kazakhstan à Alma-Ata, ainsi que celle de l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís de Kirghizistan à Bichkek ; et le Conseiller Shapoor Monadjem pour l'élection de l'Assemblée Spirituelle Nationale du Tadjikistan à Douchanbé, ainsi que celle de l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís d'Ouzbékistan à Tachkent. L'Assemblée Spirituelle Régionale d'Asie centrale actuelle, avec son siège à Achkhabad, deviendra alors l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís du Turkménistan.

La fin de siècle approche rapidement. Il y a si peu de temps et tant à faire. Nous convions tous les croyants de la Cause de Bahá'u'lláh à consacrer leurs efforts les plus grands aux deux tâches primordiales enseigner la Foi à toutes les âmes assoiffées, et fournir les moyens matériels pour l'achèvement des projets monumentaux en cours sur le Mont Carmel. Quelles que soient les conditions apparentes de l'humanité au cours de l'année qui vient, la communauté bahá'íe doit se renforcer, démontrer plus clairement le caractère distinctif de son mode de vie, s'étendre avec confiance pour proclamer et enseigner son message, et attirer vers elle dans une mesure toujours plus grande le secours de confirmation des Hôtes du Concours Suprême. Dans tous les aspects de ce travail, c'est le bahá'í individuel qui détient la clef de la victoire.


LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE

Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN