Read: 1996 - Ridvan 153 - Aux disciples de Baha'u'llah en Europe


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------
Traduction de courtoisie

MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE
Centre mondial bahá'í, Haïfa, Israël
Ridván 153 / 1996


Aux disciples de Bahá'u'lláh en Europe

Amis chèrement aimés,

A la conférence de Stockholm qui, il y a quarante-trois ans, rassemblait les Bahá'ís européens à l'appel du bien-aimé Gardien pour le lancement de la grande croisade de dix ans sur votre continent, vous n'aviez que trois Assemblées Spirituelles Nationales - celle des Iles Britanniques, celle de l'Allemagne et l'Autriche, et celle de l'Italie et la Suisse - avec des communautés locales qui se développaient lentement dans les autres pays de l'Europe de l'Ouest. A l'Est, isolés par des barrières politiques, se trouvaient de tout petits restants de communautés formées dans les toutes premières années et il existait, en Turquie avoisinante, une petite communauté nationale en difficulté. Les croyants européens de l'époque, alors qu'ils considéraient les tâches imposantes qui les attendaient, entendirent les paroles du Gardien qui élucidaient la signification historique du continent où ils avaient à construire les institutions de l'embryon de l'Ordre mondial de Bahá'u'lláh :

" Un continent, occupant une position si centrale et si stratégique sur toute la planète ; à l'histoire si riche et si mouvementée, si diversifié dans sa culture ; dont le sol vit jaillir les deux civilisations hellène et romaine ; le pivot d'une civilisation dont Bahá'u'lláh Lui-même fit l'hommage de certains traits ; dont les rivages méridionaux furent la première demeure de la chrétienté ; aux frontières orientales duquel se confrontèrent si fréquemment les forces considérables de la Croix et du Croissant ; dont l'extrémité sud-occidentale vit une culture islamique au développement rapide produire son plus beau fruit ; au cœur duquel la lumière de la Réforme brilla si vivement, répandant ses rayons jusqu'aux régions lointaines du globe... "

Ce continent, le vôtre, dont le sol fut béni par les pas de Bahá'u'lláh Lui-même, où, à deux reprises, séjourna 'Abdu'l-Bahá lors de ses voyages qui firent date après sa libération de captivité, dont des voyageurs et des érudits furent parmi les premiers à réagir à la lumière naissante de la révélation bábie, dont deux gouvernements tendirent une main secourable durant l'âge héroïque de la Foi, et dont les nations, ces dernières années, sont intervenues si efficacement pour défendre les bahá'ís persécutés en Iran, a amplement démontré la capacité de son peuple à se rallier à la bannière de la Cause de Dieu, une fois les cœurs touchés et les esprits éveillés à son Message.

Au cours de ces quarante-trois années les communautés bahá'íes européennes ont fait preuve d'une grande vitalité. Le nombre des Assemblées Spirituelles Nationales s'est élevé à trente-quatre, couvrant le continent tout entier et comportant, dans le cas de la Russie, de vastes territoires jusqu'au Pacifique. Les pionniers européens en Afrique, dans le Pacifique, la région des Caraïbes et le Groenland ont remporté de grandes victoires pour la Foi. Vos institutions se sont distinguées dans les affaires extérieures. Vos communautés comptent de remarquables érudits de la Foi, musiciens, artistes, scientifiques et ceux qui se soucient d'appliquer les enseignements bahá'ís à l'économie et aux affaires. Vous avez déployé des efforts particuliers pour promouvoir la condition féminine et renforcer la vie familiale. Le Conseil européen bahá'í des jeunes pourvoit un axe central et une source de stimulation aux jeunes de toutes parts en Europe, complété par un réseau de Comités nationaux et locaux de jeunes en rapport étroit avec leurs Assemblées Spirituelles Nationales et locales et avec leur appui. Le moment est venu d'ajouter à ces réalisations, en concentrant clairement tous les efforts sur l'objectif central de porter le Message de Bahá'u'lláh à une population spirituellement affamée.

La première tâche de vos Assemblées Spirituelles Nationales, après Ridván, sera de formuler, en consultation avec les Conseillers, les détails du Plan de quatre ans, pays par pays. La participation des Assemblées Locales et de chacun des croyants à l'élaboration de leurs propres plans locaux, et à l'application des lignes d'action à définir clairement, sera essentielle pour accomplir avec succès les nobles visées de cette étape de la réalisation du Plan divin d' 'Abdu'l-Bahá.

L'Europe est un continent de grande variété, et chacune de vos Assemblées Nationales étudiera avec soin les processus et les réalisations nécessaires au progrès de la Cause de Dieu dans son secteur durant les quatre prochaines années. Chacune doit étudier la condition actuelle de sa communauté, le territoire où elle opère, et les secteurs de collaboration potentielle avec d'autres communautés bahá'íes. Il faudra particulièrement s'occuper, dans ces pays où les institutions de la Foi ne sont pas encore légalement constituées, d'obtenir leur reconnaissance officielle, et de former des Assemblées Spirituelles Nationales dans certains de ces pays indépendants et îles majeures, telles que les îles Féroé, qui n'y sont pas encore parvenu. Il y a cependant certains éléments d'une vision encore plus vaste dont il faut tenir compte à mesure qu'ils s'appliquent à des pays spécifiques, à des groupes de pays et au continent tout entier.

Il y a des territoires qui réclament des pionniers et des enseignants itinérants ; la pensée se tourne par exemple vers le travail chez les Sami et les autres peuples des territoires arctiques et subarctiques tout aussi au nord que Spitzberg. Nous songeons à la signification d'enseigner la Foi dans les îles de la Méditerranée, l'Atlantique et la Mer du Nord ; à l'importance, sur tout le continent, des peuples tsiganes qui ont commencé à faire preuve d'une telle réceptivité à l'appel de Bahá'u'lláh ; aux possibilités pour les communautés bahá'íes européennes de démontrer la nature salutaire des enseignements par rapport aux minorités de toutes sortes ; aux tâches spécifiques décrites par le bien-aimé Gardien comme étant le destin de certaines communautés, et leurs responsabilités dans les vastes étendues où se parlent leurs langues; aux implications de la progression de la Foi en Italie là où se trouve " le cœur et le bastion de l'église prépondérante la plus ancienne et la plus puissante de la chrétienté " ; au besoin d'accroître rapidement le nombre de centres bahá'ís dans les vastes territoires d'Ukraine et de la Russie européenne ; et, de plus, aux responsabilités et possibilités spéciales de la communauté bahá'íe de la Fédération russe, dont la plus grande partie se trouve en Asie et doit continuer à bénéficier de la collaboration des communautés avoisinantes d'Asie centrale, méridionale et orientale ainsi que de l'Alaska, du Canada et des Etats Unis. Ce ne sont là que des exemples des défis qui se posent à vous dans les années qui viennent.

L'objectif central du Plan de quatre ans, une progression considérable du processus d'entrée en troupes, est d'une importance exceptionnelle pour l'Europe. Il vous faut n'en pas douter - c'est un processus qui peut progresser partout en Europe, à l'ouest comme à l'est. Il tient à tous de reconnaître que l'entrée en troupes est une étape inévitable du développement de la Cause. La nature du processus est clarifiée dans la compilation sur ce sujet, d'où il devient évident que le résultat souhaité, une entrée en troupes soutenue, ne peut pas s'accomplir par une simple série d'efforts spasmodiques séparés, aussi enthousiastes qu'ils soient. C'est l'assurance, l'unité de vision, l'organisation systématique, réaliste mais audacieuse, l'acceptation du fait que des erreurs se feront, avec la volonté de tirer la leçon de ces erreurs, et, avant tout, la confiance absolue en la direction et l'appui des confirmations de Bahá'u'lláh qui feront avancer ce processus.

Le Plan de quatre ans insiste sur l'établissement d'instituts de formation dans divers endroits car les méthodes actuelles, aussi valables qu'elles soient, ne sont pas adéquates en elles-mêmes pour répondre aux défis de ce nouveau stade de la croissance de la Cause. Le caractère et la structure des instituts de formation doivent s'adapter aux conditions de chaque pays et région ; leur forme en Europe ne sera évidemment pas identique à celle des instituts de formation des territoires ruraux de l'Inde. Leurs fonctions essentielles seront néanmoins les mêmes. Ils développeront chez ceux qui y participeront une acceptation convaincue de l'identité bahá'íe : la capacité de considérer le monde et son état plutôt du point de vue des enseignements que de celui de leur nationalité ou de leurs antécédents non-bahá'ís. Ils aideront à développer en chaque participant un amour profond pour Bahá'u'lláh, une bonne compréhension de ses enseignements essentiels et une conscience de l'importance de développer la vie spirituelle de chacun par la prière, la méditation et l'absorption dans les Ecrits sacrés. Ils couvriront également des aspects pratiques tels que la manière d'enseigner la Foi, car il y en a trop qui, par manque de confiance en leur aptitude à le faire, hésitent à transmettre le Message. La transformation que produit un tel approfondissement de la Foi enflammera certainement le cœur de chacun des amis de l'ardent désir de partager ce Message avec ceux qui les entourent, et c'est là la semence du succès dans l'enseignement. Ceux qui auront participé aux instituts de formation seront en mesure d'aider les autres bahá'ís, jeunes et vieux, à accroître leur potentiel pour l'enseignement, et d'augmenter ainsi considérablement les ressources humaines de la Cause, au sein de laquelle tout croyant est un enseignant.

Les amis d'Europe doivent augmenter l'étendue de l'enseignement de la Foi ; cet enseignement doit être varié, spontané et individuel d'une part, et axé, unifié et mutuellement soutenu d'autre part. Il doit être à la fois enthousiasmant et pratique et doit avant tout être éduqué par une foi sereine en la puissance de Bahá'u'lláh. Il vous faudrait élargir le champ de votre travail d'enseignement pour inclure les gens des campagnes et les masses ouvrières des grandes villes ; les gens de peu d'éducation tout comme les intellectuels des villes universitaires. Il vous faudrait délibérément contacter chaque couche de la société, adaptant vos méthodes, votre documentation et vos matériels audiovisuels à chaque auditoire. Les cœurs comme les esprits ont besoin de nourriture; la force spirituelle comme la clarté intellectuelle sont à reconnaître comme éléments capitaux du travail d'enseignement. Vous vous êtes distingués par l'usage des arts pour la proclamation, l'expansion et la consolidation de la Foi ; voilà une clef pour ouvrir bien des cœurs qu'il faudrait encourager et développer. Votre unité, votre enthousiasme, votre confiance et votre persévérance, renforcées et guidées par le pouvoir de la prière ne peuvent manquer de servir de canal aux confirmations divines, qui seront un aimant pour les âmes en recherche.

Quant à nous, nous prierons ardemment au Seuil sacré pour que vous, qui avez remporté des victoires si historiques dans vos propres pays et à travers le monde, arriviez au cours du Plan de quatre ans à une étape de réussite encore plus importante, présage des splendeurs encore inimaginables destinées à se dévoiler au cours du vingt et unième siècle.


LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE


cc: Les Mains de la Cause de Dieu
Centre International d'Enseignement
Corps des Conseillers en Europe et en Asie
Tous les Conseillers en Europe et en Asie
Conseil européen bahá'í des Jeunes





Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN