Read: 1996 - Ridvan 153- A l'intention des enfants et des jeunes


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------
Traduction de courtoisie

LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE
Centre mondial bahá'í, Haïfa, Israël
Ridván153 / 1996


UNE PRÉSENTATION A TITRE PERSONNEL A L'INTENTION DES ENFANTS ET DES JEUNES

C'est le cœur débordant de gratitude envers la Beauté Bénie que nous saluons toute sa grâce pendant le Plan de 3 ans qui vient de s'achever. Ce plan a été imprégné de l'Année Sainte et les bahá'ís sont maintenant plus mûrs dans leur réflexion et plus confiants qu'avant. La Foi est aussi plus respectée par les autres.

Un accomplissement dans le dernier Plan a été aussi les progrès réalisés dans les travaux de l'Arc, surtout les sept belles terrasses construites en dessous du tombeau du Báb. Tout ceci a été réalisé avec beaucoup de générosité et de sacrifice de la part des bahá'ís du monde entier.

Les activités d'enseignement ont augmenté comme par exemple le déplacement de nombreux pionniers et d'enseignants itinérants et la formation de douze nouvelles Assemblées Spirituelles Nationales.

Un hommage est rendu au Centre International d'Enseignement qui à travers les Conseillers Continentaux s'occupe de nombreuses activités dans le monde comme par exemple multiplier les classes pour les enfants à travers les pays du monde.

Un développement important a été le travail des bahá'ís originaires de leurs propres pays et aussi le courage et la créativité chez les bahá'ís vivant dans les Iles. D'ailleurs, les dirigeants de certaines de ces îles ont visité ces dernières années le Centre Mondial Bahá'í.

Les activités des jeunes ont pris plus d'importance pendant les 3 dernières années. Il y a eu les conférences, les voyages d'enseignement dans leur pays et à l'étranger qui ont abouti à des centaines de déclarations et à la formation de nombreuses Assemblées Spirituelles Locales, l'implication dans la musique et les arts, notamment dans des ateliers de danse et de théâtre, les relations avec des responsables et aussi plus " d'Année de Service ". De plus en plus des jeunes excellent aussi dans leurs études et leur profession.

L'organisation de la vie de tous les jours dans la communauté bahá'íe s'est améliorée et particulièrement dans le domaine de l'éducation. Dans un pays, le gouvernement a demandé aux bahá'ís de s'occuper de 7 écoles publiques. Les organisations bahá'íes ont aussi progressé dans leurs actions qui visaient à l'amélioration de la vie des femmes. Les bahá'ís ont travaillé aussi pour l'amélioration de la santé dans certains pays.

De nombreuses personnalités et diverses organisations ont reconnu la force des bahá'íes dans la société ainsi que les médias qui ont porté un intérêt grandissant.

Un autre fait important a été l'utilisation de l'art dans les activités d'enseignement.

En 1995, les bahá'ís participèrent activement à 2 événements importants des Nations Unies. L'un était le Sommet Mondial à Copenhague et le deuxième la Conférence Mondiale des Femmes à Pékin. A l'occasion du 50ème anniversaire des Nations Unies, le bureau représentant les bahá'ís a diffusé un document formulant des propositions pour le développement de cette organisation. Par ailleurs, la même année, Amatu'l-Bahá Rúhíyyih Khánum a conduit en Angleterre une délégation bahá'íe lors d'une grande réunion au Château de Windsor sous le patronage du Prince Philippe et aux Etats Unis elle prononça le discours d'ouverture au 4ème Dialogue International organisé par l'Université de Maryland.

D'autres événements significatifs se sont passés comme la publication du Kitáb-i-Aqdas en arabe avec les notes en persan, la loi du Huqúqu'lláh qui s'est développée parmi les amis, l'installation de la Main de la Cause, M. Varqá, en Terre Sainte.

C'est avec ces nouvelles encourageantes que nous entamons un Plan de 4 ans qui nous mènera jusqu'à Ridván de l'an 2000. Nous appelons avec ardeur et amour nos frères et sœurs de chaque pays à se joindre à nous et à se mobiliser pour assurer un héritage abondant et durable aux générations du 2lème siècle.

Le Plan de 4 ans a pour but de faire avancer de façon importante " l'entrée en troupes ". Cette avancée doit passer par des progrès dans les activités au niveau des individus, des institutions, et de la communauté locale qui peuvent favoriser cette croissance en acceptant l'idée. Les circonstances et les occasions actuelles exigent et le permettent. Ensuite en se préparant à accepter les nouveaux croyants en mettant en place des moyens pour les former.

Il est demandé à toutes les communautés de prendre des mesures et de soutenir les efforts à la mesure de leurs possibilités. L'individu et les institutions sont appelés à se lever pour répondre aux exigences cruciales de notre communauté et dans celles du destin de l'humanité.

L'individu a une importance unique dans le travail de la Cause. C'est sur lui seulement que repose la responsabilité du commandement de Bahá'u'lláh selon lequel chaque croyant doit enseigner la Foi. C'est l'individu qui a la capacité de prendre des initiatives, de saisir les opportunités, de forger des amitiés, de coopérer avec les autres. C'est son devoir de considérer soigneusement chaque possibilité d'approfondir la foi de ceux qui sont intéressés par la Foi Bahá'íe.

Pour faire cela le mieux possible, l'individu doit faire appel à son amour pour Bahá'u'lláh, à la force de l'Alliance, à la dynamique de la prière, à la lecture régulière des Textes Sacrés, et à la force qui agit sur son âme lorsqu'il se conduit en accord avec les enseignements. En plus, l'individu est capable de s'attirer les bénédictions particulières promises par Bahá'u'lláh : " Quiconque, en ce jour, ouvre les lèvres pour prononcer le nom de son Seigneur, les armées de l'inspiration divine descendront sur lui du ciel de mon nom, l'Omniscient, le très Sage. Sur lui descendra aussi toute l'Assemblée céleste, chacun de ses membres portant haut un calice de pure lumière. "

Shoghi Effendi disait qu'il était nécessaire d'avoir l'esprit d'initiative et d'action, que pour réussir tout plan il fallait le soutien de l'individu, et que la force de Bahá'u'lláh était retirée si à la longue on manquait de jouer son rôle.

Concernant le sentiment d'imperfection le Gardien dit : " Par-dessus tout, vous mentionnez le manque de courage et d'initiative de la part des croyants, et un sentiment d'infériorité qui les empêche de s'adresser au public. Ce sont précisément ces faiblesses qu'il souhaite voir les amis surmonter, car celles-ci ne paralysent pas seulement leurs efforts, mais, de fait, contribuent à éteindre la flamme de la foi dans leurs cœurs. Tant que tous les amis ne parviendront pas à prendre conscience que chacun d'eux est capable, à sa propre mesure, de délivrer le Message, ils ne pourront jamais espérer atteindre le but qui leur a été fixé par un Maître sage et affectueux... Chacun est un enseignant potentiel. Il n'a qu'à utiliser ce que Dieu lui a donné et prouver par-là qu'il est fidèle à sa confiance. "

Pour évoluer, les Assemblées Spirituelles Locales et Nationales ont besoin d'un nouvel état d'esprit et pour qu'elles puissent arriver à maturité, une expansion de la communauté bahá'íe est indispensable. Cette question est très importante pour les disciples de Bahá'u'lláh dans tous les pays. Ainsi les Assemblées Spirituelles devront progresser dans l'exercice de leurs responsabilités, notamment en augmentant la capacité des membres à se consulter suivant les principes de la Foi, à rechercher les avis des amis, à encourager le service, à collaborer avec les Conseillers et leurs auxiliaires, à avoir des relations à l'extérieur de la communauté. En résumé, la maturité de l'Assemblée Spirituelle doit se mesurer non seulement à la régularité de ses réunions et l'efficacité de son fonctionnement, mais aussi à l'efficacité de ses relations avec les membres de sa communauté, à la qualité spirituelle et sociale de celle-ci et à son sentiment général de vitalité.

La communauté est une unité complète de la civilisation, formée d'individus, de familles, et d'institutions travaillant ensemble à un but commun pour le bien-être des hommes. Contrairement à l'individu et aux institutions, elle acquiert un caractère et une identité propre, au fur et à mesure que sa taille augmente. Partout, les bahá'ís n'en sont qu'au tout début de la construction communautaire et doivent donc consacrer d'énormes efforts aux tâches qui les attendent.

L'épanouissement de la communauté demande que les adultes, jeunes, et enfants s'intègrent dans les activités spirituelles, sociales, éducatives, et administratives et dans les plans locaux. Il est aussi essentiel pour sa vie spirituelle que les amis organisent des réunions de prières.

Les cours d'approfondissement, les cours occasionnels ne suffisent plus pour une communauté en croissance. Il est vital de créer sans tarder des instituts permanents qui dispenseraient régulièrement des programmes pour éduquer un grand nombre de croyants dans les enseignements de la Foi et pour les aider à servir dans la mesure des talents dont Dieu les a dotés.

Les membres auxiliaires devront travailler étroitement avec ces instituts qui doivent être considérés comme des centres d'études. Il sera vital de se servir des talents et des capacités d'un grand nombre de croyants.

Les 4 prochaines années seront une période extraordinaire, une étape qui marquera l'histoire de notre foi.

Ce qui est aujourd'hui demandé aux amis du monde entier, c'est de consacrer leur personne, leurs ressources matérielles, leurs capacités et leurs temps au développement d'un réseau d'instituts de formation qui auront comme but de former un grand nombre de croyants à promouvoir et à faciliter le processus de l'entrée en troupes avec efficacité et amour.

De même qu'on peut déléguer un pionnier ou un enseignant itinérant pour enseigner à sa place en couvrant leurs dépenses, on peut aussi charger un enseignant servant dans un institut d'enseigner les futurs enseignants.

Une plus grande place doit être faite à l'utilisation des arts (arts graphiques, scéniques, littéraires, folkloriques) pour atteindre le but du Plan de 4 ans. Shoghi Effendi disait : " Le jour viendra où son esprit et son enseignement étant présentés sur scène, sous forme d'œuvres artistiques et littéraires, la Cause se répandra comme un feu de forêt. "

Les travaux sur le Mont Carmel se poursuivront jusqu'à leur terme prévu à la fin du siècle. A la fin du Plan, le " Centre d'Etude des Textes " et le bâtiment agrandi des " Archives " seront opérationnels. Le bâtiment du " Centre International d'Enseignement " sera dans son étape finale. La rue au-dessus du mausolée du Báb sera abaissée et recouverte d'un large pont tapissé de jardins. Cinq des terrasses supérieures seront aussi terminées. Les autres terrasses seront à un stade avancé. Par ailleurs, le Centre Mondial se penchera sur les lois additionnelles au Kitáb-i-Aqdas, un autre livre en anglais d'une sélection d'Ecrits de Bahá'u'lláh, le développement du Centre International d'Enseignement et l'étude de mesures destinées à accroître le nombre de pèlerins et de visiteurs.

La communauté bahá'íe devra développer ses relations avec le monde externe. Par exemple, en consolidant les centaines de projets de développement dans le monde. Les efforts pour la promotion des droits de l'homme, de la condition des femmes, de la prospérité mondiale, et du développement moral, devront influencer le processus de la paix mondiale. La défense des droits des bahá'ís d'Iran ainsi que les efforts pour l'émancipation de la Foi dans les pays où elle est proscrite constitueront parmi les plus importantes interventions auprès des gouvernements et organisations. Sur toutes ces questions, les amis et les institutions bahá'íes sont priés de rester vigilants. Un bon départ pour le Plan de 4 ans est la formation à ce Ridván des Assemblées Spirituelles Nationales de Moldavie et de Sao Tomé et Principe. Malheureusement, les Assemblées Spirituelles Nationales du Burundi et du Rwanda ne peuvent être réélues cette année. En conséquences, le nombre des institutions nationales dans le monde demeurera à 174.

Le Plan de 4 ans se terminera à Ridván 2000, plusieurs mois avant la fin du vingtième siècle. Alors le monde bahá'í pourra apprécier le chemin extraordinaire parcouru et les réalisations éblouissantes qui auront marqué l'histoire de la Foi au cours de cette période que 'Abdu'l-Bahá appelait le " siècle de lumière ". Parmi les œuvres accomplies, il y aura l'achèvement des projets de l'Arc. Et si Dieu le veut ces réalisations seront marquées par un événement très important : la célébration au Centre mondial de l'achèvement des travaux des bâtiments de l'Arc et l'ouverture au public des terrasses du mausolée du Báb.

Chers amis, ce plan commence au milieu de turbulences et de l'accélération des deux processus - d'intégration et de désintégration - mis en branle sous l'influence de la Révélation de Bahá'u'lláh. C'est à partir de ces deux forces que la paix émergera en manifestant une conscience grandissante de la citoyenneté mondiale.

Les récents événements mondiaux ont été à la fois bouleversants et rassurants. Avec d'une part, la confusion dans les affaires humaines et les horreurs qui en découlent, d'autres part les dirigeants du monde qui ont choisi de tendre vers une approche commune pour résoudre les problèmes mondiaux. Remarquez la fréquence inhabituelle avec laquelle, depuis l'Année sainte, ils se sont réunis au niveau mondial. Par exemple, lors de la célébration du Cinquantenaire des Nations Unies au cours de laquelle ils ont affirmé leur attachement à la paix mondiale. Il y a aussi les appels de plus en plus nombreux lancés par des spécialistes pour examiner la possibilité de parvenir à une certaine forme d'administration mondiale. Ne pourrait-on voir dans ces événements qui se succèdent si rapidement, l'œuvre de la Providence ou même le signe précurseur de l'événement majeur prédit dans nos Ecritures ?

Il nous faut relever deux défis importants : d'une part l'organisation d'une grande campagne d'enseignement avec la mise en œuvre d'un vaste programme de formation. D'autre part, terminer les constructions sur le Mont Carmel. Si ces défis sont relevés, ils permettront de libérer des forces jusque-là contenues qui provoqueront une transformation dans les affaires humaines sur toute la planète.

Face au désespoir, perplexité, épreuves et conflits qui se dresseront sur le chemin de la paix, puisons notre courage non seulement dans la Parole de Bahá'u'lláh, mais aussi dans les actes d'héroïsme et de sacrifice qui brillent dans le pays où notre Cause est née.

Voilà 17 ans que nos frères et sœurs persécutés d'Iran, ont montré une constance dans leur foi et un courage tels qu'ils ont permis de proclamer la Cause à grande échelle, la faisant émerger de l'obscurité. S'il plaît à Dieu, nos frères et sœurs iraniens seront sous peu libérés du joug qu'ils supportent encore.

Leur expérience est un exemple où que nous vivions car un jour, comme l'a dit le Maître, l'opposition se dressera sur tous les continents mais nous saurons comment résister sans crainte aux flèches de l'ennemi.

Au milieu du tumulte, abondantes seront les possibilités à exploiter " en vue de diffuser de long en large la connaissance du pouvoir rédempteur de la Foi de Bahá'u'lláh ". Le Plan auquel nous allons nous consacrer est établi à l'un des moments les plus critiques de la vie de la planète et a pour but de préparer notre communauté à affronter le monde autour de nous et à mettre en évidence un mode de fonctionnement vers lequel le monde pourra se tourner pour chercher de l'aide et un modèle.

Puissiez-vous tous vous lever et entreprendre les tâches qu'exige cette période cruciale. Que chacun et chacune inscrive sa marque sur ce court laps de temps si riche en potentialités et porteur de tant d'espoirs pour l'ensemble de l'humanité.

" ...C'est plutôt notre tâche, si confuse que soit la scène, si sombres que soient les perspectives, et si limitées les ressources dont nous disposons, de travailler sans relâche, dans la sérénité et la confiance pour coopérer, de quelque manière que les circonstances puissent nous le permettre, à faire sortir l'Humanité de la vallée de la misère et de la honte, pour la conduire aux cimes les plus hautes de la puissance et de la gloire. "


LA MAISON UNIVERSELLE DE JUSTICE

Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN