Read: 2001 - 12 novembre


[Traduction]
La Maison universelle de justice aux bahá’ís du monde, le 12 novembre 2001

Aux bahá’ís du monde

Chers amis bahá’ís,

Le Plan majeur de Dieu est à l’oeuvre partout dans le monde, accélérant la désintégration de l’ancien ordre, tandis que le nouveau se déploie. Alors qu’il engendre une transformation sociale d’une ampleur jamais vue auparavant, la crainte et l’incertitude s’emparent de la conscience d’une majorité de la population mondiale, qui ignore toujours le dessein de Dieu en ce Jour. Il y a le sentiment grandissant d’un changement fondamental d’une très grande portée qui refroidit la poursuite des plaisirs et des commodités de l’existence matérielle. Au milieu de ce trouble, ce que Dieu veut pour l’humanité est en train de se réaliser.

Les progrès que réalise la communauté du Plus Grand Nom est une source de très grande satisfaction. Ses membres, non découragés par la confusion et le désespoir ambiants, s’appliquent à rassurer et à éclairer ceux avec qui ils entrent en contact, s’assurant que la vision sûre qui anime leurs actions ne se laisse pas obscurcir par la perspective limitée de la majorité de l’humanité. Les événements mondiaux actuels offrent aux bahá’ís une occasion de faire la démonstration de l’application du remède apporté par le Médecin divin.

En ce moment critique, nous nous trouvons dans l’obligation de nous tourner vers vous, nos collègues, pour vous informer du besoin pressant d’une nette augmentation des contributions au Fonds international bahá’í. Une grande partie des ressources de ce Fonds sont dépensées hors de la Terre sainte pour l’avancement de la Cause de Dieu. Ces dépenses sont particulièrement importantes au moment où le plan de Cinq Ans laisse à penser qu’il engendrera une grande avancée dans le processus d’entrée en troupes dans les années à venir. Ce même Fonds doit financer le fonctionnement du Centre mondial bahá’í, l’entretien des propriétés sacrées en Terre sainte, la conduite du programme de pèlerinage et la défense et la proclamation de la Foi.

Nous faisons aujourd’hui appel à tous les disciples de Bahá’u’lláh pour qu’ils répondent à ce besoin. Notre appel s’adresse à tous sauf exception : à ceux qui ont des moyens modestes tout comme à ceux qui possèdent d’importantes ressources. Votre action immédiate et soutenue est impérative, car l’accomplissement de votre obligation spirituelle à contribuer à l’avancement de la Cause ne permet aucun délai. Les bénédictions dérivant de vos actes empreints d’abnégation sont garanties.

La crise actuelle du Fonds international bahá’í est due, dans une grande mesure, à l’importante réduction des ressources disponibles, consécutive au recul économique touchant la plupart des pays du monde. Elle découle également, en partie, de la nécessité d’utiliser le Fonds international bahá’í pour soutenir le travail de la Foi dans de plus en plus de pays dévastés par la guerre, les divisions internes et la pauvreté endémique. Cependant, une cause majeure de notre profonde inquiétude actuelle est la nécessité d’entretenir, à un niveau approprié, les édifices et les jardins du Centre mondial. Le fait que la superficie des jardins a désormais plus que doublé donne une idée de l’augmentation des coûts.

Le Fonds international bahá’í se doit de satisfaire ces besoins. Pour l’aider, nous avons décidé de créer le Fonds de dotation du Centre mondial pour la préservation, l’entretien et la sécurité des édifices et de l’enceinte des Centres spirituel et administratif de la Foi-des activités qui représentent actuellement une si grande part des responsabilités du Fonds international bahá’í. Cette décision suit l’exemple de Shoghi Effendi, qui durant son ministère consacra les revenus des terres situées dans les environs de la vallée du Jourdain à l’entretien des Mausolées sacrés.

Ce Fonds de dotation, auquel vous êtes vivement encouragés à contribuer, en plus de votre soutien habituel au Fonds international bahá’í, servira initialement à couvrir les dépenses concernées, estimées à l’heure actuelle à sept million de dollars par an. Toute somme restante à la fin de chaque année qui n’aura pas été dépensée sera conservée comme fonds assigné et, vu que cette somme placée augmentera dans les années à venir, elle constituera une source continue de revenus consacrés au maintien du cadre magnifique de ces Lieux saints. Cette enceinte fut réalisée progressivement, au siècle dernier, grâce aux versements empreints d’abnégation des croyants qui répondirent à la vision de Bahá’u’lláh et soutinrent les efforts acharnés du Maître et du Gardien. Il est essentiel que cette splendeur, convenant à un endroit si sacré, traverse intacte les décennies et siècles à venir.

Notre ardente supplication aux Mausolées sacrés est que, dans chaque pays, les amoureux de la Beauté bénie accentuent leurs efforts pour répondre aux besoins de l’irrésistible Cause de Dieu.

[Signe] La Maison universelle de justice

Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN