Read: Dieu passe pres de nous - Glossaire


-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------


DIEU PASSE PRES DE NOUS

Shoghi Effendi


GLOSSAIRE


Abàdih: ville de Perse près de Chiraz.

Abvàb-i-Arba 'ih: signifie les "Quatre Portes", émissaires qui, selon les musulmans, servirent d'intermédiaires entre le 12ème Imam et le peuple.

A.D.: abréviation pour "anno Domini": dans l'année du Seigneur (le Christ), donc, de l'ère chrétienne.

adhàn: azan, appel à la prière que le muezzin lance cinq fois par jour du haut des minarets, pour les musulmans.

Adhirbàyjàn: Azerbaïdjan, province du nord-ouest de la Perse. adolescent (divin): ce mot désigne Bahá'u'lláh qui, à cette époque, était au début de sa mission, comme un adolescent au début de sa vie (il s'agit ici de sa vie de manifestation divine).

Afchih: village près de Téhéran, où résidait Bahá'u'lláh pendant l'été (orthographe courante: Afjih).

A.H. (1260): veut dire année de l'hégire. C'est la date à laquelle Mahomet s'enfuit de la Mecque à Médine. C'est l'an 1 du calendrier musulman, qui correspond à l'an 622 du calendrier chrétien. Et l'an 1260 du calendrier musulman correspond à l'an 1844 du calendrier chrétien, année où le Báb déclara sa mission.

A.H. (1280): cette date de l'ère musulmane correspond à l'an 1863 de l'ère chrétienne (calculé en partant de l'an 627, année de l'hégire). Et c'est en 1863 que Bahá'u'lláh fit la déclaration publique de sa mission.

A.H. (1290): cet intervalle part de la déclaration du prophète précédent Mahomet, qui eut lieu en 6 12 de l'ère chrétienne (dix ans avant la fuite à Médine). En conséquence, l'an 1290 après la déclaration de Mahomet mène également à l'an 1863 de l'ère chrétienne, date de la déclaration de Bahá'u'lláh.

Ahmad-i-Ahsà'i (Shaykh): fondateur de l'Ecole shaykhi, qui annonça l'arrivée du Promis de l'islam.

Akhbàris (secte des): l'une des trois subdivisions de la secte chiite musulmans.

'Akká: l'ancien Saint-Jean-d'Acre des Croisés, aujourd'hui ville de l'Etat d'Israël (nommée Akko), sur la Méditerranée.

Allàh-u-Abhá: le plus grand Nom de Dieu pour le cycle de Bahá'u'lláh, qui veut dire "Dieu le très-Glorieux ".

Allàh-u-Akbar: "Dieu le plus grand', formule que les musulmans prononcent plusieurs fois au cours de leur prière.

Amharique: langue officielle de l'Ethiopie.

Amir: prince, gouverneur.

Amir-nizàm: titre de noblesse qui veut dire "prince de l'ordre"; il était commandant en chef de l'armée.

Amul: ville persane près de la mer Caspienne.

Année neuf: c'est-à-dire neuf ans après la révélation du Báb, ce qui mène en 1269 de l'hégire et en 1853 de l'ère chrétienne. Cette année-là, le Promis annoncé par le Báb, Bahá'u'lláh, fit sa déclaration secrètement à quelques disciples.

'Arafih (jour d'): veille de la fête du Sacrifice, célébrée par les pèlerins de la religion islamique.

Ardikàn: ville de Perse.

Assia: femme du pharaon qui crut en Moïse.

Atàbik-i-'azam: titre de noblesse qui veut dire "le plus grand Maître". Il était Premier ministre.

Azalis: nom donné aux partisans de Mirzá Yahyá, demi-frère de Bahá'u'lláh, qui voulut se faire passer pour la manifestation divine annoncée par le Báb, et dont l'un des titres était Subh-i-Azal (Matin d'éternité), d'où le dérivé "azalis" donne à ses Partisans.

'Aziz (panoplie d'): le sultan turc 'Abdu'l-'Aziz. La panoplie figurant la puissance du sultan, l'expression "enrouler la panoplie" symbolise la chute de sa puissance.

Bábá-Iski: ville turque, ainsi que les autres précédemment citées.

Bábiyyih: c'est le nom de la maison habitée par Mullà Husayn à Méched. Elle fut achetée par les premiers bábis pour loger les visiteurs.

Badasht: hameau d'une plaine longeant le Mazendéran, en Perse.

Balliol (directeur de): le professeur Benjamin Jowett, également docteur en théologie à l'université de Leyde (Hollande).

Balùchistàn: Baloutchistan, région montagneuse du Pakistan.

bandiyyih, qàdiriyyih, khàlidiyyih: ordres de mystiques musulmans.

Bani-Hàshim: les fils de Hàshim, arrière grand-père du prophète Mahomet.

Bàrfurùsh: Barferouch, port de Perse sur la mer Caspienne.

Basra: Bassora, port iraquien.

Bayán (Lettres du): ceux qui croient au Báb.

Bayán persan: l'une des oeuvres principales du Báb. Il a écrit aussi un Bayán en arabe.

Bazars: ensemble de magasins abrités sous des arcades qui, en Orient, vendent toutes sortes d'articles.

Borgne (PAntechrist): les musulmans croient qu'il paraîtra un faux prophète au temps de la prochaine manifestation et qu'il sera borgne.

Bowery (mission): organisation d'aide aux pauvres, à New York.

Bow-window: fenêtre en saillie.

Branche (la plus grande): appellation donnée à 'Abdu'l-Bahá par son père. La manifestation de Dieu représente le tronc de l'arbre divin, et ses enfants les branches de ce même arbre.

Brûlures de Badi': on le brûla en plaçant sur sa poitrine des fers rougis sur un brasier, parce qu'il avait apporté au chah de Perse une tablette écrite par Bahá'u'lláh.

Bukhàrà: Boukhara, ville du Turkestan russe.

Burùjird: Bouroujird, ville dans l'ouest de la Perse.

Bùshihr. Bouchir, port important de Perse dans le golfe persique.

Bushrùyih: village persan.

Cep: fer de prisonnier.

Chashtnih-'Ali. faubourg de Téhéran.

Chihriq: située ainsi que Màh-Kù à la frontière russo-turque, dans le nord-ouest de la Perse.

Chinàr-Sùkhtih: quartier de Nayriz où naquit Vahid.

Compagnons de l'arche rouge: allusion faite par Bahá'u'lláh à tous les croyants Bahá'i.

Coranique (Lettres de la dispensation): ce sont les musulmans.

Covenant: pacte ou alliance.

Créature virginale: créature d'uae pureté immaculée habitant le paradis décrit par Mahomet, et dénommée Houri dans le Coran.

Dàrùghih: haut-commissaire.

Dépositaire royal: titre du chah de Perse qui est à la fois chef religieux et temporel de son royaume.

DiYár-Bakr: ville turque.

Doit (entreprise qui): depuis la lère édition de ce livre, en 1944, le temple d'Amérique a été terminé et inauguré en avril 1953. D'autres temples sont aujourd'hui (1976) élevés, notamment en Afrique (Kampala), en Australie (Sydney), en Europe (Francfort) et en Amérique centrale(Panama).

Erudit: le baron Victor Rosen, ambassadeur de Russie en Perse, dans son livre "Les Persans".

Fakhru'd-dawlih: titre de noblesse qui veut dire "J'honneur du gouvernement".

Famagouste: bourg de la côte orientale de l'île de Chypre, jadis capitale.

Farmàns: firmans, ordres ou décrets du sultan.

Farràsh: serviteur du gouvernement.

Farràsh-bashi: serviteur en chef.

Farsang: mesure de longueur valant 6 km. la mosquée.

Fàtimih: Fatima, fille de Mahomet.

Fils: la mère d'Abdu'l-Bahá était morte. Quant à ses deux fils, Mehdi et
Husayn, ils étaient morts tous deux en bas âge.

Firayjàt: village turc.

Français (un journaliste): jules Blois.

Futùhàt-i-Makkiyyih: dans cet ouvrage, le cheikh cite les prédictions de Mahomet, disant que tous les compagnons du Qà'im seront tués sauf celui qui atteindra la plaine d'Akká (l'ancien Saint-jean-d'Acre des Croisés, appartenant à l'Etat d'Israël qui fut formé en 1948).

Gallipoli: ville de la Turquie d'Europe.

Gyáwur-Kyhy: village turc.

Hàjibu'd-dawlih: fonctionnaire chargé d'ouvrir les rideaux pour introduire les visiteurs en présence du chah.

Hasan (Imàm): petit-fils de Mahomet et fils aîné d'Ali et de Fatima.

Haziratu'l-Quds: veut dire "bercail sacré" et désigne le centre administratif de la foi où les Bahá'is se réunissent et travaillent.

Hijàz: Hedjaz, royaume d'Arabie, capitale La Mecque, où naquit Mahomet.

Hillih: village d'Iraq.

Hin (68) après l'année 68 du calendrier musulman, soit 1268, correspondant à l'année 1852 du calendrier chrétien, où Bahá'u'lláh reçut l'annonce de sa mission, dans la prison du SiYáh-Chàl où il était enfermé, à Téhéran.

Hismatu'd-dawlih: titre de noblesse qui signifie " la splendeur du gouvernement ".

Houri (divine): femme divinement belle habitant le paradis, dans la religion musulmane.

Huqùqu'lláh : c'est une redevance à Dieu, instituée par le prophète lui même, dans son livre de lois, le Kitáb_i_Aqdas.

Husayn (Imàm) - 7 ème fils de Fatima qui fut, pour la secte musulmane des chiites, le 3éme lmàm, après son père 'Ali et son frère aîné Hasan.

Husayn Khàn : gouverneur de Chiraz au temps du Báb.

Husayn-ibn-Rùh : 3ème des quatre émissaires qui parurent après les Imams pour guider les musulmans.

Husayniyyih : ce nom désigne habituellement le lieu où les musulmans pleurent le martyre de l'Imam Husayn.

Hypathie : femme célèbre, professeur de philosophie à Alexandrie (370-415), qui fut massacrée par les chrétiens.

Ibn-i-Fàrid : savant et poète musulman qui a donné des interprétations du Coran.

Ibn-i-Mihriyár : celui qui, d'après les musulmans, communiqua avec l'Imam caché (le 12 ème) pendant l'Occultation mineure.

Imàm : appellation du prêtre musulman qui récite la prière du vendredi à Imàm : titre donné par les musulmans chiites aux successeurs de Mahomet qui, jusqu'en 2.6o de l'hégire, conservèrent l'intégrité de la foi musulmane et l'unité de ses adhérents.

Imàm caché : il s'agit douzième et dernier Imam qui mourut en 26o de l'hégire. Les musulmans croient qu'il n'est pas mort mais reste caché,et qu'il doit reparaître au jour du jugement.

Imàm-jumih : prêtre supérieur qui récite les prières du vendredi pour le souverain.

Imàm-Zàdih-Hasan : tombeau d'un saint musulman.

Imàm-Zàdih-Ma'sùm : tombeau d'un saint musulman.

Inexorable : le Coran (traduit par Savary), chap. LIV, v. 5, dit : " L'ange appellera les mortels au jugement terrible."

Intercalaires: l'année Bahá'i étant constituée de 19 mois de 19 jours chacun(total 361 jours), 4 jours sont ajoutés (5 dans les années bissextiles) pour ajuster le calendrier à l'année solaire; ils se placent du 26 février au 1er mars inclus.

Invisibles (Hommes de): selon les traditions islamiques, des élus, compagnons de l'Imam caché (le Qà'im) et invisibles comme lui pendant un millénaire (Occultation), doivent paraître lors de son retour.

Isfàhan: Ispahan, ville de Perse, ancienne capitale.

'Ishqàbàd: Achkhabad, ville du Turkestan russe.

I'timàdu'd-dawlib: titre de noblesse; veut dire "pilier du gouvernement". Il était ministre d'Etat en 1852.

Jàbulqà et jàbulsà: mystérieuses villes où, selon les musulmans chiites,est censé vivre le i2.ème Imam, en attendant de reparaître sur terre au temps fixé.

Jaddih: port d'Arabie séoudite.

Jalàlu'd-dawlih: titre de noblesse qui signifie "gloire du gouvernement".

Jamàlu'd-din: titre de noblesse qui veut dire "beauté de la foi".

Jaziriy-i-Khadrà: se trouve dans le Mazendéran.

Joseph véritable: allusion au joseph de la Bible, trahi par ses frères; comparaison avec Bahá'u'lláh, trahi par son frère Mirzá Yahyá.

Julfâ: ville d'Iran

Kaaba: ou Caaba, sanctuaire situé au centre de la Grande Mosquée de La Mecque.

Kad-khudàs: magistrats.

Kafi: titre d'un livre de traditions islamiques.

Kalàntar: maire.

Karbilà: Kerbéla, grande ville d'Iraq.

Karkùk: ville de l'Iraq, proche de Bagdad.

Karpùt: village turc.

Kàshàn: ville du nord de la Perse.

Kàshàni: ville turque.

Kawthar (sùrih du): sourate du Coran intitulée "le Kautser" (rivière du paradis).

Khàlidiyyih: secte de mystiques musulmans.

Khàniqayn: ville d'Iran, à la frontière de l'Iraq.

Khàn-i-shàvirdi: maison ayant appartenu à Shàvirdi, et transformée en prison.

Khàns: notables, notabilités.

Khasa'il-i-Sab'ih: écrit du Báb sur les "sept qualités".

Khuràsàn: Khorassan, province du nord-est de la Perse.

Khuy: ville du nord-ouest de la Perse.

Kinarese: dialecte indien, parlé également dans l'est de l'Afrique.

Kirmàn: Kerman, ville et province de la Perse méridionale.

Kirmàn~hàh: ville et province de l'ouest de la Perse, près de la frontière de l'Iraq.

Kitáb-i-Aqdas: titre du livre de lois de Bahá'u'lláh pour la civilisation universelle à construire.

Kitáb-i-Iqàn: Livre de la Certitude, une des oeuvres les plus importantes de Bahá'u'lláh.

Kitáb-i-Panj-Sha'n: Livre des Cinq Rangs.

Kitábu'r-Rùh: Livre de l'Esprit.

Kulayn: village de Perse.

Kullu't-Ta 'àm: dans cette tablette, Bahá'u'lláh explique le verset 86, chap. III du Coran, concernant la nourriture permise aux israélites.

Kurùr: nombre valant 500.000 unités de la monnaie du pays (ghrans ou rials).

Lavàsàn: village de Perse, près de Téhéran.

Lieu: au jardin du Ridván, à Bagdad où Bahá'u'lláh déclara sa mission, entre le 21 avril et le 2 mai 1863.

Lurs: tribu résidant dans l'ouest de la Perse.

Ma 'dan-Nuqrih: village turc.

Madelli: village turc.

Madrisihs: collèges religieux.

Madrisiyi-i-Sadr: école de prêtres fondée par Sadr.

Màh-Kù: située à la frontière russo-turque.

Mahmùd Khàn-i-Kalantar: préfet de Téhéran en 1852.

Mahratti: dialecte indien.

Maison (sainte): c'est la maison du Báb.

Majdu'd-dawlih: titre de noblesse qui signifie "la grandeur du gouvernement ".

Majdu'l-ashràf: titre de noblesse, signifiant "la grandeur des nobles".

Malyalan: dialecte indien apparenté au tamoul.

Màrdfn: village iraquien.

Mashhad: Méched, capitale de la province de Khorassan, dans le nord-est de la Perse.

Mashriqu'l-Adhkár: maison d'adoration de Dieu, dont la structure a été tracée par Bahá'u'lláh et qui doit être construite dans chaque ville.

Masjids: mosquées, temples ou lieux d'adoration.

Maydàn: place.

Maydàn-i-Khàn: place de Khàn.

Maydàn-i-Sháh: place du Chah.

Mazindaràn: Mazendéran, province du nord de la Perse où naquit Bahá'u'lláh.

Mazra 'iy-i-Vashshash: jardin dans la banlieue de Bagdad où Bahá'u'lláh célébra le Nouvel An Bahá'i, en 1863.

Mecque (une): c'est-à-dire un sanctuaire religieux comparable à la ville sainte de La Mecque où s'assemblent des musulmans de tous pays et de toutes conditions.

Milàn: ville située dans l'Azerbaïdjan, en Perse.

Mile: mesure de longueur anglaise valant i,6og mètre.

Miroirs: il s'agit ici des croyants du Báb, ainsi nommés parce qu'ils avaient reçu Yâ lumière spirituelle de lui et pouvaient la refléter.

Mossoul (Karkùk, Irbil): villes d'Iráq.

Mu'adhdhin: muezzin, membre du clergé ou tout autre musulman qui, du haut d'un minaret, appelle les croyants à la prière cinq fois par jour.

Mudir: directeur d'une administration.

Mufti: commentateurdela loi islamique et juge ches les musulmans sunnite.

Muhammad: Mahomet fondateur de la loi islamique.

Muhammad (shàh): chah de Perse, de 18 3 5 à 1848.

Muhammarih: port du sud de l'Iran.

Muharram: premier mois de l'année islamique.

Mujtahids: théologiens musulmans de la classe supérieure.

Mullàs: mollahs, membres du clergé, savants en droit canonique.

Munà: colline près de La Mecque.

Mushir: conseiller.

Mushiru'd-dawlih: titre de noblesse: "conseiller du gouvernement".

Mustaghàth: "Celui qui est invoqué".

Mu'tanmid'ud-dawlih: titre de noblesse: "homme de confiance du gouvernement ".

Mutisarrif. dirigeant.

Nabil-i-A'zam: ce titre signifie "le plus grand Nabil'.

Nahr (jour de): "jour du Sacrifice" pour les pèlerins musulmans.

Na 'hibu'l-iyalih: vice-gouverneur d'une province de Perse.

Najaf: ville au sud de Kerbéla, en Iraq.

Namàz-khànih: maison de prières.

Nàmiq: village de Perse.

Naqshbandiyyih: ordre de soufis.

Nàsiri'd-Din (§hàh): chah de Perse, de 1848 à 1896.

Navvàb (la): titre d' "Altesse" donné à la femme de Bahá'u'lláh, mère d'Abdu'l-Bahá, de la "Feuille la plus exaltée" et de la "plus pure Branche".

Naw-Rùz: jour de l'An Bahá'i, le 21 mars, qui coïncide avec le jour de l'An national de la Perse.

Nàyibu's-saltanih: prince régent.

Nayriz: ville de Perse au sud-est de Chiraz.

Neuf - c'est-à-dire en 1269 de l'ère islamique, soit en 1853 de l'ère chrétienne. A cette date, Bahá'u'lláh fit sa déclaration en privé, à quelques disciples.

Nisi-Bin: village iraquien.

NiYálà: village de Perse.

Nishapùr: ville du nord-est de la Perse.

Niyávaràn: village au nord de Téhéran.

Nizàmu'd-dawlih: celui qui transmet les ordres du gouvernement.

Nizamu'l-'ulamà: titre de noblesse porté par le doyen des savants.

Non-conformistes: protestants anglais qui ne suivent pas la religion anglicane.

Nuages: allusion à la promesse de Jésus-Christ qui annonça l'arrivée du "Fils de l'homme" "sur les nuées du ciel' (saint Matthieu, chap. XXIV, v. 30). Il s'agit des "nuages " recouvrant la religion et ses vérités originelles.nuit (fruits de votre): signifie les avantages que vous possédez si vous vous êtes préparés à l'apparition de la manifestation de Dieu, pendant la nuit, c'est-à-dire avant qu'elle se révèle.

Nùr: province de Perse.

Nusayris: membres de la secte syrienne fondée par Nusayer qui croyait à la divinité d'Ali, gendre de Mahomet.

Occultation: période pendant laquelle le i zème et dernier Imam demeura "caché", c'est-à-dire ne fut pas visible sur la terre, d'après les croyances musulmanes. Rappelons que douze Imams ont succédé au prophète Mahomet.

Oiseaux de la nuit - expression désignant les ennemis de la foi, qui luttent pour étouffer la lumière de la vérité et agissent dans les ténèbres.

Oriya: dialecte indien.

Pentacles: en forme d'étoile à cinq branches.

Père: l'un des titres de Bahá'u'lláh, ainsi nommé parce qu'il est la manifestation universelle de Dieu promise par les fondateurs de religion de toute l'ère prophétique passée, et que sa mission est d'unifier toutes les croyances antagonistes actuelles en une seule foi, comme un père rassemble tous ses enfants.

Plan divin: ces tablettes sont au nombre de quatorze. Elles furent envoyées à l'Amérique du Nord entre le 8 avril 19 16 et le 2. 1 février 1917. Le Plan divin consiste à faire connaître la foi Bahá'i dans tous les pays où elle est encore inconnue.

Point du Bayán: un des titres du Báb.

Point (premier). titre du Báb.

Poussière et vêtements du Báb: poussière au sens biblique du mot. Elle a été recueillie par les fidèles lorsqu'ils déplacèrent le coffre où les restes sacrés du Báb étaient conservés, pour le changer de cachette et le soustraire aux ennemis de la foi.

Préservée (Tablette): tablette non écrite qui contient, selon un commentateur musulman, la science de Dieu et de sa manifestation.

Principal promoteur: Mirzá Muhammad 'Ali.

Punjabi: dialecte indien.

Pushtoo ou pashto: langue principale de l'Afganistan (est et sud), parlée aussi dans certaines parties du Pakistan.

Qàdi: juge.

qàdiriyyih: secte de mystiques musulmans.

Qà'im: désigne le Promis de l'islam annoncé par Mahomet.

Qi'im-maqàm: suppléant.

Qarà-Guhar:le mot qarà signifie "très noir". Ces chaînes, d'un poids effroyable laissaient des traces d'ecchymoses sur le cou des prisonniers.

Qasvin: ville située au nord-ouest de Téhéran.

Qayyùm: celui qui vit continuellement, l'Eternel. Esaïe avait annoncé la venue du "Père éternel' (chap. IX, v. 5). Tandis que Qà'im désigne le Báb, Qayyùm désigne Bahá'u'lláh dont la manifestation fut annoncée par le Báb pour l'année neuf après sa propre manifestation. Ce qui les distingue l'une de l'autre est rendu clair dans la "Lettre sur le Bayán " de Bahá'u'lláh: le Qi'im est qualifié de "plus grand' et le Qayyùm de " suprême ".

Qayyùmu'l-Asmà': célèbre commentaire sur la sourate de joseph, dans le Coran. Le ler chapitre en fut révélé pendant la nuit où Mullà Husayn rencontra le Báb. Il constitue pour les musulmans l'une des preuves les plus importantes de l'authenticité du Báb en tant que prophète.

Qiblih: qibla, direction vers laquelle chaque croyant se tourne pour la prière obligatoire journalière. Le tombeau de Bahá'u'lláh, à Bahji, est le qiblih du monde Bahá'i.

Quatre-vingts: c'est l'an 1280 de l'hégire, qui correspond à l'an 1863 de l'ère chrétienne.

Quran: Coran, livre sacré révélé par le prophète Mahomet.

Rajab: un des mois du calendrier lunaire des musulmans.

rajasthani: dialecte indien.

Rasht: ville persane près de Pahlavi.

Retour: le Báb fait ici allusion à la manifestation de Dieu qui le suivra et qu'il a annoncée. C'est donc de Bahá'u'lláh qu'il parle.

Révélation (Livre de la): il s'agit de l'Apocalypse de jean.

Ridván: mot qui signifie paradis.

Risàliy-i-Furù 'i-'Adliyyih : traité en arabe sur la justice.

Roumélie: ancienne province turque aujourd'hui annexée à la Bulgarie.

Royale (convertie): allusion à la reine Marie de Roumanie qui, à la suite des visites d'une fidèle de la foi, est devenue Bahá'i.

Sabsih-maydàn: place du Marché.

Sàd de Samad: commentaire écrit par Quddùs, faisant l'apologie de Bahá'u'lláh.

Sadr-i-a 'zam: veut dire "chef suprême". Il était chancelier.

Sadru'd-dawlih: titre donné à la lère personnalité après le gouverneur.

Sabibu'z-Zamàn: " Seigneur de cet âge " est un des titres du Qà'im promis attendu par les musulmans chiites.

Sahifiy-baynu'l-Haramayn: Livre entre les deux Sanctuaires qui fut révélé entre La Mecque et Médine.

Sà 'idu'l-'ulamà: titre "le bienheureux des savants".

Salàhi'd-Din-i-Ayyùbi: Saladin, sultan d'Egypte et de Syrie, héros musulman de la 3ème croisade, vainqueur des Francs et conquérant de Jérusalem.

Samarquand: Samarcande, ville du Turkestan russe.

Sardàr: général persan.

Sàri: ville dans la province du Mazendéran.

Sayfu'd-dawlih: titre de noblesse signifiant "l'épée du gouvernement".

Sháh: chah (ou schah), souverain de la Perse. En français, les titres honorifiques se placent avant les noms; en persan, ils se placent le plus souvent après.

Shaykh: cheikh; prédicateur d'une mosquée ou supérieur d'un ordre religieux.

Shaykh-Tabarsi. tombeau transformé en fort OÙ 3 13 bábis soutinrent un siège de la part des musulmans, du i z octobre 1848 au 9 mai 1849

Shaykhi (Ecole): école fondée par Shaykh Ahmad-i-Ahsà'i.

Shaykhu'l-islám: titre "le sage de l'islam". C'est le grand prêtre musulman qui, dans les grandes villes, conduit la prière du vendredi.

Sheba: ville de Saba située dans le Yémen actuel.

Shérif: gouverneur et chef de la ville sainte, La Mecque.

Shi 'ah: mot arabe correspondant à chiite en français.

Shiite: adjectif persan correspondant à chiite en français.

Shimirán: groupe de villages au nord de Téhéran.

Shimr: général qui tua l'Imam Husayn, 3èrne successeur de Mahomet.

Shiráz: Chiraz, ville du sud de la Perse, où le Báb déclara sa mission, dans la nuit du 22 au 23 mai 1844.

Shuja 'u'd-dawlih: titre "l'homme brave du gouvernement".

Shujà 'u'l-mulk: titre du gouverneur de Tabriz qui veut dire "rayon de soleil du pays".

Sikh: groupe religieux de l'Inde.

Singalais: dialecte indien.

Sivas: ville turque.

Siyáh-Chàl: "fosse noire" située dans les bas quartiers de Téhéran, an ciennement utilisée pour vidanger l'eau sale d'un bain public et transformée en prison.

Siyyid: seyyed, descendant du prophète Mahomet.

Siyyid Kàzim: élève et successeur de Shaykh Ahmad-i-Ahsà'i, qui fut le chef de l'Ecole shavkhi.

Smithfield (bûchers e): se rapporte aux persécutions entre chrétiens qui eurent lieu en Angleterre, au XVIle siècle.

Souvenir (bibliothèque): c'est une bibliothèque fondée en mémoire de quelqu'un.

Stanford (université Leland): située dans la ville de Palo Alto, en Californie.

Sùfis - soufis, membres d'une secte mystique de l'islam.

Sufyán: mot qui désigne l'Ante-Christ chez les musulmans.

Sultanu'l-'ulamà: titre qui veut dire "le roi des savants".

Sunnis: fidèles de l'une des deux grandes sectes de la religion islamique.(Ce mot dérive de' "Sunna", l'ensemble des préceptes et pratiques ordonnés par Mahomet.)

Sunnite: adjectif persan correspondant au nom commun sunni.

Sùrih: sourate, dénomination de chacun des chapitres du Coran.

Sùrih de joseph: célèbre sourate du Coran relatant l'histoire de joseph vendu par ses frères.

Surplus d'essence: il s'agit ici de la période de guerre de 193 9-1945 pendant laquelle l'essence était rationnée.

Tablettes: nom donné aux lettres ou aux écrits de petite dimension du Báb, de Bahá'u'lláh et d'Abdu'l-Bahá.

Tabriz: ville du nord-ouest de la Perse.

Tàghùt: idole à laquelle le Coran fait allusion. Figure également le diable.

Takyihs: monastères, théâtres ou établissements religieux.

Takyih-i-Mawlavi: séminaire de derviches.

tTamil ou tamoul: langue la plus ancienne et la mieux connue des peuples de race dravidienne habitant dans le sud de l'Inde.

Telegu: dialecte indien.

Thora: loi de Moïse consignée dans le Pentateuque.

Tihrán: Téhéran, capitale de la Perse.

Tombeau: le tombeau d'un saint de l'islam, qui fut transformé en fort.

Touraniens: ensemble des peuples ouralo-altaïques qui habitent l'Asie centrale et septentrionale, au nord de la Perse. A ces peuples appartenaient les Huns, les Magyars, les Turcs.

Tùmàn: monnaie iranienne. Le tùmàn vaut dix rials.

Turkistàn: Turkestan; il s'agit du Turkestan russe.

Ulamà: uléma; ce sont les savants musulmans.

Urdu: dialecte indien.

Urùmiyyih: ville du nord-est de la Perse.

Ushidar-Màh: signifie "Apôtre de l'intelligence".

Uzùn-Kùprù: ville turque.

Vàhid: nom qui signifie unité et symbolise l'unité de Dieu par la valeur numérique de ses lettres. Le Bayán persan, oeuvre du Báb, comporte neuf parties qui portent ce nom, chacune d'entre elles comprenant dix-neuf chapitres, sauf la dernière qui n'en contient que dix. Ce titre est également donné aux dix-huit premiers disciples du Báb, les Lettres du Vivant, le Báb étant lui-même la première Lettre, ce qui porte leur nombre à dix-neuf.

Vakilu'd-dawlih: représentant du gouvernement.

Va'l-'Asr (sùrih de): sourate du Coran désignant l' "après-midi", c'est-à-dire le moment où le soleil décline.

Vàli: gouverneur.

Vazir: vizir, ministre en Perse.

Vazir-nizàm: ministre de l'ordre.

Veau: allusion au veau d'or de l'Ancien Testament, fabriqué et adoré par les juifs pendant que Moïse était sur la montagne d'Horeb. On compare ici la future révolte des infidèles à celle des juifs du temps de Moïse.

Vicaire du prophète de l'islám: un des titres du sultàn de Turquie qui est à la fois le chef religieux et temporel du royaume.

Vieillards: ce sont les "vieillards" dont jean parle dans l'Apocalypse. Ils correspondent aux Lettres du Vivant de la révélation du Báb.

Vivant (Lettres du): ce sont les dix-huit premiers disciples du Báb.

Wilmette: près de Chicago, en Amérique du Nord.

Yá Bahá'u'l-Abhá: forme écrite du plus grand Nom (Allàh'u'Abhá) qui veut dire: "Oh toi, la Gloire des gloires."

Yá Rabbiya'I-Abhá: invocation: "0 mon Seigneur, le très-Glorieux".

Yá Sàhibu'z-Zamàn: invocation à Dieu qui veut dire: "Oh toi, Seigneur de cet âge".

Yazd : Yezd, ville d'Iran, à l'est d'Ispahan.

Zanjàn: ville du nord-ouest de la Perse où beaucoup de disciples du Báb furent martyrisés.

Zavàrih: ville du sud de la Perse.




NOTES

1) Des mots étrangers, arabes et persans, ont été conservés dans cette édition française parce que l'auteur, Shoghi Effendi, qui écrivit son livre en anglais, les a employés. Transcrivant ces mots orientaux des alphabets arabe et persan en alphabet romain (translittération), il n'a pas trouvé d'équivalent en anglais pour exprimer les sons de leur prononciation. Pour éviter que les traducteurs et les écrivains, face à ce problème, n'écrivent ces mêmes mots selon leur conception personnelle, ce qui feraient plusieurs orthographes, il a utilisé un systeme de "translittération" qui avait été approuvé et adopté par un congrès sur les langues et civilisations orientales. Ce système permet de lire ces mots avec leur prononciation orientale originelle la plus proche. C'est cette orthographe unifiée qui est utilisée par les Bahá'is dans leurs écrits et traductions en toutes langues des Ecritures sacrées Bahá'i.

2) Le glossaire contient des indications sur ces mots "translittérés", sur des noms propres et des lieux géographiques et sur des expressions composées, souvent intraduisibles mais explicables, notamment les titres de noblesse portés par des savants et des hauts fonctionnaires musulmans de Perse, à l'époque. Ces titres, non héréditaires, étaient uniquement donnés par le chah à ses sujets musulmans, et n'étaient pas dus à de hauts faits ni à une valeur spéciale.

Holy-Writings.com v2.7 (213613) © 2005 - 2015 Emanuel V. Towfigh & Peter Hoerster | Imprint | Change Interface Language: DE EN